NITA Fond Site Web 675 x 240

BCEAO Niger

Dans un communiqué publié, hier lundi, la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a annoncé « prendre acte » de la libération, le samedi 4 novembre 2023, de son Directeur national pour le Niger. Interpellé le mardi 31 octobre par les services de sécurité, Maman Laouali Abdou Rafa, a été relâché après cinq (5) jours plus tard sans aucune explication officielle. Suite à cette interpellation et par mesure de prudence en attendant de voir clair dans l’affaire, le personnel opérationnel de l’Agence national a été prié de suspendre temporairement le travail, ce qui a impacté les transactions financières notamment dans les banques commerciales locales dont les activités subissaient déjà de plein fouet, l’impact des sanctions économiques et financières décidées par les chefs d’Etat de l’UEMOA depuis le coup d’Etat du 26 juillet, ce qui est justement au cœur des tensions entre l’institution d’émission monétaire sous-régionale et les autorités de transition.

Zeyna commission0

Dans un premier communiqué publié vendredi dernier, la Banque centrale des pays membres de l’UEMOA annonçait avoir appris l’interpellation du chef de l’Agence locale de Niamey avant et a déclaré attendre de « connaître les raisons de cette interpellation ». La BCEAO avait également annoncé avoir « saisi ses avocats pour toute suite qu’il conviendra de réserver à cette affaire ».

Jusqu’à sa libération intervenue dans l’après-midi du samedi 4 novembre 2023, les autorités nigériennes n’avaient pas communiqué de façon officielle sur les motivations de cette interpellation qui a fait des vagues à Niamey.

Cette interpellation est la deuxième du genre pour Maman Laouali Abdou Rafa, l’ancien SG du ministère de l’Economie et des Finances, depuis le coup d’État militaire qui a renversé le président Mohamed Bazoum, le 26 juillet 2023.

La première brève interpellation, le 2 août 2023, avait eu lieu quelques jours après la prise du pouvoir politique par les militaires regroupés au sein du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP).

Pour rappel, le Niger est depuis fin juillet, sous le coup des sanctions de l’UEMOA et de la CEDEAO suite au coup d’état du CNSP. Parmi les sanctions qui visent le Niger, les chefs d’Etat ont décidé du gel des avoirs du gouvernement et des entreprises publiques du Niger. Aussi, en application des sanctions prises par l’UEMOA, la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest a suspendu le versement de liquidités à l’État du Niger, ce qui a engendré de sévères difficultés pour les banques locales et par conséquent leurs clients qui peinent à accéder à leurs argents logés dans les comptes des différents établissements financiers de la place qui ont été aussi frappés par la suspension des transactions commerciales et financières avec les autres établissements de la sous-région.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)



Commentaires

1
Niger mon beau pays
8 mois ya
La BECEAO, une organisation qui viole ses propres regles et qui brandit ces memes regles quand il s'agit de ses interets a elle. Heureusement que cette comedie va bientot finir avec l'abandon du cfa.
Like J'aime like love care angry 7 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Bagobiri
8 mois ya
L'abandon du CFA est une nécessité impérieuse de souveraineté nationale. Il faut que le Niger, le Mali et le Burkina Faso donnent le la en la matière. Ces 3 Etats sont l'avant-garde d'une lame de fond qui va submerger, tel un tsunami, l'édifice néo-colonial de siphonage des économies africaines au profit exclusif de la France et des renégats nationaux qu'elle a placés à la tête de nos Etats.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2600 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
569 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
361 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
386 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2287 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages