Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

 Vehicules Minusma

Le 29 juin, le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé de renouveler le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), la Chine et la Russie s'étant abstenues de voter sur la question. Ainsi, il a été décidé de prolonger le mandat de la mission de l'ONU pour une autre année.

 

Zeyna commission0

A son tour, le gouvernement malien a réagi à cette décision en rappelant à la communauté mondiale que le Mali est un pays souverain, dont l'avis doit également être pris en compte. Par exemple, Issa Konfourou, représentant permanent du Mali auprès de l'ONU, a pris la parole après le vote qui a approuvé le renouvellement du mandat de la MINUSMA

: « Le Gouvernement du Mali est au grand regret de constater que certaines de ses réserves fortes ont tout simplement été ignorées dans la version finale de la résolution que vous venez de voter ». À cet égard, l'Ambassadeur a également noté que « le Mali n’est pas à mesure de garantir la liberté de mouvement pour des enquêtes de la MINUSMA sans l’accord préalable du Gouvernement. Par conséquent, le Mali n’entend pas exécuter ces dispositions, malgré leur adoption par le Conseil de sécurité ».

En outre, la MINUSMA a accusé à plusieurs reprises le gouvernement malien de violations des droits de l'homme dans le cadre de ses activités, mais tant les civils maliens que les représentants du gouvernement ont rappelé à de nombreuses reprises à la MINUSMA que sa première priorité était la sécurité des civils maliens, ce que la Mission des Nations Unies n'a pas fait. Donc Konfourou a ajouté que « en tout état de cause, le Gouvernement du Mali estime que les enquêtes sur les allégations de violations des droits de l’homme relèvent de la responsabilité principale des autorités maliennes. La MINUSMA a vocation à leur apporter l’assistance nécessaire à cet égard. Elle n’a pas vocation à se substituer au Gouvernement du Mali ».

L'opinion du représentant malien auprès de l'ONU est clairement partagée par une majorité de Maliens, comme en témoignent de nombreuses enquêtes menées au Mali, selon lesquelles une grande partie des Maliens perçoivent négativement les activités de la MINUSMA. Cela s'explique par le fait que la MINUSMA est incapable de protéger la population civile du pays et est souvent accusée pour son soutien aux terroristes.

La principale préoccupation du gouvernement malien est de préserver la souveraineté et la sécurité du pays, ce qui trouve un écho négatif auprès de la France et des États-Unis, qui sont les plus fervents partisans d'une présence de l'ONU au Mali.

Grégoire Cyrille Dongobada, observateur militaire, chercheur en études politiques

 



Commentaires

1
ADAMOU GARBA
1 année ya
Dans quel galaxie vivons-nous? Et
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1020 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
488 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
421 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
308 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
315 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages