mardi 7 février 2023

5377 lecteurs en ligne -

fraren

Non, pour le moment, il n’y a pas lieu de penser que la Covid-19 fera des millions de morts en Afrique (Par Gado Alzouma)

carte de propagation de l epidemie de coronavirus

Carte de propagation de l'épidémie de Coronavirus                     Crédit : Capture d'écran

Avant tout, il est important de rappeler que la Covid-19 est une maladie réelle, fortement contagieuse et létale. D’ores et déjà, des dizaines de milliers de personnes (plus de 75.000) à travers le monde sont décédées de cette maladie qui n’épargne aucun continent et presqu’aucun pays. Les Africains, pas plus qu’aucun groupe humain, n’ont de protection « naturelle » contre cette maladie. Le défi que la Covid-19 pose aujourd’hui au continent est certainement l’un des plus sérieux auxquels il ait été confronté dans sa longue histoire faite de souffrance et de résistance. Toutefois, il n’y pas lieu de céder à la panique, au fatalisme et aux déclarations apocalyptiques. Si nous nous organisons pour combattre cette maladie, nous pourrons en limiter très fortement la létalité et épargner les populations africaines des conséquences désastreuses que les cassandres de tout bord s’activent à prédire. C’est possible. Ce n’est pas parce que nous sommes Africains que nous allons nécessairement échouer.

25 Questions pour « sonder » le Coronavirus au Niger

Djibril Saidou blanc

Face au Coronavirus, la riposte s’intensifie au Niger. Un dispositif est en place et gère « avec les moyens de bord » les cas qui s’élèvent, au fil des jours. Sur la toile, plusieurs internautes « ergotent » sur le mode de gestion de cette épidémie inouïe, la communication officielle autour du coronavirus ainsi que les mesures édictées par le Chef de l’Etat sont en cours pour contrer la maladie et aussi accompagner les populations à bâtir leur résilience.

Lettre au grand-frère Mahamadou Issoufou sur l’ingratitude de ses camarades à l’endroit « des régimes précédents » (Par Djibril Baré)

Djibril Bare Mainassara Pic Large min

Cher grand frère,

Jusqu’à présent, j’ai essayé tous les styles pour vous sensibiliser sur les questions essentielles de notre pays, sans succès. C’est pourquoi, je prends aujourd’hui ma casquette de petit frère et d’ancien pensionnaire du Lycée National de Niamey, que vous aviez fréquenté, en même temps que moi à la fin des années 60, pour vous écrire. Permettez-moi d’avoir une pensée pieuse pour les récents morts de la manifestation du 15 mars dont la liste ne fait que s’allonger et de présenter mes condoléances les plus attristées aux familles des victimes, et souhaiter un prompt rétablissement aux blessés.

Le devoir de libérer Ignace Sossou

Ignace Sossou journaliste 

La liberté de la presse est un pilier majeur de la démocratie et toute société démocratique qui emprisonne ses journalistes dans le cadre de l’exercice de leur métier s’expose à être déclassée.

Gabon: pour qui roule la justice ?

Palais de justice Libreville

Un tribunal de première instance prend une décision et contredit la Cour Commune de Justice et d'arbitrage de l'Ohada (CCJA). Airtel Gabon du coup se fait piquer des dizaines de milliards.

Lettre ouverte à M. le président de la République sur le sort réservé à l’audit du Ministère de la Défense Nationale (Par Djibrilla Mainassara Baré)

Djibril bare

M. le président de la République,

Abraham Lincoln (1809 - 1865) a dit que "Le silence devient un péché lorsqu'il prend la place qui revient à la protestation ; et, d'un homme, il fait alors un lâche », c’est pourquoi je me permets, en tant que citoyen, de vous adresser la présente lettre.

L’INQUIÉTANT MOUVEMENT DE GRÉVE DES UNIVERSITÉS PUBLIQUES DU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

 Moustapha Limam contribieurCette année académique 2019-2020 aura déjà été marquée par un mouvement de grève d’une envergure sans précèdent du Syndicat National des Enseignants Chercheurs du Supérieur. Jamais de mémoire, un mot d’ordre de grève, d’une durée d’un mois n’a été déposé et exécuté et à l’expiration de cette première, une deuxième série de grève est en cours. Ce bras de fer si tendu Gouvernement-SNECS place l’enseignement supérieur dans une situation inacceptable et compromet l'avenir de la jeunesse estudiantine et partant de là, du développement du pays. Le point de désaccord majeur concerne la  nomination ou élection des recteurs. C’est un problème de gouvernance qui ne fait d’ailleurs pas partie des principaux maux qui minent l’enseignement supérieur :

Hommage au Capitaine Na Allah MORI et aux 88 héros, tombés sur le champ d’honneur à Chinagoder (Par Djibril Baré)

Feu Na Allah Mori 

Quand je sus par « La Radio Mondiale » combien de héros étaient tombés au commandement du poste avancé de Chinagoder qui venait de subir la plus grande tragédie de l’histoire militaire de notre pays, j’ai tenté tout naturellement d’en savoir un peu, mais en vain. Normal, puisque la mort, on souhaite toujours la voir frapper le plus loin possible de soi.

Le smartphone, un bon instrument au service de la liberté d’expression (par Zakaria Abdourahaman)

Zakaria Abdourahaman bonnet rouge

Le vœu cartésien de voir la science ‘’rendre l’homme maître et possesseur de la nature’’ s’est réalisé dans plusieurs secteurs de la vie. Il en ainsi des technologies de l’information et de la communication. Avec les progrès de la science et de la technologie, le smartphone est aujourd’hui devenu indispensable et incontournable dans notre vie de tous les jours. Il est devenu un appareil vital qui nous permet d’exprimer individuellement ou collectivement nos sentiments, nos opinions, nos aspirations et de faire connaître nos intentions, nos actions et nos réactions.

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com