NITA Fond Site Web 675 x 240

carte Niger cinema

Le cinéma nigérien a fait forte impression dès sa création et a par la suite de la peine à évoluer. Où en est-il actuellement dans sa capacité à se distinguer, même dans des circonstances difficiles ?

Alors que débute bientôt « ENCOUNTERS », le 26ème festival international du documentaire en Afrique du Sud, le cinéma nigérien se distingue de par son absence. Depuis 1999, ce festival met en lumière un éventail de nationalités à travers une sélection de films et de documentaires, offrant une diversité culturelle riche. Les spectateurs peuvent voir plusieurs productions, que ce soit de béninois, burkinabé, belge, qatari, japonais, sud-africains et bien d’autres, mais pas de productions nigériennes.

Manque de moyens

Les débuts du cinéma nigérien sont marqués par l’entame de la carrière de Oumarou Ganda. Il s'impose comme un leader incontournable dans l'univers des films issus du Niger. Il remporte de nombreux prix dans de multiples festivals : ceux de Cannes, de Moscou, de Malaga et du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Gatta Abdourahamne se distingue également au FESPACO en 1979.

En 1994, se tiennent les premières Rencontres du Cinéma Africain de Niamey (RECAN) à l’initiative du producteur-réalisateur Ousmane Ilbo Mahamane pour développer le cinéma nigérien. Les RECAN constituent un événement bisannuel visant à présenter aux différents intervenants de l'industrie cinématographique les tendances actuelles du cinéma émergent. Faute de fonds suffisants, les rencontres prennent fin en l'an 2000. C’est aussi ce manque de moyen qui fait défaut au cinéma à l’heure actuelle. Malgré la création du Centre Nationale de la Cinématographie du Niger (CNCN) en 2008, le financement destiné à la croissance de la filière se révèle être en dessous des besoins requis.

L’avenir du cinéma au Niger

Si actuellement Sani Elh Magori dirige le CNCN et que son parcours lui permet de donner un nouvel élan au secteur, la question de l’avenir du cinéma nigérien reste en suspens. En 2019 Un coin de ciel noir, court-métrage de Djingarey Abdoulaye Maiga, est primé au festival Toukounchi. Aïcha Macky, connue pour ses films documentaires plusieurs fois distingués, fait de la formation pour les jeunes entre 14 et 22 ans, dont Halimatou Amadou Doumbia. Celle-ci gagne le grand prix du festival Clap en Côte d’Ivoire en 2022 alors qu’elle a tout juste 22 ans.

S'il est vrai que la volonté et les idées, ainsi que l'apparition de nouveaux acteurs, sont importants dans la détermination de l'avenir, ce sont les investissements qui en orientent réellement la trajectoire.

La filière cinématographique nigérienne connaît des hauts et des bas mais est toujours présente dans le paysage. Elle gagne souvent des prix pour ses documentaires et ses courts-métrages alors qu’elle est mal subventionnée. Au vu de tous les talents que regorgent le pays, le Niger pourrait prétendre à une place de choix dans le 7e art en Afrique.



Commentaires

0
Alisa
2 semaines ya
!! Filles chaudes vous attendent sur - - www.Top25.fun
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Sam
2 semaines ya
Le Cinema Nigerien FUT. Que Dieu ait son ame. La course a l'argent facile a pris le dessus sur toute chose dans ce pays depuis l'avenement du reigne satanique des roseens.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2630 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
571 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
363 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
388 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2289 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages