lundi 28 novembre 2022

3841 lecteurs en ligne -

fraren

Au Sahel, la soif de sécurité (Par Omar Sylla)

Carte des aquiferes transfrontaliers du Sahel

La région du Sahel couvre une superficie de 3 millions de km² mais compte peu de cours d’eau et de lacs et dépend essentiellement des réserves d’eau contenues en sous-sol. Leur exploitation est un enjeu crucial pour couvrir les besoins de cette région abritant plus de 135 millions d’habitants.

L’augmentation de la population n’est pas un frein au développement : réponse à Monsieur Kiari Liman-Tinguiri (Par Gado Alzouma)

TO-245272.jpg

Monsieur Kiari Liman-Tinguiri, économiste et ambassadeur du Niger aux Etats-Unis, a récemment publié dans Jeune Afrique un article1 tout entier consacré à critiquer une tribune2 que j’ai publiée dans le même journal il y a déjà plusieurs mois, notamment l’idée que la croissance démographique est une chance pour le Niger et l’Afrique. Le docteur Liman-Tinguiri m’a nommé et cité tout au long de son article tout en s’en tenant, comme à son habitude, à la plus stricte courtoisie. Il faut donc lui en savoir gré. Toutefois, nous devons à la vérité de dire que Monsieur Liman-Tinguiri nous a semblé souvent mieux inspiré que dans cet article qui souffre de surprenantes lacunes venant d’un homme par ailleurs reconnu pour être l’un de nos plus solides intellectuels. Mais à y bien réfléchir, il ne saurait en être autrement car quand on se donne pour tâche de tordre le cou à la réalité, on s’expose inévitablement à de telles déconvenues quels que soient par ailleurs les talents (et Monsieur Liman-Tinguiri n’en manque pas) dont on peut se prévaloir.

La venue de Kemi Seba au Niger n'a pas eu le succès escompté

WhatsApp_Image_2022-06-10_at_17.01.19.jpeg

Alors que les Nigériens sont très concernés par la cause panafricaine et bien que Kemi Seba ait réussi à rentrer sur le territoire malgré des insultes répétées au pouvoir nigérien, son passage n'a pas rassemblé les foules.

Remplacer le franc CFA par l’ÉCO, cela ne changera rien

Bazoum regard attentif

Les revendications pour une réelle indépendance monétaire ont pris de l'ampleur en Afrique ces dernières années.

Dans une récente interview avec les médias ouest-africains, le président du Niger, Mohamed Bazoum, a déclaré qu’il n’est pas un « valet de la France » et qu'il entend continuer à se battre pour remplacer le franc colonial CFA : « Après avoir fini de m’occuper des coups d’État, je vais reprendre le leadership de la sortie du CFA et de son remplacement par l’ÉCO ». Il a également rappelé que Niamey a toujours dit sans ambages qu’il faut sortir de la zone franc.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Polygamie et fécondité: mensonges et demi-vérités (Par Gado Alzouma)

monogamie334.jpg

Le Nigériens réduisent généralement la polygamie, qui est un terme polysémique, à la seule forme de polygamie qu’ils connaissent et qu’on appelle en réalité polygynie : le fait pour un homme d’être socialement autorisé à marier deux femmes ou plus et pour une femme d’accepter cette forme d’union. La polygynie est la forme de polygamie pratiquée par les Nigériens. Elle est aussi la plus connue et la plus répandue dans le monde, mais elle n’est pas la seule. Certaines sociétés autorisent une femme à prendre pour époux deux hommes ou plus qui sont parfois même des frères.

Mali : A Hombori, vivre la peur au ventre (Par Omar sylla)

Hombori Mali 

À Hombori, la population craignait le retour des terroristes aux alentours, mais c’est un autre danger qui inquiète : les Russes de Wagner qui accompagnent les FAMa.

Le président nigérien demande à la France de hausser ces opérations anti-terroristes

Bazoum Paris 2021

Récemment, au Niger la situation semble prendre le même chemin que le Mali, en effet, le président nigérian Mohamed Bazoum a demandé aux dirigeants français et européens à prendre plus de risques et à ne pas être poursuivis par des pertes pour assurer le succès de leurs opérations militaires dans la région du Sahel, dans un entretien à La Croix et Lopes.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Hommage à mon ami, le Professeur André Salifou (Par Boris Mensah SEGBENOU)

Boris et feu Andre Salifou

Nos pas se sont croisés en 2016 au Niger. Je venais à peine de débarquer dans une aventure folle : celle de créer une université privée au cœur du Sahel ! Pour une seule vision : former, par le travail, de jeunes africains qui contribueront à impacter positivement des vies au quotidien. Au détour d’une rencontre, nos esprits se sont accordés - car tu savais bien qu’on ne pouvait pas former une génération de leaders africains sans la rigueur dont tu étais le garant. Malgré mon jeune âge, tu as accepté et tu t’es embarqué dans mes rêves qui sont devenus les tiens, tu es devenu le Premier recteur de l’Université Africaine des Sciences Sociales Techniques et Médicales (UASTM). Toi, André Salifou, Professeur de classe exceptionnelle, Historien hors pair, ancien, ancien et ancien de beaucoup de choses, tant ton parcours fut riche.

Que deviennent nos étudiants d’élite ? (Par Gado Alzouma)

Etudiants Africains

La compétition que se livrent les plus grandes puissances mondiales pour attirer les étudiants internationauxs’est intensifiée ces dernièresannées et s’est traduite par une plus forte mobilité académique. En 2019, l’UNESCO estimait que plus de 5.500.000 étudiants se formaient hors de leurs frontières. Les États-Unis viennent en tête des pays d’accueil avec plus d’un million d’étudiants suivis de pays comme la Chine, la France, l’Australie,le Royaume-Uni, le Canada, etc.Denouveaux pays de destination tels que la Malaisie,la Turquie, le Maroc ou même, à une échelle sous-régionale, le Ghana ou le Sénégal,sont aussi en train de rafler une part de plus en plus importante de ce marché. Bien que la pandémie du Covid-19 ait sensiblement ralenti ce phénomène, tout indique qu’il est prévu pour repartir à la hausse dans les prochaines années.

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com