NITA Fond Site Web 675 x 240

Jacob Zuma TV

« Même si je ne suis pas d’accord avec la décision des leaders de mon parti, j’ai toujours été un membre discipliné », a-t-il lancé lors d’une allocution retransmise en direct à la télévision.

Zeyna commission0

Le président sud-africain a finalement décidé de se plier aux ordres de son parti, le Congrès national africain (ANC). Après avoir laissé planer le doute sur son maintien au pouvoir, Jacob Zuma a annoncé, dans la soirée du mercredi 14 février, sa démission avec « effet immédiat », sans attendre le débat autour d’une motion de défiance, jeudi, au Parlement.

« J’ai décidé de démissionner du poste de président de la République avec effet immédiat, même si je suis en désaccord avec la direction de mon organisation », a déclaré M. Zuma lors d’une allocution retransmise en direct à la télévision.

Après des semaines de tractations et de réunions, le parti au pouvoir avait exigé, mardi, la démission du président Zuma, empêtré dans des scandales de corruption. Faute d’une réponse de sa part, le parti avait décidé mercredi à la mi-journée de le forcer à quitter le pouvoir, en annonçant le vote dès jeudi d’une motion défiance dont l’issue ne faisait aucun doute.

C’est de manière détendue que Jacob Zuma s’est présenté mercredi soir face à un micro. « Pourquoi avez-vous l’air si sérieux ? Qu’est-ce qui se passe ? », a-t-il osé lancer, presque hilare, avant d’entamer un long discours.

« J’ai une dette envers l’ANC que j’ai servi presque toute ma vie, a-t-il insisté. Je respecte chaque membre et chaque chef de ce mouvement glorieux. Je respecte sa lutte contre des siècles d’apartheid et de brutalité de la minorité blanche. »

« Une sortie facile »

Sur un ton sobre et appliqué, Jacob Zuma a poursuivi : « C’est mon parti qui m’a mis à la présidence. C’est mon parti qui m’a demandé de me présenter devant l’assemblée nationale pour être élu. C’est mon parti qui m’a demandé de servir sur la base de la Constitution qui est la loi suprême de notre pays. »

« Ne vous trompez pas, aucun leader doit rester au-delà du temps qui lui est imparti par le peuple. Aucun leader ne doit chercher une sortie facile. »

Le pouvoir de Jacob Zuma a commencé à vaciller depuis l’élection, en décembre, à la tête de l’ANC, du vice-président Cyril Ramaphosa, qui avait axé sa campagne sur la lutte contre la corruption. Ce dernier était déterminé à pousser au plus vite vers la sortie le président Zuma, devenu trop encombrant en vue des élections générales de 2019.

Conformément à la Constitution, Cyril Ramaphosa est devenu le président de la République par intérim dès la démission de Jacob Zuma. Le Parlement doit encore, dans les trente jours, l’élire formellement à ce poste. L’élection devrait, désormais, être organisée d’ici à vendredi.

Quant à Jacob Zuma, il a terminé son discours en promettant de continuer « à servir le peuple d’Afrique du Sud ». « On se reverra bientôt », a-t-il soufflé avant de disparaître.

Zeyna commission0

Le Monde



Commentaires

1
SIDWAYA
6 années ya
Que cela serve d'avertissement aux autres...
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Almos Almos
6 années ya
Voil
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2195 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
540 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
337 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
482 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
370 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages