vendredi 19 août 2022

1861 lecteurs en ligne -

fraren

Burkina : saisie record de 115kg de cocaïne d'une valeur de plus de 7 milliards de CFA

drogue saisi Brukina

Dans une annonce faite hier mercredi, les douanes burkinabé ont annoncé avoir opéré une saisie record de 115 kg de cocaïne dans une fourgonnette immatriculée à l'étranger et qui avait quitté la Sierra Leone avec le Ghana comme destination. Le chargement est déjà passé par la Guinée et le Mali et c'est au Burkina que le trafic a été mis en échec, le 19 mai dernier, à Bobo Dioulasso.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C'est une saisie record dans l'espace UEMOA. La valeur marchande des 115 kg de cocaïne saisie le 19 mai dernier par les  éléments des Douanes burkinabés atteint, selon les premières estimations, près de 7,5 milliards de francs CFA soit 10,6 millions d'euros! "La marchandise" était dissimulée dans une fourgonnette qui, selon les premiers résultats de l'enquête, avait quitté la Sierra Leone et a passé par la Guinée et le Mali. Officiellement, la camionnette transportait du Manioc et devrait traverser encore le Burkina pour rallier le Ghana et selon un des responsables de la douane, c'est ce qui a éveillé les soupçons des agents de la brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso qui a  ainsi, "mis la main sur un trafic illicite composé de 96 plaquettes de cocaïne d’un poids total de 115,158 kg", comme indiqué dans un communiqué de l'administration des Douanes.

"Cette saisie record de cocaïne savamment dissimulée dans des cavités spécialement aménagées dans un véhicule d’immatriculation étrangère, prétextant transporter de la farine de manioc contenue dans 112 sacs de 100 kg chacun, a été possible grâce aux efforts consentis dans la recherche de l’information et des marchandises objet de fraude ou de trafic illicite, au professionnalisme et à la vigilance des agents", a indiqué la même source qui s'est félicité du fait que cette saisie a aussi permis d'éviter "le possible déversement de cette puissante drogue sur le territoire national et vers d'autres destinations".

Ces dernières années, le trafic international de drogue ne cesse de prendre de l'ampleur dans la sous-région. Comme les autres pays de la sous-région, le Burkina est aussi en train d'élaborer une stratégie nationale de lutte contre la drogue. " Le trafic de drogue permet aux terroristes non seulement de vivre mais aussi de s’acheter des armes. Les adolescents qui sont utilisés par les terroristes, qui tuent, qui égorgent sans trembler évidement sont sous l’effet de la drogue. S’ils ne prennent pas ces produits, humainement parlant, quel que soit le lavage de cerveau qu’on leur fait, ils ne peuvent pas oser s’opposer, affronter des adultes même souvent pour les canarder ou les égorger", avait d'ailleurs  déclaré mardi dernier, le Colonel-major Omer Bationo, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité lors d'une réunion du comité national de lutte contre la drogue.

A.Y.B (actuniger.com)

 



Commentaires  

-1 #1 Soumare 26-05-2022 19:15
L'envoye special de Gutierrez pour la paix et le developpement au sahel doit etre fou de rage de cette prise des burkinabe. Set milliards qui feront defaut dans sa comptabilite.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 Sani Saley 27-05-2022 17:05
C'est l'Afrique. La drogue sera vole par les politiciens et revendus
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com