samedi, 17 novembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Photo Dr Illiassou Idi

POINT DE PRESSE DU MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE SUR LA SITUATION DU CHOLERA DANS LA REGION DE MARADI

Au Niger, le choléra survient très fréquemment en période hivernale dans certaines contrées du pays. La fréquence est plus remarquée dans les zones riveraines du fleuve Niger, de la Maggia, du Goulbi et du lac Tchad. En cette période de saison hivernale, mon département ministériel avait déjà pris les dispositions suivantes: 

 

Renforcement de la surveillance ; 
Elaboration d'un plan d'action national ayant permis la mobilisation de ressources ;
Pré positionnement de médicaments, consommables, produits de désinfection, et réactifs dans toutes les régions et tous les départements du pays ;
exécution d'un plan de sensibilisation de la population par la radio nationale et la communication de proximité dans les zones à risque ;
Mobilisation des ressources au titre du budget de l'Etat, pour soutenir les activités de lutte contre les épidémies.

C'est ainsi que dès l'alerte de l'apparition des premiers cas les 4 et 5 Juillet 2018 en provenance de Jibia au Nigéria, une équipe composée des responsables des districts sanitaires, de la Direction Régionale de la Santé Publique de Maradi et de certains partenaires Techniques et Financiers sous la conduite du Gouverneur de Maradi s'est rendue sur le terrain pour mieux investiguer le phénomène et procéder à une évaluation des mesures prises.
Nous avions en personne conduit la délégation pour une mission en compagnie des autorités régionales, des Partenaires Techniques et Financiers, des cadres centraux et régionaux sur les sites de prise en charge des cas, les 9 et 10 Août passés. 
Les signes présentés par les patients sont la diarrhée avec vomissement, quelques fois de la fièvre mais sans déshydratation.
Un total de 1449 cas dont 26 décès ont été enregistrés à la date du 15 Août 2018 à 11H, soit un taux de létalité de 1,8%. 
La situation se présente comme suit :

14 aires de santé ont déclaré des cas, à savoir : Dan Issa,
Gabi, Harounawa, Madeini, Maraka, N'Yelwa, Madarounfa,
Rourouka, Safo, Maradi commune, Sarkin Yamma, Jiratawa,
Tchidafawa, Angoual Mata)
- Nombre de cas provenant du Nigéria (Jibia et katsina) : 288
(19,9%)
- Nombre de cas sur le site de prise en charge de Maradi
Commune : 3

La source probable de la contamination serait la consommation de l'eau du goulbi et ce, malgré l'existence de puits et forages dans les communes et villages touchés.
Pour juguler cette épidémie, plusieurs actions ont été entreprises. Il s'agit entre autres :

de l'investigation des cas ;
des Réunions des Comités de Gestion des Epidémies au niveau régional et des districts sanitaires ;
du Prélèvement des échantillons pour la confirmation des cas ; 
de la mise en place des médicaments et consommables (Ringer, antibiotiques, SRO, eau de javel, hypochlorite, gants ...) au niveau des CSI et des sites de prise en charge des cas ;
de la prise en charge gratuite des cas ;
du traitement des personnes contactes et mise en oeuvre des mesures préventives notamment les désinfections des ménages et traitement des points d'eau de boisson; 
du Choix et de l'aménagement des sites d'isolement des cas;
de la désinfection des locaux au niveau des ménages ; 
du traitement des points d'eau à l'hypochlorite et l'utilisation de l'Aquatab pour le traitement de l'eau de boisson ;
de la sensibilisation de la population sur les mesures d'hygiène dans les quartiers, villages touchés et les environs ; à cet effet, des relais communautaires ont été formés.
des réunions du comité national de gestion des épidémies afin d'approfondir l'analyse de la situation et renforcer les mesures prises

Il faut également noter que des appuis ont été enregistrés de la part de :
L'OMS en médicaments et consommables ;
Médecins Sans Frontière en kits de traitements déjà sur place et du matériel pour l'aménagement des sites de prise en charge des cas ;
L'UNICEF en médicaments, consommables et mobilisation sociale ;
La coopération Italienne en kits de traitements
La croix rouge nigérienne pour la sensibilisation ;
Les collectivités ont beaucoup appuyé cette lutte contre le choléra;

Actuellement, la situation est sous contrôle et fait l'objet d'un suivi particulier de la part des autorités au plus haut niveau de l'Etat. 
Cependant, en cette période particulièrement propice aux éclosions d'épidémies de choléra, j'attire l'attention des populations, à observer les règles d'hygiène suivantes :
Se laver les mains à l'eau et au savon avant de faire la cuisine ou de manger ;
Utiliser du savon pour laver les ustensiles ;
Utiliser les sources d'eau potable
S'assurer de la bonne hygiène à proximité des points d'eau
Bouillir l'eau de boisson ou utiliser de l'eau désinfectée par du chlore ou de l'eau de javel ;
Faire cuire suffisamment les aliments ou les réchauffer, et les consommer pendant qu'ils sont encore chauds ;
S'abstenir de manger des aliments crus (fruits, tubercules, légumes etc..), sauf s'ils sont pelés ou épluchés et soigneusement lavés à l'eau propre avant consommation ;
Utiliser les latrines ; 
Se laver les mains après tout contact avec les selles ;
Bien protéger les aliments contre les mouches ;
En cas de diarrhée abondante, alerter rapidement les services de santé.
En perspective, le Niger envisage d'effectuer une campagne de vaccination contre le choléra dans les zones d'accès difficiles de la région de Maradi.
Je profite de cette opportunité pour rendre un hommage mérité à l'ensemble du personnel de santé pour le dévouement et l'efficacité avec lesquels ils sont entrain de gérer cette épidémie.
Je tiens à réitérer tous les remerciements à l'endroit de l'OMS, MSF, UNICEF, la Croix Rouge, les collectivités et la COOPÉRATION ITALIENNE pour leurs appuis multiformes en faveur de la lutte contre cette épidémie.

Enfin, j'instruis les services de santé, à tous les niveaux, à renforcer davantage le cadre de concertation, la surveillance, le suivi des tendances ainsi que la prise en charge.
Je vous remercie

 

 

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

DÉCLARATION D'URGENCE : 3 cas de Poliovirus dans la région de Zinder (Officiel)

6 octobre 2018
DÉCLARATION D'URGENCE : 3 cas de Poliovirus dans la région de Zinder (Officiel)

Communiqué du Ministère de la Santé Publique  Le 21 septembre 2018, le Ministère de la Santé Publique a reçu du laboratoire de l’Institut Pasteur de Dakar, la confirmation de trois...

ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA AU NIGER: 68 décès sur 3692 cas, selon un bilan au 1er octobre

3 octobre 2018
ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA AU NIGER: 68 décès sur 3692 cas, selon un bilan au 1er octobre

L’épidémie de choléra qui sévit depuis début juillet dans la région de Maradi (Centre Est) a causé 68 décès sur 3692 malades déclarés soit un taux de létalité de 1,8%,...

Paludisme: la coordinatrice du programme Palu, Dr Djermakoye Hadiza Jackou, dément les infos de MSF sur le taux de mortalité infantile à Magaria

28 septembre 2018
Paludisme: la coordinatrice du programme Palu, Dr Djermakoye Hadiza Jackou, dément les infos de MSF sur le taux de mortalité infantile à Magaria

La réponse des autorités sanitaires à la suite de l’alerte donnée, mardi dernier, par Médecins Sans Frontière (MSF), sur l’explosion sans précédent de la mortalité infantile dans la zone de...

CRISE UNIVERSITAIRE: grâce à la médiation de la CNDH, le gouvernement et le SNECS s'acheminent vers une trêve

28 septembre 2018
CRISE UNIVERSITAIRE: grâce à la médiation de la CNDH, le gouvernement et le SNECS s'acheminent vers une trêve

  On s’achemine probablement vers une trêve dans le bras de fer qui oppose, depuis la rentrée académique du 3 septembre dernier, le gouvernement et le SNECS. Grâce à la...

Santé : plusieurs centrales pharmaceutiques fermées et d’autres sanctionnées à la suite d’inspections

19 septembre 2018
Santé : plusieurs centrales pharmaceutiques fermées et d’autres sanctionnées à la suite d’inspections

Communiqué du Ministère de la santé publique sur les résultats des inspections des centrales pharmaceutiques privées de Niamey A l'issue des inspections des centrales pharmaceutiques privés de Niamey les résultats...

La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

17 septembre 2018
La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

La rentrée dans les huit universités du Niger est restée bloquée par une série de grèves des enseignants qui réclament notamment une amélioration de leurs conditions de vie et de...