vendredi 7 octobre 2022

3245 lecteurs en ligne -

fraren

Mali : une manifestation projetée pour demander le retrait pur et simple de la MINUSMA

Soldats Minusma tient drapeau

Ces derniers temps, la MINUSMA au Mali est fortement décriée par la population. Déployée en 2013 la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a pour but d’appuyer le processus politique, de protéger les civils et d’aider à la stabilisation du Mali. Cependant, les Maliens estiment qu'après 9 ans de présence, ces objectifs n'ont pas été atteints, qualifiant cette mission onusienne d'inefficace. La MINUSMA souffre de manque de vision pour répondre au besoin crucial du peuple malien.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Alors qu'une minorité au Mali estime que les autorités doivent discuter avec la MINUSMA afin de poursuivre la coopération, une grande partie de la population insiste que la MINUSMA devrait être mise dehors, comme Barkhane. Selon Aboubacar Coulibaly, enseignant d’Anglais, la MINUSMA doit emboîter le pas à la force française Barkhane : « Quand tu es dans un pays et que la quasi-totalité de la population n’apprécie pas ton apport, tu dois te dire qu’il est temps de partir. Si on jette un coup d’œil sur l’ensemble des missions de l’ONU au Mali, on peut aisément voir qu’aucune ne s’est soldée par un succès ».

Par ailleurs, au Mali, des marches sont même organisées pour protester contre sa présence de la mission onusienne sur le territoire malien. Ainsi, le Mouvement Yèrèwolo Debout sur les Remparts appelle le peuple malien à une grande mobilisation le 22 septembre pour exiger le retrait pur et simple de la MINUSMA du Mali. Selon ce Mouvement, à présent, tout comme Barkhane et Takuba, la MINUSMA est devenue une force d'occupation qui ravive et entretient la peur, les clivages ethniques et la méfiance entre les communautés au Mali. D'après le porte-parole de Yèrèwolo, Adama Ben Diarra dit Ben le cerveau, une opération de maintien de la paix est à l’origine de tout le malheur que vit le Mali, notamment, la dégradation de la situation sécuritaire. Malgré une présence de 15 000 hommes déployés sur le terrain, les degâts causés par les terroristes ne font que se multiplier. Par conséquent, comme la MINUSMA n’a pas été en mesure  de réajuster sa mission en fonction des attentes des autorités et du peuple malien, lors du renouvellement de son mandat, Yèrèwolo estime que la MINUSMA doit quitter le Mali, afin de ne pas entraver, avec ses nombreux rapports « bidons » l’engagement des Forces Armées Maliennes à venir à bout du terrorisme.

Il n'y a pas que le peuple malien qui est mécontent de la MINUSMA. Les autorités maliennes ont également déclaré à plusieurs reprises que le mandat de la mission ne correspondait pas aux réalités sur le terrain et que ce mandat devait être révisé et adapté.

La question est de savoir si la MINUSMA écoutera la voix souveraine du peuple malien et quittera le Mali, à défaut de remplir son mandat.

Par  Sylvain Nguema 

.

Commentaires  

+2 #1 Hermano 16-09-2022 19:07
Enfin le reveil. L'ONU qui refuse le debat en urgence demandee par le Mali sur le role de la France dans le terrorisme n'est plus credible comme partenaire du pays dans la lutte contre l'insecurite et le terrorisme. Il est des lors realiste pour le Mali d'exiger son depart du territoire.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com