dimanche 2 octobre 2022

4167 lecteurs en ligne -

fraren

Lettre ouverte à M. le président de la République sur le sort réservé à l’audit du Ministère de la Défense Nationale (Par Djibrilla Mainassara Baré)

Djibril bare

M. le président de la République,

Abraham Lincoln (1809 - 1865) a dit que "Le silence devient un péché lorsqu'il prend la place qui revient à la protestation ; et, d'un homme, il fait alors un lâche », c’est pourquoi je me permets, en tant que citoyen, de vous adresser la présente lettre.

L’INQUIÉTANT MOUVEMENT DE GRÉVE DES UNIVERSITÉS PUBLIQUES DU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

 Moustapha Limam contribieurCette année académique 2019-2020 aura déjà été marquée par un mouvement de grève d’une envergure sans précèdent du Syndicat National des Enseignants Chercheurs du Supérieur. Jamais de mémoire, un mot d’ordre de grève, d’une durée d’un mois n’a été déposé et exécuté et à l’expiration de cette première, une deuxième série de grève est en cours. Ce bras de fer si tendu Gouvernement-SNECS place l’enseignement supérieur dans une situation inacceptable et compromet l'avenir de la jeunesse estudiantine et partant de là, du développement du pays. Le point de désaccord majeur concerne la  nomination ou élection des recteurs. C’est un problème de gouvernance qui ne fait d’ailleurs pas partie des principaux maux qui minent l’enseignement supérieur :

Hommage au Capitaine Na Allah MORI et aux 88 héros, tombés sur le champ d’honneur à Chinagoder (Par Djibril Baré)

Feu Na Allah Mori 

Quand je sus par « La Radio Mondiale » combien de héros étaient tombés au commandement du poste avancé de Chinagoder qui venait de subir la plus grande tragédie de l’histoire militaire de notre pays, j’ai tenté tout naturellement d’en savoir un peu, mais en vain. Normal, puisque la mort, on souhaite toujours la voir frapper le plus loin possible de soi.

Le smartphone, un bon instrument au service de la liberté d’expression (par Zakaria Abdourahaman)

Zakaria Abdourahaman bonnet rouge

Le vœu cartésien de voir la science ‘’rendre l’homme maître et possesseur de la nature’’ s’est réalisé dans plusieurs secteurs de la vie. Il en ainsi des technologies de l’information et de la communication. Avec les progrès de la science et de la technologie, le smartphone est aujourd’hui devenu indispensable et incontournable dans notre vie de tous les jours. Il est devenu un appareil vital qui nous permet d’exprimer individuellement ou collectivement nos sentiments, nos opinions, nos aspirations et de faire connaître nos intentions, nos actions et nos réactions.

Lettre ouverte de demande de grâce au Président de la République en faveur de mon grand-frère Hama Amadou et les autres (Par Djibrilla Mainassara Baré)

Hama avion retour vers Niamey

Monsieur le Président de la République,

Avant tout propos, j’ai le devoir de présenter mes condoléances les plus attristés au peuple nigérien, aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et à leurs familles suite à la tragédie, qui vient une fois de plus d’emporter des dizaines d’éléments de nos FDS, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés. Au seuil du nouvel an, je prends la responsabilité, en tant que simple citoyen et petit frère de Hama Amadou, de vous entretenir sur sa situation carcérale particulière et de celle de mes autres frères prisonniers politiques militaires et civils incarcérés depuis plusieurs années. Mon frère, parce que j’ai goûté comme lui la saveur du liquide de nos génitrices qui est plus précieux pour elles que leur propre sang (dixit Amadou Hampathé Bâ).

Une croissance démographique équilibrée et forte, gage du développement économique et social

demographie Niger

Les Nigériens semblent, légitimement, accorder plus d’importance aux débats concernant le rang de dernier pays de la planète que nous occupons (en termes d’indice de développement humain), qu’aux progrès spectaculaires que nous avons accomplis au cours des dernières décennies. Ceci est tout à fait compréhensible : quand vous êtes deux à être poursuivis par un lion, votre préoccupation principale n’est plus de courir plus vite que le lion, mais de courir plus vite que votre compagnon d’infortune. Comme le rappelait souvent un fameux sociologue français, dans un concours, seul un demi-point peut séparer le dernier reçu du premier recalé mais ce demi-point suffit à faire toute la différence. Vous pouvez avoir accompli la prouesse extraordinaire d’avoir eu 18,5 sur 20, tant qu’il y en deux ou trois qui ont encore fait mieux que vous, vos exploits passeront inaperçus puisque seul ce nombre infime de trois était prévu pour être retenu. Toutefois, on ne doit pas aussi oublier que le nombre de reçus au concours repose sur des décisions arbitraires qui passent sous silence les mérites des candidats recalés.

Propositions de sortie de méfiance et de clarification !

Abdoul Malik Issoufa BleuDans les attaques meurtrières que subissent nos forces de défenses et de sécurité, quelques bruits, quelques personnes accusent les militaires français de complicité. Pour l'heure, aucune preuve tangible, aucun témoignage publiquement assumé ne permet d'etayer ces accusations.

L’ECO, une reforme du FCFA toujours au bénéfice des multinationales étrangères

 Haoua Moussa Dan Malam

L’ECO est appelé à remplacer le CFA en juin 2020. Dans la vision légitime des Africains, cela doit pouvoir conduire à une émancipation économique de l’Afrique, comme pendant attendu de longue date de l’indépendance politique conquise dans les années 1960. Mais la concrétisation du rêve des panafricanistes partisans de l’abandon du franc CFA, à travers l’adoption de la future monnaie unique ouest-africaine, fait face à de nombreux obstacles et manœuvres de l’ancien colonisateur. Ce qui nous amène à nous demander qu’est-ce que l’Eco ? Est-il une sortie de la Françafrique ou un subterfuge pour annihiler la contestation du CFA ? En quoi va-t-elle consister? Dans quelles mesures va-t-elle être économiquement viable pour permettre enfin l’indépendance vis-à-vis des multinationales étrangères? Répondre à ces questions amène à revisiter l’histoire de la monétarisation en Afrique et à se positionner sur la réforme économique en cours, afin de faire des propositions constructives. Dans cette optique, l’ossature du présent article s’articuler en cinq partie : la première évoquera le contexte de la création du CFA, la seconde, celui de l’Eco, la troisième partie traitera de la politique monétaire de la CEDEAO dans l’optique de l’ECO ; la quatrième partie portera sur les critiques de l’Eco et enfin la cinquième partie s’appesantira sur les perspectives de l’Eco.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Lettre citoyenne ouverte à Son Excellence Emmanuel Macron, président de la République Française (Par Djibrilla Mainassara Baré)

signaturelivrecondoleances Djibril Bare

Djibril Bare signant le livre de condoléance de Chirac à l’ambassade de France au Niger le 30/09/2019

Excellence, M. le président de la République,

 Suite à une série d’évènements, nous nous retrouvons à la veille de votre très prochaine visite tant attendue sur notre terre bénie du Niger, au cours de laquelle vous rendrez hommage aux soixante (71) héros de nos vaillantes Forces de Défense et de Sécurité sur lesquelles vous m’autoriserez, j’en suis sûr, à vous exposer mon point de vue sur l’attente de mes compatriotes. Ce, d’autant plus que je ne puis m’offrir le luxe de laisser le terrain aux spécialistes de la désinformation et de la propagande, qui sont à la base de ce prétendu désamour passager, entre nos deux Etats, qui fait couler tant d’encre et de salive et qu’ils tentent, vaille que vaille, de récupérer, si ce n’est déjà fait, par des procédés plus qu’abjects. Vous avez en effet invité les présidents des cinq pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) à Pau le 13 janvier prochain, pour réclamer un appui plus clair face à la montée d’un sentiment antifrançais au Sahel. Je ne vous parlerai que du cas de mon pays, le Niger.

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com