lundi 26 septembre 2022

2558 lecteurs en ligne -

fraren

Burkina Faso: voici ce que les chefs d'état de la CEDEAO ont décidé à l'issue de leur sommet extraordinaire

Sommet virtuel cedeao 28 01 2022

Communiqué final du Sommet Extraordinaire de la Conférence Des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO sur la Situation Politique au Burkina Faso

La CEDEAO pour un retour à l’ordre constitutionnel au Mali

Ams.jpg

Face au non-respect, par les Autorités de la Transition Militaire du Mali, des engagements pris vis-à-vis de la CEDEAO pour un retour à l’ordre constitutionnel dans les délais acceptés, et après plusieurs appels lancés au Gouvernement de Transition militaire restés sans suite, la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO a pris, à la date du 9 janvier 2022, des sanctions à l’encontre du Mali conformément aux dispositions légales et règlementaires de l’institution.Face au non-respect, par les Autorités de la Transition Militaire du Mali, des engagements pris vis-à-vis de la CEDEAO pour un retour à l’ordre constitutionnel dans les délais acceptés, et après plusieurs appels lancés au Gouvernement de Transition militaire restés sans suite, la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO a pris, à la date du 9 janvier 2022, des sanctions à l’encontre du Mali conformément aux dispositions légales et règlementaires de l’institution.

Mali-Cédéao : l'Union Africaine prend le relais de la médiation pour la reprise de dialogue et une solution continentale à la crise

Moussa Faki Mahamat et Assimi Goita

Le Président de la Commission de l'Union Africaine (UA), le tchadien Moussa Faki Mahamat, vient d'effectuer, mardi 25 janvier 2022, une visite de travail à Bamako. Le patron de l'organisation continentale qui a passé lundi par Accra, au Ghana, où il s'est d'abord entretenu avec le Président en exercice de la Cédéao, Nana Akufo-Addo, s'est entretenu avec les principales autorités de la transition malienne  avec comme principal enjeu, la reprise de la médiation et des négociations entre l'institution communautaire et le régime en poste à Bamako pour une sortie de crise suite aux lourdes sanctions infligées par les Chefs d'Etat de la Cédéao au Mali. Avec comme objectif, in fine, une sortie heureuse avec calendrier consensuel entre les deux parties pour un retour à l'ordre constitutionnel au Mali.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Sénégal : deux militaires sénégalais tués en Gambie lors d’une opération de sécurisation

Gorgui Senegalais

Deux (02) militaires sénégalais et un (01) rebelle ont été tués, hier lundi, au sud de Bwiam, en Gambie,  a annoncé l’armée sénégalaise dans un communiqué. Les victimes militaires font partie d’une mission de sécurisation déployée dans la région de Ziguinchor, dans le sud du pays mais également dans la Gambie voisine, pour le compte de l’Ecomig, la force de la Cédéao dans le pays.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Coup d’état au Burkina : la Cédéao condamne l’action des militaires, un sommet extraordinaire des chefs d’Etat prévu les prochains jours

OFFICIEL PDT JCK BROU

Dans un nouveau communiqué publié ce mardi 25 janvier 2022, la Commission de la  CEDEAO a noté que, malgré les appels de la communauté régionale et internationale au calme et au respect de la légalité constitutionnelle, la situation au Burkina Faso s’est finalement traduite par un coup d’Etat militaire le lundi 24 janvier 2022. Tout en condamnant « fermement ce coup des forces des militaires », la Commission a annoncé la convocation dans les prochains jours, d’un Sommet extraordinaire des chefs d’Etat pour examiner la situation.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Mali: faute d'un accord, les soldats danois de la force Takuba sommés par Bamako de  quitter le pays

Soldats danois

Dans un communiqué publié ce lundi 24 janvier 2022, le gouvernement de transition malien a inviter le Royaume du Danemark à retirer immédiatement ses soldats déployés dans le pays dans le cadre de la force européenne de lutte contre le terrorisme "Takuba". Selon Bamako qui dit avoir appris avec "étonnement" ce déploiement, aucun accord bilatéral n'a été signé en ce sens entre les deux parties.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Burkina : le régime du Président Kaboré déposé par une junte militaire dirigée par le Lt-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba

Paul Henri Sandaogo Damiba collage Roch Kabore

Au Burkina, des officiers de l’armée ont annoncé, lundi en fin d’après-midi, avoir déposé le Président Roch Marc Christian Kaboré. Une junte militaire a été mise en place sous le nom de Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) avec à sa tête, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba. La Constitution a été suspendue, le gouvernement et le Parlement limogé. Selon le porte-parole de la junte, le capitaine Kader Ouédraogo, les personnalités interpellées sont détenues dans des lieux sûrs. Les  nouvelles autorités ont par ailleurs annoncé la fermeture des frontières aériennes et terrestres du pays.

Roch Kaboré sur Twitter: « J’invite ceux qui ont pris les armes à les déposer dans l’intérêt supérieur de la nation »

Roch Christian Kabore reagit

Alors qu’on était sans nouvelles de lui depuis le début de la mutinerie qui s’est par la suite transformée en tentative de coup d’état, le président burkinabé a réagi ce lundi en milieu de journée sur les réseaux sociaux. Dans son bref message, Roch Kaboré a reconnu que le pays « vit des moments difficiles » et a lancé un appel pour « sauvegarder nos acquis démocratiques ». Il a aussi appelé les militaires à déposer les armes et au dialogue. Difficile toutefois d’authentifier si c’est le président lui-même, un féru des réseaux sociaux, qui a posté le message ou un administrateur du compte présidentiel depuis l’extérieur comme l’avancent certains.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Burkina Faso : la Cédéao condamne la tentative de coup d’Etat et appelle les militaires à retourner dans les casernes

Roch Marc Kabore

Alors que la situation est toujours confuse à Ouagadougou, la Cédéao a condamné, dans un communiqué publié ce lundi, « la tentative de coup d’état » au Burkina Faso. L’organisation régionale qui dit suivre avec « une grande préoccupation », l’évolution de la situation sécuritaire, a aussi indiqué que « cet acte d’une extrême gravité ne saurait être toléré aux regards des dispositions réglementaires pertinentes ». Elle a par conséquent appelé les militaires au dialogue avec les autorités et à retourner dans les casernes.

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com