NITA Fond Site Web 675 x 240

Sommet Chefs Etats AES 06 07 2024Le premier Sommet du Collège des Chefs d’Etat de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) s’est tenu ce samedi 6 juillet 2024 à Niamey en présence des Présidents du Niger, du Mali et du Burkina Faso. A l’ouverture des travaux, le Général Abdourahamane Tiani, le Colonel Assimi Goita et le capitaine Ibrahim Traoré ont réaffirmé leur engagement à œuvrer résolument et inlassablement, et ce conformément aux aspirations de leur peuple,  à porter les ambitions qu’à l’atteinte des objectifs assignés à cette nouvelle organisation de coopération et d’intégration portée sur les fonds baptismaux le 16 septembre dernier avec la signature de « La Charte du Liptako-Gourma » et qui est désormais érigée en Confédération de l’Alliance des Etats du Sahel.

C’est le Centre international des conférences Mahatma Ghandi de Niamey qui a abrité le Sommet inaugural du Collège des Chefs d’Etat de l’Alliance des Etats du Sahel (A.E.S). Après l’accueil empreint de ferveur et de chaleur qui a été réservé par les populations de la capitale nigérienne aux délégations conduites par le Président du Faso et le celui de la Transition du Mali, les autorités nigériennes ont encore voulu marquer l’évènement « historique » d’un cachet particulier avec l’organisation d’une cérémonie en grande pompe et riche en couleurs pour l’ouverture du Sommet.

Sommet Chefs Etats AES 06 07 2024 BIS

Une cérémonie d’ouverture en grande pompe et riche en couleurs

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le général Abdourahmane Tiani du Niger avec à ses cotés, ses homologues Ibrahim Traoré du Burkina et Assimi Goita du Mali. On notait la présence pour l’occasion, du Premier ministre du Niger, Ali Mahamane Lamine Zeine, des ministres, responsables militaires et experts membres des délégations des deux pays, des membres du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) et du gouvernement de transition, des représentants du corps diplomatique et des organisations internationales, des gouverneurs des régions ainsi que des responsables des forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi que ceux de la chefferie traditionnelle, des leaders religieux et coutumiers, des responsables des associations de la société civile et plusieurs invités parmi lesquelles les membres des communautés malienne et burkinabé au Niger.

Sommet Chefs Etats AES 06 07 2024 BIS1

C’est dans une salle archicomble que la cérémonie d’ouverture a démarré avec les mots de bienvenue du Gouverneur de la Région de Niamey, le général de brigade Assoumane Adamou Abdou, qui a donné le ton de l’évènement dans une allocution où il a rappelé le contexte dans lequel le Niger, le Mali et le Burkina Faso ont décidé d’unir leurs forces pour faire face aux défis communs dans une perspective d’affirmation de leur véritable indépendance et de réhabilitation de leur dignité.

Des défis, des ambitions et des perspectives prometteuses 

Les trois chefs d’Etat ont par la suite pris la parole pour rappeler les objectifs et le contexte ayant conduit à la création de l'AES, ainsi que la nécessité d'assurer la protection des populations des trois pays face aux menaces terroristes, aux rébellions, au banditisme armé et à toute autre forme d'agression extérieure. Ils ont également insisté sur l’importance de renforcer la coopération économique ainsi que la mise en œuvre de grands projets communs d’envergure à travers notamment des actions pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire ainsi que la réalisation des infrastructures de transport et des investissements dans les nouvelles technologies. En filigrane, ils ont expliqué les raisons qui ont présidé à leur décision  de se retirer de la Cédéao, une organisation qui a perdu ses repères en prenant des décisions contre les populations des Etats membres aux antipodes des objectifs qui lui ont été assignés à sa création par les pères fondateurs du panafricanisme à qui ils ont rendu hommage.

Le premier à prendre la parole fut le Président du Faso dont l’intervention a été longuement ovationnée par l’assistance. « Ce sommet marque une étape déterminante pour l’avenir de notre espace commun. Ensemble, nous allons consolider les fondements de notre vraie indépendance gage d’une paix véritable et d’un développement durable par la création de la Confédération "Alliance des Etats du Sahel" », a déclaré Ibrahim Traoré pour qui, « l’AES regorge d’énormes potentialités naturelles qui, bien exploitées, garantiront un avenir meilleur aux peuples nigérien, malien et burkinabè  et ce sommet historique pose les jalons de la coopération et l'intégration des pays du Sahel, unis face aux défis communs et déterminés à assurer un avenir prospère et sécurisé pour leurs populations ». Il a saisi l’occasion pour faire, comme à son habitude, un virulent réquisitoire contre « l’impérialisme et ses valets locaux » mettant en garde quiconque tentera de déstabiliser les pays de l’AES qui ont pris la décision souveraine de s’assumer et de prendre leur destin en main.  

Le Capitaine TRAORE a également insisté sur la nécessité de renforcer les liens stratégiques entre les trois États pour relever ensemble les défis auxquels ils sont confrontés et promouvoir un développement véritable de la région. Il a réitéré « sa détermination à faire de l'Alliance des États du Sahel un modèle de coopération régionale, de solidarité et de développement, protégeant les droits des peuples du Sahel ».

Sommet Chefs Etats AES 06 07 2024 BIS2

A son tour,  le président de la transition malienne a souligné que depuis la signature de la Charte du Liptako-Gourma le 16 septembre 2023, « des résultats tangibles ont été obtenus sur le terrain ». C’est ainsi que d’après le colonel Assimi Goita, l'AES a rapidement mis en pratique l'architecture de défense collective et d'assistance mutuelle établie pour lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes et contre la criminalité organisée dans la région. Il a en ce sens rappelé pour s’en félicité que les Présidents TIANI et TRAORE ont pris les mesures nécessaires pour autoriser les droits de poursuite sur leurs territoires respectifs, permettant ainsi de traquer efficacement les groupes armés terroristes au-delà des frontières nationales.

Pour le Colonel GOÏTA, « la dimension sécuritaire, à l'origine de la création de l'AES, est désormais pleinement prise en charge par les différentes Forces de Défense et de Sécurité (FDS) de l'Alliance qui  opèrent en parfaite complémentarité pour faire face aux attaques terroristes et ont adopté une posture offensive pour neutraliser ces groupes sans foi ni loi ». Il a exprimé sa fierté face à l'engagement et à la détermination des forces armées, qui ont permis un recul indéniable de l'insécurité dans l'espace AES. Le retour de l'État, des administrations et des populations dans des zones autrefois occupées par les terroristes, est la meilleure preuve de cette avancée sécuritaire, a-t-il ajouté. Concernant l'intégration dans le Sahel, le Chef de l’Etat malien a déclaré que l'AES offrira un cadre d'échanges propice à un véritable développement, où toutes les populations des trois pays seront unies en tant que "populations AES". Il a affirmé que dans cette alliance, les Burkinabè et les Nigériens se sentiront chez eux au Mali, et vice versa, « sans aucune barrière bureaucratique ».

Une Confédération pour porter les aspirations des peuples du Sahel 

En procédant à l’ouverture officielle du Sommet, le Président du CNSP, le Général Abdourahamane TIANI, a relevé que ce Sommet inaugural  de Niamey est  « solennel  et historique en ce qu’il constitue  une étape importante dans la consolidation des liens entre les peuples de l’espace sahélien ». Selon le Chef de l’Etat nigérien, il est l’aboutissement de « notre farouche volonté commune dans la reconquête de notre souveraineté et la réhabilitation de notre dignité légendaire ».

Le président du CNSP a aussi souligné  que l’AES est une coalition solide basée sur une architecture de défense commune et une mutualisation des moyens, tout en  rappelant la solidarité manifestée à l’endroit du Niger par le Burkina et le Mali au moment fort des menaces d’intervention militaire sous la couverture de la CEDEAO. Il a également annoncé l'approbation formelle du Niger du Traité portant création de la Confédération "Alliance des États du Sahel (AES)". Il a déclaré que ce traité consacrerait « les aspirations des populations à forger, dans l'espace sahélien, une union d'États partageant les mêmes défis, les mêmes ambitions et le même destin ». ( à retrouver sur actuniger.com).

Peu après la cérémonie d’ouverture, les Chefs d’Etat se sont retirés pour une session à huis-clos au cours de laquelle les premières grandes décisions actant la création de la Confédération des Etats du Sahel ont été adoptées. Un communiqué final a clôturé le Sommet inaugural des Chefs d’Etat de l’AES avant le départ dans leurs pays respectifs, des illustres hôtes du Niger.

A.Y.Barma (actuniger.com)

 



Commentaires

1
Terre de soleil
1 semaine ya
History✊🏾
Histoire✊🏾
Geschichte✊🏾
L"acte le plus important de l'histoire contemporaine de L'AFRIQUE:
La confédération de L'AES
La voie emencipatrice des peuples africains du sahel prend ainsi un caractere Formel et irréversible.
Panafricains,Afrodescendants
Panhaimains du Monde soiyons du bon côté de l'histoire.
La confédération de L'AES ou la mort
Nous vaincrons🌞🐘✌🏾
Like J'aime like love haha 6 Répondre | Signaler ce commentaire
3
KB
1 semaine ya
Prêt pour la démolition , la chûte continue !!! 😃
Like J'aime love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 semaine ya
:-? Quand les moutons habitués à la paille sèche tendue par leur maître , decident de rentrer à reculons dans l'histoire, ils ne peuvent comprendre quand le wagon de la nouveauté et émancipation est en marche ...

Que les mânes des Ancêtres Africains leur ouvrent les yeux , sinon les TOTO A DIT vont les laisser à la gare d'exploitation avec leur amie la France qu'ils idolisent :sad:

A chacun ses choix ....
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
VOLTA
1 semaine ya
" idolisent " :D :D :D ! Où as-tu étudié ?!!! Au fada du coin !?? 🤣
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 semaine ya
TOTO A DIT n"a pas étudié , il se révèle un Autoditate Analphabète .... et s'assume et nullement impressionner par ces Zintellectuels perroquets répétiteurs avec leur parchemin de toilette avec zéro valeur ajoutée pour le citoyen lambda....
Si tu as difficulté pour comprendre idoliser saisis tu le coinisme de TOTO A DIT de Zidoliser ?

Est ce que TOTO A DIT dire toi que lui vouloir aller académie merdique de Francechie ... :lol:

Pourquoi TOTO A DIT perd même son temps avec ce semblant de petit-fils de gaulois inconnu au régiment ?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 semaine ya
Ou bien c'est idolâtrer, tu as entendu dans ton fada d'oisifs improductifs pour le monde paysan et rural ... :D :lol:

Prototype de margoulin avéré . .

Vas Margouillat 🦎🦎🦎 de la France : DEHORS !!!! :lol:
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
ibrahim
1 semaine ya
Dakatar da faransanci, kai maci amana, dole ne ka yi faransanci idan da gaske kana son ka rabu da mazauna yankin
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
ibrahim
1 semaine ya
Faransa tafi Toto wawa
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Sanda
1 semaine ya
Rien à espérer des 3 cons qui marchent ensemble !
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Adam
1 semaine ya
Nous peuple Nigerien ont prier allah le tout puissant d'anéantir tout celui qui est contre la volonté de dieu, ils sont la volonté de dieu ces 3 président digne fils de l'Afrique, donc monsieur sanda prend garde
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Sanda
1 semaine ya
Ne t'inquiète pas pour moi. Nous, peuples du Grand Niger, sommes fiers et reconnaissants de la gouvernance de Mohamed Bazoum. Nous lui demeurons fidèles. La confraternité à laquelle les putschistes appellent ne nous engage point. Va te plaindre chez le Bon Dieu !
Like J'aime love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
3
HAMZA MAI GARKUA
1 semaine ya
LA FRANCE EST L’ENNEMIE MORTELLE DU PEUPLE AFRICAIN.

ELLE SUCE NOTRE SANG ET NOUS CONDAMNE A LA MISÈRE.

ELLE CROIT QUE NOUS AVONS ÉTÉ CRÉÉS, NOUS ET NOS RICHESSES, POUR LA SERVIR DE TOUTE ÉTERNITÉ.

Chaque patriote du continent doit se donner pour mission de lutter sans relâche contre nos oppresseurs multiséculaires que sont les Français et contribuer à l’effondrement du système néocolonial qui nous maintient en esclavage.

Vive l'AES!

VIVE L'ALLIANCE RÉVOLUTIONNAIRE DES PEUPLES AFRICAINS.

Vive TIANI! VIVE ASSIMI GOITA! VIVE IBRAHIM TRAORÉ!

VIVE LES OFFICIERS VALEUREUX QUI NOUS ONT SAUVÉS DE L'ESCLAVAGE ET DE LA SOUMISSION AUX ÉTRANGERS SOUS LA FÉRULE DE L'USURPATEUR IMPOSÉ PAR LA FRANCE.
Like J'aime haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Oumarou
1 semaine ya
La France, elle est partie ! Pourtant, je n'ai pas vu beaucoup d'améliorations des conditions de vie au Mali, au Burkina et au Niger... Je dois avoir une très mauvaise vue :D
Like J'aime like love 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
HAMZA MAI GARKUA
1 semaine ya
En effet, vous avez une très mauvaise vue. Allez vite 'voir' l'ophtalmologue...Et j’espère que vous saurez le reconnaitre.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Abdou
1 semaine ya
@hamza : Et tu n'as pas honte de t'exprimer en français !!! Utilise plutôt le haoussa qui est la langue majoritaire ici ! Tu seras moins incohérent ! ;-)
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 semaine ya
Le cretinisme semble ton ADN ...dans quelle langue tu as répondue à HAMZA....avec tes jérémiades de bistrot ?

Mais de quoi se mêle TOTO A DIT ? :zzz :zzz
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 semaine ya
Avec ta myopie innée et formatage mentale comment aurais tu pu voir....?
L'esclavage mental se révèle plus pernicieux et dangereux que l'esclavage physique .....

Un mouton habitué à recevoir sa paille sèche dans son enclos , même si tu lui ouvres l'enclos pour aller paître dans la prairie , préférera rester dans son enclos qu'il trouve paradisiaque avec du tout fourni ....
Quoi espérer d'un Nègre de maison 🏠🏡 qui se complait de sa situation d'esclave, s'identifie à son maître , défend son maître ....
Quand le maître est malade , l'esclave de maison dit à son maître ,,... Sommes NOUS malades , maître ? :D :lol: :lol: :lol:
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Kassi
1 semaine ya
!!!!! Filles chaudes vous attendent sur - - www.Top25.fun
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Sanda
1 semaine ya
Vive la France ! Vive le Niger !
Like J'aime love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 semaine ya
:D La SANDAle de la pensée ne peut penser autrement , habituer à brouter la paille donnée à lui par cette Francechie....

Le contraire aurait dû étonner TOTO A DIT de SandaLE , la tapette de salon . :D :lol: :lol:
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2630 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
571 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
363 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
388 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2289 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages