dimanche, 23 septembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

NITA Actu Niger 1 min

manif interdite mali 02 06 2018

Au moins seize personnes ont été blessées samedi à Bamako lors d'une "marche pacifique" de l'opposition, interdite par le pouvoir, qui a rassemblé plusieurs centaines de manifestants, à deux mois de l'élection présidentielle, a constaté un correspondant de l'AFP.

« Il y a effectivement plusieurs blessés, dont un policier blessé au front et au moins un homme politique », a déclaré à l’AFP un médecin de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako.

« J’ai été légèrement blessé en participant à la marche pour prôner des élections crédibles. Dieu merci j’ai pu assister certains blessés, femmes et jeunes, ce qui explique le sang sur mes vêtements dans les photos qui circulent », a déclaré sur Twitter Mamadou Igor Diarra, ancien ministre des Finances et de l’Économie (2015-2016). Il fait partie de la quinzaine de candidats déclarés à la présidentielle du 29 juillet.

J'ai été légèrement blessé en participant à la marche pour prôner des élections crédibles. Dieu merci j'ai pu assister certains blessés, femmes et jeunes ce qui explique le sang sur mes vêtements dans les photos qui circulent. Prompt rétablissement à Tous. Triste journée au Mali

Le gouverneur de Bamako avait interdit, « en raison de l’état d’urgence toujours en vigueur », la « marche pacifique » organisée par la Coalition pour l’Alternance et le Changement, qui avait maintenu son mot d’ordre de rassemblement.

« Troubles à l’ordre public »

Samedi matin, la police est notamment intervenue à coups de matraques et de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants aux abords du siège d’un parti, l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP), où plusieurs responsables de l’opposition avaient improvisé un quartier général, selon le correspondant de l’AFP.

« Afin de permettre aux autres concitoyens de vaquer à leurs occupations, les forces de l’ordre ont vite investi les lieux en vue d’empêcher tout attroupement de nature à troubler l’ordre public », a indiqué dans un communiqué le ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

« Certains responsables de mouvement s’en sont pris aux forces de sécurité en les insultant. Toutefois, les maîtres-mots pour les forces de l’ordre restent professionnalisme, courtoisie et fermeté », a-t-il ajouté.

Une « agression »

« Les opérations de maintien d’ordre se déroulent normalement. En revanche, les manifestants ont blessé un policier à la tête », indique le ministère, qui mentionne également « 15 blessés légers dont 10 déjà libérés » côté manifestants, des dégâts sur un véhicule faisant office de poste de commandement mobile de la police, et huit interpellations.

Plusieurs responsables de l’opposition ont dénoncé une « agression » de la part du pouvoir. « Comment voulez-vous qu’on se taise. Nous manifestons pour réclamer des élections transparentes et un égal accès à l’ORTM », la radio-télévision publique, a déclaré à l’AFP Oumar Sangaré, qui dirige une association qui « soutient le changement au Mali ».

« Vous voyez, notre marche était pacifique. Et voilà un pouvoir antidémocratique qui nous gaze. La dictature ne passera pas », a déclaré Ousmane Koné, un maçon qui participait à un autre rassemblement en plein centre-ville, également dispersé par les forces de l’ordre.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, 73 ans, a annoncé le 28 mai officiellement sa candidature à un second mandat. Il retrouvera sur sa route le chef de l’Union pour la République et la démocratie (URD), Soumaïla Cissé, et plusieurs de ses anciens ministres, soit au total plus une quinzaine de candidats.

manif interdite mali 02 06 2018 BIS

manif interdite mali 02 06 2018 BIS1

manif interdite mali 02 06 2018 BIS2

manif interdite mali 02 06 2018 BIS3

Jeune Afrique

Commentaires   

-2 #1 Afrique mon Afrique 03-06-2018 03:37
Peuple malien du calme, les carottes sont déjà cuites.
IBK passera au 2ème mandat comme notre IM au niger avec 93% des voix.
Relaxez vous :lol: :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Civil 03-06-2018 08:50
Dieu seul sait qui passera.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285 C Jeunesse2018 Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Brésil: le fils du président de Guinée équatoriale bloqué à la douane avec plus de 16 millions de dollars dans les valises

17 septembre 2018
Brésil: le fils du président de Guinée équatoriale bloqué à la douane avec plus de 16 millions de dollars dans les valises

Les policiers brésiliens ont saisi ce vendredi un impressionnant magot dans les bagages de la délégation qui accompagnait Teodorin Obiang Mangue Nguema… La saisie est d’importance. Plus de 16 millions de dollars...

Mali: assassinat d’un commandant du MOC à Tombouctou

11 septembre 2018
Mali: assassinat d’un commandant du MOC à Tombouctou

Au Mali, un commandant du MOC a été assassiné à Tombouctou dimanche soir, le 9 septembre. Le MOC, Mécanisme opérationnel de coordination, a été prévu par l'accord de paix de...

Libye: spectaculaire évasion de 400 détenus dans une prison de Tripoli

3 septembre 2018
Libye: spectaculaire évasion de 400 détenus dans une prison de Tripoli

Grande évasion en Libye où 400 détenus ont pu fuir d'une prison du sud de la capitale libyenne, Tripoli. Une zone où des milices rivales s'opposent depuis plusieurs jours. Tous...

Nigeria: Boko Haram tue au moins 30 soldats dans l'attaque d'une base militaire

2 septembre 2018
Nigeria: Boko Haram tue au moins 30 soldats dans l'attaque d'une base militaire

Recrudescence de violences jihadistes au Nigeria : Boko Haram continue de sévir dans le nord-est du pays. Des forces de l'armée nigériane ont été attaquées jeudi 30 août sur la base...

Sénégal: Khalifa Sall révoqué par Macky Sall de son mandat de maire de Dakar

31 août 2018
Sénégal: Khalifa Sall révoqué par Macky Sall de son mandat de maire de Dakar

Au lendemain de sa condamnation en appel à cinq ans de prison ferme, Khalifa Sall a été révoqué de ses fonctions de maire de la capitale sénégalaise, vendredi 31 août,...

Sénégal: peine de prison confirmée en appel pour Khalifa Sall

30 août 2018
Sénégal: peine de prison confirmée en appel pour Khalifa Sall

La condamnation de l'ancien maire de Dakar, Khalifah Sall, a été confirmée en appel à la mi-journée ce jeudi 30 août : cinq ans de prison ferme et 5 millions de francs CFA...