dimanche 2 octobre 2022

3845 lecteurs en ligne -

fraren

Burkina: la CEDEAO disposée à accompagner la transition (Présidence du Faso)

Cdeao et junte BF

Le président du Faso, le lieutenant-colonel, Paul-Henri Sandaogo Damiba s'est entretenu,  hier jeudi après-midi, avec une délégation ministérielle de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) conduite par la présidente du Conseil des ministres de l’organisation, Mme Shirley Ayorkor Botchwey ministre des Affaires étrangères de la République du Ghana. Les échanges entre le chef de l’Etat et ses hôtes, qui ont d’abord eu une séance de travail avec une délégation burkinabè conduite par le ministre en charge des Affaires étrangères, Mme Olivia Rouamba, ont porté sur la Transition et sa mise en œuvre.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Mali: le gouvernement rejette catégoriquement « les fausses allégations » contre ses forces armées et suspend RFI et France 24

Choguel et Assimi

Dans un communiqué publié le 16 mars 2022, le gouvernement de transition malien a catégoriquement rejeté "les fausses allégations faisant état d’exactions commises par les forces Armées Maliennes (FAMa)" contre des civils. Des allégations que le gouvernement considère dénuées de tout fondement et en représailles à ce qu'il considère comme un" matraquage médiatique" qui découle d'une "stratégie savamment préméditée", a décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre, la diffusion dans le pays des médias français RFI et France 24 ainsi que de leurs plateformes digitales.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Mali : Dans un nouveau rapport, Human Rights Watch rapporte une nouvelle vague d’exécutions de civils

carte Mali

L’armée malienne et des groupes islamistes armés auraient tué au moins 107 civils dans le centre et le sud-ouest du Mali depuis décembre 2021, a déclaré Human Rights Watch (HRW) dans un rapport publié le mardi 15 mars 2022. Selon la même source, les victimes, dont la plupart auraient été exécutées sommairement, incluent des commerçants, des chefs de villages, des responsables religieux et des enfants.

Mali: au moins 27 soldats tués et une soixantaine de terroristes neutralisés dans l'attaque de Mondoro, à la frontière Burkinabé

FDS Malien en patrouille

Dans un communiqué publié dans la soirée du vendredi 04 mars 2022, le gouvernement de transition malien a annoncé un premier bilan de l'attaque complexe qui a visé ce même jour aux environs de 5h30 du matin,  le poste de sécurité de Mondoro, dans le cercle de Douentza, à la frontière burkinabé. Selon le communiqué, le bilan provisoire fait état d'au moins 27 soldats morts, 33 blessés dont 21 cas graves, 07 portés disparus et des dégâts matériels. Une soixantaine d'assaillants ont été neutralisés dans la riposte et l'opération de ratissage qui a été engagée par les Forces armées maliennes (FAMa).

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

 

Conflit Russie-Ukraine: extrêmement préoccupée, l'Union africaine appelle à un cessez le feu immédiat et à l'ouverture de négociations (Déclaration)

gettyimages Macky Sall et Moussa Faki Mahamat

Dans une déclaration commune publiée ce jeudi 24 février 2022 sur la situation en Ukraine, le Président de l'Union africaine (UA), le Chef de l'Etat sénégalais Macky Sall, et le Président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, ont fait part de "leur extrême préoccupation face à la très grave et dangereuse situation créée en Ukraine". Ils ont appelé la Russie "au respect impératif du droit international, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté nationale de l’Ukraine", tout en exhortant "les deux parties à l’instauration immédiate d’un cessez le feu et à l’ouverture sans délai de négociations politiques’’.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Mali: Bamako somme Paris de retirer « sans délais » les forces Barkhane et Takuba

Assimi Goita Mali

Dans un communiqué publié ce vendredi 18 février 2022, le gouvernement malien a invité les autorités françaises à retirer, "sans délai" et "sous supervision des autorités maliennes", les forces Barkhane et Takuba de son territoire. Cette annonce des autorités maliennes de transition intervient au lendemain de l'annonce par Emmanuel Macron, du "retrait coordonné" des forces françaises et européennes du Mali. De quoi s'attendre à un redéploiement de ces forces au Niger, plus tôt que prévu, c'est à dire sans la conclusion des nouveaux accords et autres protocoles annoncés par le Président Bazoum en juin prochain.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

 

Mali: au lendemain de l'annonce du retrait des forces européennes, Bamako tente de calmer le jeu avec l'UE

Gouv transition Mali et UE

Les ministres maliens de la Défense, Sadio Camara, et  des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, ont rencontré ce jeudi à Bamako, les ambassadeurs des pays de l'Union européenne (UE) au Mali. Au cours de cette rencontre qui intervient au lendemain de l'annonce du retrait des forces françaises Barkhane et alliés européennes Takuba, les deux membres du gouvernement de transition malienne ont exposé à leur partenaire leur vision des nouvelles perspectives de coopération bilatérale avec l'ensemble des partenaires sans verser dans la surenchère comme le rapporte un compte-rendu de la rencontre publié par les services de communication du gouvernement de transition.

  

Mali : la France et ses alliés annoncent un « retrait coordonné » de l’opération Barkhane et Takuba (officiel)

militaire Barkhane

Dans un communiqué publié ce jeudi 17 février 2022, la France, ses partenaires européens et le Canada ont indiqué le retrait du Mali des opérations militaires antijihadistes Barkhane et Takuba du fait de la dégradation des relations avec la junte à Bamako. Le retrait des forces françaises présentes au Mali, annoncé jeudi matin, devrait s'étaler sur une durée de quatre à six mois, a annoncé Emmanuel Macron.

Burkina : le chef de la junte Paul-Henri Sandaogo Damiba investi Président du Faso

Paul Henri Damiba serment

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, président du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), a prêté serment ce mercredi à Ouagadougou, en qualité de Président du Faso, chef de l’Etat et chef suprême des Forces armées nationales. C'est devant les membres du Conseil constitutionnel que le chef de la junte militaire qui a renversé le régime de Roch Kaboré, le 24 janvier dernier, a été investi pour diriger une transition dont la durée et les contours restent à être clairement déterminés.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com