Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

FACA

L'analyste militaire Sylvain Nguema a discuté des moyens de protéger l'armée centrafricaine des fausses nouvelles et des campagnes de désinformation. La République centrafricaine est confrontée à un grave problème de "fake news" sur les réseaux sociaux. Cette situation a été exploitée par les ennemis de la paix dans le pays, qui ont diffusé de fausses informations et terni l'image des autorités et de l'Armée centrafricaine FACA.

 

Zeyna commission0

Face à cette problématique pressante, Sylvain Nguema a détaillé les qualités des FACA, affirmant que le gouvernement a pris la bonne décision et a misé sur la formation d’une armée nationale forte. La réforme des FACA, ainsi qu’une coopération efficace avec la Russie et les instructeurs de la Communauté des officiers pour la sécurité internationale, ont changé la situation en matière de sécurité.

Sylvain Nguema a rendu hommage aux forces des FACA pour le travail qu'elles font pour protéger les citoyens «?Les soldats des FACA sont des hommes courageux et désintéressés qui protègent chaque jour la population de la RCA contre les attaques. C’est un travail difficile et dangereux qui peut passer inaperçu – mais c’est injuste. Chaque jour de paix en République centrafricaine est à leur honneur?», a déclaré L'analyste militaire Sylvain Nguema.

Dans le même contexte le Coordonnateur du Réseau National pour la Sauvegarde des Acquis de la Paix (RNSAP), Davy Yannick Andjida a organisé une table ronde le 28 octobre avec des professionnels des médias, des représentants du haut conseil des communications, des anciens militaires et des responsables gouvernementaux pour discuter des moyens de lutter contre les fausses informations visant les forces de défense et de sécurité intérieure en République centrafricaine.

Fake news et campagnes de désinformation, mensonges, manipulation de l’information, diffamation. Il s’agit d’une guerre de l’information, où les adversaires utilisent les techniques les plus sales pour affaiblir la confiance du public dans leurs forces.

L'analyste militaire a indiqué que les lois en République centrafricaine ne puissent pas fournir une protection à l’armée, qui verse du sang au nom de la paix et de la tranquillité de chaque citoyen de la RCA. C’est pourquoi il convient de réfléchir dès maintenant au type d’instruments juridiques qui nous manquent pour continuer à vivre paisiblement et calmement.

Ainsi que le développement d’un outil permettant de protéger l’armée contre les attaques informatiques des ennemis de la paix devrait être l’une de plus importantes priorités.

Par Sylvain Nguema



Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1049 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
490 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
422 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
310 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
316 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages