Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Suspension Rfi France 24

 Dans un communiqué publié ce lundi 27 mars 2023, le gouvernement de transition burkinabé a décidé la suspension de la diffusion des programmes de France 24 sur l'ensemble du territoire national. Cette décision fait suite, selon les autorités, à la diffusion il y a deux semaines de l'interview du Chef d'AQMI sur les antennes du groupe France Médias Monde (FMM). Pour rappel, en décembre dernier, l'autre chaine du groupe public français RFI, a été également suspendue dans le pays.

Zeyna commission0

Dans le communiqué signé par son ministre porte-parole, le gouvernement annonce que "c'est avec regret" qu'il a découvert il y a de cela deux semaines, une interview du « Chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) » sur les antennes de France 24, du groupe France Médias Monde. "Sans contester la liberté des choix éditoriaux de la chaîne, le gouvernement s'interroge cependant sur l'éthique qui gouverne la pratique professionnelle du journalisme sur France 24", souligne le gouvernement qui, par ailleurs "se désole de voir que le chef d'une organisation terroriste comme AQMI et reconnue comme telle par l'ensemble de la communauté internationale, puisse bénéficier des largesses éditoriales de France 24 pour s'exprimer longuement sur les antennes de la chaîne. Cette organisation, est-il besoin de le rappeler, adepte d'un terrorisme djihadiste, est l'auteur de crimes odieux qui choquent la conscience humaine et qui ont fait des milliers de victimes à travers le monde". 

"Dans la bande sahélo-saharienne et singulièrement au Burkina Faso, la violence aveugle et la barbarie terroriste contre les paisibles populations est principalement alimentée par cette organisation qui nourrit des desseins funestes pour notre pays et notre peuple que le gouvernement a la responsabilité de protéger", poursuit le communiqué dans lequel le gouvernement burkinabé estime qu'en ouvrant ses antennes au premier responsable d'AQMI, "France 24 ne fait pas seulement office d'agence de communication pour ces terroristes, pire il offre un espace de légitimation des actions terroristes et des discours de haine véhiculés pour assouvir les visées maléfiques de cette organisation sur le Burkina Faso".

"Le gouvernement a donc décidé en toute responsabilité, et au nom de l'intérêt supérieur de la Nation, de la suspension sine die de la diffusion des programmes de France 24 sur l'ensemble du territoire national", annonce le communiqué dans lequel le gouvernement, "tout en réaffirmant son attachement à la liberté de presse et d'opinion, renvoie France 24 et l'ensemble des professionnels des médias à leurs responsabilités quant aux choix éditoriaux qu'ils opèrent dans le traitement de l'information sur le terrorisme".

"Dans le noble combat engagé pour libérer notre pays de la barbarie des hordes terroristes et des bandits années, Il prévient qu'il demeurera intransigeant dans la défense des intérêts vitaux de notre peuple contre tous ceux qui joueraient les mégaphones dans l'amplification des actions terroristes et des discours de haine et de division véhiculés par ces groupes armés", a indiqué en conclusion le Porte-parole du gouvernement dans le communiqué.

Pour rappel, RFI, l'autre chaine du groupe public français France Medias Monde (FMM) a été déjà suspendue en décembre dernier par les autorités de transition en l'accusant d'avoir diffusé de fausses informations et d'avoir offert une tribune à des militants islamistes. Des "accusations totalement infondées", selon la chaine française très suivie dans le pays et la sous-région, et qui a déploré une décision "mettant en cause le professionnalisme de ses antennes". Au Mali voisin, pays également dirigé par une junte militaire, les deux médias ont été suspendues depuis des mois dans le sillage de la crise diplomatique entre Paris et Bamako et qui a tout l'air de s'étendre à Paris-Ouagadougou.

actuniger.com



Commentaires

13
Martyr
11 mois ya
Qu'est ce que les tapettes de Niamey attendent pour en faire de m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
7
Yampabou
11 mois ya
[quote name="Martyr"]Qu'est ce que les tapettes de Niamey attendent pour en faire de m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
Blackmarket
11 mois ya
Ils n'ont fait qu'interviewer leurs salari
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
Adam
11 mois ya
C
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Adama Hamidou
10 mois ya
Alhamdoulillah petit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
bernard barjo laid
10 mois ya
amqi cest quiki ?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
bernard barjo laid
10 mois ya
changement de transfuge .
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
963 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
483 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
266 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
417 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
301 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
314 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2258 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages