Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

DR DIALLO-reduit

J'aurais dû  intituler cette contribution :   La récréation est terminée ou la fin d'une trajectoire. Mais , j'ai pensé que ce titre  siée parfaitement à ma réflexion  pour éviter un amalgame et une confusion dans le développement des idées ou des sujets que l'on est amené à servir aux lecteurs qui sont très  exigeants, cela à juste   titre puisqu'ils lisent, analysent et apportent aussi leur contribution afin de mieux éclairer  l'opinion qui juge tout. J’aurais aussi pu bien choisir comme titre' On a " réveillé le chat qui dort ou alors " la fin d'une trajectoire ou la fin d'une utopie"   ect...

Que de titres qui  auraient effectivement pu bien collé avec cette situation que nous venons de vivre au Burkina voisin iI  y a à peine  une semaine mouvementée. Des scènes  pleines de tragédies sauf qu'ici nous avons vécu les évènements en directe comme disent et savent le faire nos  confrères ces hommes et ses femmes qui ont bravé, caméra au point, les balles, les  échauffourées, les chicottes, les crosses des fusils, bref tout cet arsenal de guerre déployé par  ces braves soldats, parfois le doigt sur gâchette mais qui sont aussi  lucides  avec une conscience républicaine.


                      Le peuple  a réclamé son dû et a refusé qu'on lui vole  sa victoire mais surtout qu'on lui confisque un pouvoir qui lui appartient et par conséquent lui revient de plein droit. Le loup a été chassé de sa  tanière  ou, tapis depuis 27 ans , il  s'apprêtait  à s'arroger une petite rallonge sinon  un bonus  de 5 ans sans le consentement  du  propriétaire  des lieux , ce peuple qui a délégué son pouvoir Et  qui attendait qu'on le lui restitue comme  cela se devait.  Rendre à César ce qui lui appartient  en toute et bonne intelligence. La grande muette , pour paraphraser notre cher Regretté Président  DIORI  Hamani  le Père de notre ( Pais à son âme) Indépendance  " l’armée" issue de la Nation au service de la Nation a pris ses responsabilités alors toutes ses  responsabilités en  se  rangeant  du côté  de la légitimité et du droit. C'est à dire du côté du citoyen dont le porteur de tenue demeure son serviteur régalien et républicain en tous lieux et en toutes circonstances en protégeant les hommes et leurs biens. Chacune des parties  se tenant autour du socle qui demeurent un pays avec tous ses attributs qui sont le Territoire, la  République, la Nation, le Drapeau et son Hymne.
                      Reste qu'il faut construire sinon reconstruire l'inachevé et continuer à bâtir ce qui n'a pas été fait. Un grand chantier qui aura besoin des bras de  tous les fils et de toutes les filles ce pays des  Hommes Intègres que  le Président THOMAS Sankara ,  ( Paix à son âme) le grand bâtisseur a nommé en langue nationale du pays "Burkina Faso, "pour marquer en 1984 , le premier  anniversaire de sa prise de pouvoir. Un rêve et un idéal qu'aucune force maléfique n'a pu briser ni effacé. Et pour preuve au moment où j'écris ses lignes ( 4h du matin) je suis fier de constater que sa grande photo que j'ai gardée depuis  son assassinat est posée sur ma bibliothèque  dans mon salon avec épinglée celle du feu Président Ibrahim MAINASSARA BARE ( Paix à son âme) son frère, que des mains criminelles ont voulu effacer de notre conscience collective Rien au monde et aucune force brutale ne pourraient dépouiller de nos pensées ni de nos esprits les noms de ces deux grands fils de deux pays frères pour lesquels j'avais rédigé  un  éditorial  intitulé :Hommage: Deux  Hommes, Une Communauté de Destin dans le n° 53 du Mercredi 18 Avril 2012 dans Votre Journal : La Liberté  Nouvelle. Je n'avais pas manqué d'évoquer le cas de ce confrère , grand patriote et panafricain qui avait par une main criminelle été arraché à sa chère épouse Geneviève, à ses  enfants et au peuple Burkinabé .Je me souviens d'avoir déposé un lot du n° à notre famille BARE  ai qu'au siège de son parti le RDP à Niamey .Avec le départ d  BLAISE c'est un début de solution à ces affaires scabreuses   et criminelles qui ont jalonné des pouvoirs qui avaient pensé pouvoir disposer  de la vie des gens honnêtes paisibles citoyens qui n'avaient pas épousé leurs idées. De toutes les façons, ceux des dirigeants qui ont encore à l'esprit de changer la forme républicaine  des textes pour les tailler à leur mesure, devraient réfléchir et  abandonner cette piste  dangereuse afin d'achever dans la paix et la tranquillité les quelques mois ou années qui restent dans l'exercice de leur mandat Au Niger nous en avons été victimes mais comme dit l'adage " La peur du gendarme est le début du commencement de la sagesse   
                  A bon entendeur , salut  parce que l'adage aussi précise que " les fautes politiques se payent  dès ce bas monde Mais la justice Divine est encore une autre question à laquelle, il faudra bien répondre sans hésitation ni murmure comme le précise les textes de la grande muette. C'est dire qu'on récolte toujours ce qu'on a semé II faut alors semer de bonnes graines pour en récolter d'autres.  Bonnes  celles là.

                                                                                         Abdoulaye HASSANE DIALLO
                                                                             Dr ès Sciences Politiques, Directeur du Journal
                                                                                           La    Liberté  Nouvelle  

{jathumbnail off}



Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
963 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
483 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
266 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
417 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
301 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
314 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2258 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages