dimanche 2 octobre 2022

3251 lecteurs en ligne -

fraren

Redressement de Tillabéri: mission conjointe HACP et AFD pour s'enquérir de l'impact des projets d'appui au développement et à la cohésion sociale

Mission AFD HACP Tillaberi

Une mission conjointe de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) et de l'Agence Française de Développement (AFD) a séjourné, mardi 28 juin 2022 à Tillabéri où elle a rencontré les autorités régionales, départementales et communales, les responsables des services techniques ainsi que les leaders et représentants des communautés et de la société civile.  L'objectif de cette mission qui est également composée d'une équipe de journalistes nigériens et français est de constater de visu et d'évaluer l'impact des réalisations faites au titre des différents projets d'appui au développement et à la cohésion sociale mis en œuvre par la HACP avec l'appui financier de l'AFD, dans dix (10) communes de cette région située dans la zone des trois frontières et qui est particulièrement affectée par des défis sécuritaires depuis plusieurs années.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La mission conjointe a été conduite par le Président de la HACP, le Général de Brigade Mahamadou Abou Tarka, qui était pour la circonstance accompagnée par la Directrice adjointe de l'AFD au Niger, Emilie Garet, ainsi que plusieurs de leurs proches collaborateurs.

Mission AFD HACP Tillaberi BIS1

Après un accueil des grands jours qui leur a été réservé par les autorités de la région ainsi que ceux des principaux départements et communes d'intervention des projets, la mission a échangé, au cours d'une rencontre avec les différents responsables et représentants des couches sociales de la région avant d'assister à la cérémonie officielle de signature de convention entre la HACP et les communes dans le cadre du financement des investissements communaux des projets financés par l'AFD comme le "Projet trois frontières" ou "Redressement Tillabéri".

Des défis sécuritaires qui freinent l'impact des actions de développement

Dans son mot de bienvenue, le Gouverneur de la Région de Tillabéri, M. Diori Dourahamane a tenu, de prime abord, à remercier les membres de la mission conjointe pour avoir fait ce déplacement à Tillabéri, ce qui pour lui est la preuve de l'engagement de la HACP et de l'AFD auprès des populations, tant dans leur lutte pour la paix que pour leur développement social et économique. En effet, a déclaré le premier responsable de la région, "si l'objet de la mission est pour la délégation conjointe de voir de visu, et d'apprécier les réalisations au titre des projets d'appui au développement et à la sécurité, elle représente pour nous un geste de solidarité de plus, avec les communautés de la région en proie à des actes de violence qui perturbent souvent la quiétude sociale et qui, en conséquence,  freinent les actions de développement que mènent les différents acteurs".

Le Gouverneur a par la suite indiqué que ces réalisations de la HACP et de l'AFD conjuguées aux actions que mènent les autorités du pays concourent à créer les conditions d'un retour définitif de la cohésion sociale, de la paix et de la sécurité sur l'ensemble de la Région, ce qui est gage d'un développement durable. "En effet, grâce aux infrastructures et autres investissements utiles que vous avez contribué à faire réaliser dans la région, les services de l'Etat et communautés vivant dans les zones voient leurs conditions de travail et conditions de vie s'améliorer de manière significative", a indiqué M. Diori Dourahamane. En terminant son allocution, il a rassuré les membres de la mission conjointe qu'il s'engage personnellement à ce que toutes les réalisations faites et celles à venir soient entretenues et pérennisées pour une utilisation à bon escient par les bénéficiaires.

Près de 50 millions d'euros soit 30 milliards FCFA investis par l'AFD en cinq ans dans la région de Tillabéri

Expliquant le but de cette mission, le Président de la HACP a expliqué qu'elle a comme objectifs, avec le partenaire de mise en œuvre de projets, l'AFD qui finance des projets dans la région de Tillabéri qui est une région en conflit, de venir sur le terrain pour montrer comment le Niger lutte contre le terrorisme insurrectionnel. " La politique du Niger à plusieurs volets pour faire face au terrorisme insurrectionnel", a indiqué le général Tarka qui a précisé que le  premier volet est un volet militaire alors que le second volet à une dimension politique et consiste à des initiatives en faveur de la cohésion pour les populations mais aussi des sensibilisations afin que les populations ne cèdent pas aux discours et appels des groupes terroristes armés (GAT). Enfin, a-t-il ajouté, le troisième volet consiste en la mise en œuvre des projets de développement notamment la réalisation d'infrastructures, le soutien aux activités génératrices de revenus (AGR) ou des travaux à haute intensité de main d'œuvre. "L'AFD finance ce type de projet dans la région de Tillabéri. Nous avons depuis cinq (05) ans un financement d'à peu près 50 millions d'euros en moyenne soit 30 milliards de francs CFA qui ont été investis dans les différentes communes, les différents départements de cette région. Le marché à bétail de la ville de Tillabéri en est un de ses projets. Il y a également plusieurs infrastructures dans les secteurs de l'éducation, de la santé, de l'hydraulique ou de l'assainissement", a souligné le Président de la HACP qui n'a pas manqué d'ajouter qu'in fine, cette mission sur le terrain avec des journalistes vise donc à "envoyer un message à l'opinion publique française mais aussi nigérienne pour montrer ce que la France à travers l'AFD fait dans notre pays et surtout qu'il est apprécié par les populations de notre pays".

Des infrastructures socioéconomiques de base pour renforcer la résilience des populations

Par la suite, les membres de la mission conjointe ont assisté à la cérémonie officielle d'une nouvelle convention entre la HACP et les dix (10) communes d'intervention du Projet et qui s'inscrit dans le cadre de la capitalisation et de la pérennisation des acquis enregistrés en matière d'investissement communaux. A cette occasion, le conseiller technique du Président de la HACP, M. Mahaman Moha, a exposé les différents projets mis en œuvre par la HACP avec le financement de l'Agence Française de Développement (AFD) dans les communes de Bankilaré, Dargol, Diagourou, Gothèye, Gorouol, Kokorou, Makalondi, Méhanna, Téra et Torodi de la Région de Tillabéri.

Les représentants des bénéficiaires, communes comme services, ont ensuite pris la parole pour remercier l'AFD et la HACP ainsi que le partenaire ANFICT (Agence nationale de financement des collectivités territoriales) pour ces appuis multiformes à travers les différents projets qui ont consisté en la construction ou la réhabilitation d'infrastructures de bases (salles de classe, centres de santé intégré, latrines scolaires, mini-adduction d'eau potable, point d'eau autonome et autres ouvrages hydrauliques...) ou d'infrastructures économiques (marchés de bétail, abattoirs modernes, aires d'abattage, parc de vaccination de bétail...).

Mission AFD HACP Tillaberi BIS

Après les différentes interventions, la rencontre s'est poursuivie avec la signature officielle d'une nouvelle convention entre la HACP et les dix (10) communes d'interventions du Projet, toujours dans le cadre des projets financés par l'AFD au profit des investissements communaux. " Nous avons un projet global dans le cadre du financement de l'AFD. Dans le cadre de ce projet global, il y a des parties que nous mettons en œuvre directement au niveau de la HACP comme les grosses infrastructures. Mais, il y a des parties que nous transférons au niveau des communes ou des communautés en particulier toutes les activités de cohésion sociale, les activités de sensibilisation, les forums, les caravanes, elles sont mises en œuvre par les communes elles-mêmes. Nous venons donc de signer une petite Convention. Il s'agit d'environ 5 million de francs Cfa alloués à chaque commune pour qu'il puisse organiser les jeunes et les femmes. Cela nous permet donc de décentraliser les demandes qui proviennent de la société civile ", a expliqué le Général Abou Tarka, Président de la HACP.

Par la suite la délégation a visité le nouveau marché moderne de Tillabéri qui a été construit dans le cadre du projet "Redressement de Tillabéri" qui est un des projets financés par l'AFD dans le cadre de son partenariat avec la HACP.

L'AFD, un partenaire historique du Niger

Présente au Niger depuis les années 1960, l'AFD est un partenaire historique du Niger, l'un des pays les plus pauvres du monde et qui fait face à d'importants défis de développement. Depuis quelques années, le Niger, pays allié important de la France dans la région fait face à une amplification des défis sécuritaires notamment dans la région de Diffa, au sud-est du pays où sévit Boko Haram et celle de Tillabéri, au nord-ouest du pays, dans la zone dite des trois frontières (Niger, Mali, Burkina). En plus des défis sécuritaires, le pays doit faire face aux défis de développement notamment réduire la pauvreté qui se traduit en grande partie par un déficit d'infrastructures sociaux de base et économiques, socle de tout développement. C'est pourquoi dans le cadre de sa nouvelle stratégie d'intervention 2021-2025, l’AFD soutient activement le gouvernement nigérien dans ses politiques de développement et de cohésion sociale. L’AFD y a ainsi triplé ses engagements en 10 ans avec 163,4 millions d’euros d’engagements en 2020, et 97,21 d'euros en 2021. En tout, le portefeuille en exécution de l’AFD au Niger représente 745 millions d'euros et 58 projets.

L’action de l’AFD cible en priorité les zones en crise, comme le nord de la région de Tillabéri, qui concentre les attaques de groupes armés terroristes, ou la région de Diffa, qui subit la crise liée à Boko-Haram. Depuis 2017, elle se caractérise en outre par des partenariats et un dialogue renforcés dans le cadre de l’Alliance Sahel. L’AFD finance par exemple, le projet Redressement Tillabéri pour une enveloppe de 8 millions d'euros et qui a été lancé en 2019 dans le cadre des Programmes de Développement d’Urgence de l’Alliance Sahel, en réponse à la demande du G5 Sahel visant à renforcer la cohésion sociale et le développement économique de la région. Le projet a été confié à la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), rattachée à la présidence de la République du Niger, et il est complémentaire du projet AEP Tillabéri, financé par l’AFD pour une enveloppe de 4 millions d'euros et confié aux ONG IRC et ACF pour réhabiliter des réseaux d’eau potable dans les communes accueillant des déplacés forcés de la région. Il faut noter aussi que la région de Tillabéri a été retenue par les membres de l’Alliance Sahel et les autorités nigériennes comme zone prioritaire pour le développement de l’Approche Territoriale Intégrée (ATI) dont l’AFD est cheffe de file pour l’ATI dans cette zone, aux côtés du PNUD et de l’Union européenne.

Emilie Garet AFD

« L'AFD est un partenaire historique du Niger. L'AFD intervient depuis plus de 60 ans au Niger dans pratiquement toutes les régions du pays avec un accent particulier dans certaines zones, des régions qui sont dites en crise comme la région de Tillabéri dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui. Nous intervenons dans la région de Tillabéri avec un ensemble de projets pour une enveloppe d'environ 50 millions d'euros actuellement, soit 30 milliards de francs CFA, ce qui représente un volume de financement très conséquent. Nous travaillons avec des acteurs au niveau national, régional et local.  Un de nos partenaires privilégiés dans les interventions au niveau de la région de Tillabéri, c'est la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP). Nous sommes donc aujourd'hui avec son Président, le général Abou Tarka, sur le terrain pour voir ensemble des réalisations concrètes d'un des projets que l'Agence de développement finance : c'est le projet redressement Tillabéri dans le cadre duquel a été construit un marché de bétail moderne. Nous avons différents projets qui ont pour objectifs à la fois d'aider au développement économique de la région, de prévenir les crises et de faciliter également le développement social à travers la construction des écoles, des centres de santé ou des ouvrages hydrauliques et d'assainissement. Nous finançons beaucoup d’infrastructures de base (écoles, centres de santé de base, adductions d'eau potable) mais aussi des infrastructures marchandes comme les marchés ou les abattoirs ainsi  des activités de cohésion sociale pour essayer de favoriser le dialogue entre les communautés, les collectivités territoriales, les leaders traditionnels, les populations, les services techniques déconcentrés, les militaires. Dans ce cadre, nous travaillons avec la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix sur plusieurs projets dans la région de Tillabéri, cela concerne les interventions principales, mais nous travaillons aussi avec d'autres ONG. » Emilie Garet, Directrice adjointe de l'AFD au Niger.

 

TEMOIGNAGES DES REPRESENTANTS DES BENEFICIAIRES

M. Mahamoud Almahamoud, maire de la commune de Bankilaré: "Nous, Maires des Communes de Bankilaré, Dargol, Diagourou, Gothèye, Gorouol, Kokorou, Makalondi, Méhanna, Téra et Torodi de la Région de Tillabéri adressons une motion spéciale de remerciement à l'endroit de l'Agence Française de Développement (AFD) au Niger, à l'endroit du Président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) et à l'endroit du Directeur Général de l'Agence nationale de Financement des collectivités Territoriales (ANFICT), pour leurs appuis multiples et multiformes qu'ils nous apportent dans la mise en œuvre des différentes petites opérations de développement rural qui ont contribué à satisfaire les besoins réels de nos vaillantes populations. Notre satisfaction était grande parce que des salles de classes et des latrines scolaires sont construites pour améliorer les conditions de travail des maitres et élèves; parce que des ouvrages hydrauliques sont réalisés pour satisfaire les besoins en eau potables des populations; parce que des Centres de santé Intégré sont construits pour rapprocher les populations des formations sanitaires; parce que des parcs de vaccination sont réalisés pour faciliter la contention des animaux au cours des campagnes de vaccination des animaux; parce que des aires d'abattage sont construites pour rompre avec les abattages clandestins et mettre à la disposition des populations de la viande saine et parce qu'une pinasse a été achetée et placée au bord du fleuve à Tessa dans la Commune Rurale de Méhanna pour assurer les évacuations sanitaires du CSI de Tessa vers le Centre Hospitalier Régional de Tillabéri. Toutes ces différentes réalisations citées prouvent à suffisance que l'AFD et la HACP sont plus qu'engagées à aider les exécutifs communaux à sortir les communes des multiples sentiers battus".

Le Représentant du Conseil Régional des Jeunes : « Je peux vous dire que nous sommes un nombre important de jeunes qui ont bien voulu participer à cette cérémonie qui témoigne de l'engagement de l'Agence française pour le développement (AFD) aux côtés des autorités pour les aider dans le cadre de la sécurisation de la région de Tillabéri mais aussi de permettre aux jeunes de s'affirmer à travers des initiatives. Ce n'est un secret pour personne qu'aujourd'hui, la situation de la région de Tillabéri est dégradée au point où notre tissu économique n'est plus favorable à toute initiative. C'est la jeunesse qui souffre des conséquences néfastes de cette insécurité. Voilà pourquoi depuis l'intervention de l'AFD, nous avons eu un soulagement. Un soulagement avec les activités génératrices de revenus (AGR) qui ont été conditionnées pour bénéficier aux jeunes. Aujourd'hui, plusieurs jeunes désirant entreprendre ont été appuyés par l'Agence et cet accompagnement a eu un impact significatif dans l'épanouissement de la jeunesse mais aussi le développement socioéconomique de la région. Nous sommes reconnaissants à la France et particulièrement à l'AFD et nous espérons que ce soutien inestimable va se poursuivre et se renforcer car notre région comme le pays a beaucoup de potentiel et surtout la richesse première du Niger, c'est sa jeunesse».

Le préfet de Gotheye : « C'est en fait une aubaine aujourd'hui et un honneur de nous présenter en face de vous afin de parler de tout ce que la HACP et ses partenaires notamment l'AFD, sont en train de faire dans nos entités administratives. Les réalisations sont importantes notamment en matières de construction et de réhabilitation d'infrastructures de base qui nous font défaut d'autant que comme vous le savez, nous nous préparons au retour des populations déplacés dans leurs villages et localités car grâce aussi aux actions en faveur de la sécurité et de la cohésion sociale, la situation est en train de s'améliorer progressivement. Nous parvenons même à aller dans des zones inaccessibles il y a quelques temps, des zones rouges où même l'élection d'un chef local n'était pas possible. Or ils jouent un rôle important dans la cohésion sociale des communautés. C'est donc une occasion pour nous de remercier non seulement la HACP, mais aussi  l'AFD. »

Abdoul Karim (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

+1 #1 Sam 30-06-2022 19:28
« L'AFD est un partenaire historique du Niger. L'AFD intervient depuis plus de 60 ans au Niger dans pratiquement toutes les régions du pays avec un accent particulier dans certaines zones, des régions qui sont dites en crise comme la région de Tillabéri dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui. ..." Quel bilan dressez vous de votre presence dans la region depuis 60 ans si ce n'est la desolation totale a cause de votre duplicite, votre malveillance et votre indifference aux problemes des noirs africains qu'ils soient chez vous ou ici sur le continent. Allez vous en.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com