NITA Fond Site Web 675 x 240

Bazoum et Mohamed

Le ministère des affaires étrangères, de la coopération internationale et des nigériens à l'extérieur a, dans une lettre adressée aux représentations diplomatiques du Niger à l'extérieur, annoncé l'annulation de plus de 992 passeports diplomatiques attribués à des nigériens et non nigériens pour raison de caducité. Il s’agit pour l’essentiel des anciens conseillers à la Présidence, à la Primature et à l’Assemblée nationale. Au-delà de cette mesure appréciée des nigériens, la publication de la liste des détenteurs de ces passeports et le nombre élevé des conseillers mettent à nu certaines mauvaises pratiques qui ont eu cours sous l’ancien régime et que le CNSP a d’ailleurs mis en avant pour justifier son opération du 26 juillet dernier.

Zeyna commission0

A la correspondance du ministère des Affaires étrangères, qui a vite fait le tour des réseaux sociaux, a été la liste des passeports diplomatiques nigériens annulés pour caducité appartenant aux anciens présidents des institutions, anciens ministres, anciens députés nationaux, anciens conseillers et conseillers spéciaux à la présidence, à l'assemblée nationale, à la primature, ainsi qu'à des personnalités nigériennes et non nigériennes « n'étant plus en position de détenir lesdits passeports ».

C’est au total 992 passeports diplomatiques qui ont été annulés, dont 50 délivrés à des non nigériens. Dans les détails, la liste des bénéficiaires fait ressortir 26 présidents et responsables d’institutions de la République, 648 conseillers et quelques chargés de missions à la Présidence de la République, 68 conseillers à la Primature et 318 autres conseillers de l’Assemblée nationale et du cabinet de son président.

L’examen de la liste des bénéficiaires du précieux sésame a aussi suscité de nombreux commentaires au sein de l’opinion. Des passeports diplomatiques qui sont distribués à tout va, ce qui va certainement entacher sa crédibilité à l’international, mais aussi une pléthore de conseillers grassement entretenus par le budget de l’Etat et qui sont nommés dans les plus grandes institutions du pays.

On savait déjà la charge que coûtent au budget de l’Etat ces « conseillers », pour l’essentiel payés à ne rien faire, et bien que cette liste soit loin d’être exhaustive, elle a permis aux nigériens de s’en rendre compte davantage de l’ampleur de l’affairisme qui s’est incrusté au plus haut sommet de l’Etat. Comme l’a si bien fait remarquer un internaute, « à l’évidence, des richissimes hommes d’affaires comme le nigérian Dahirou Mangal et plusieurs de ses proches n’ont certainement pas besoin des émoluments payés aux conseillers, ce qui suppose que le titre qui leur a été accordé ne tient qu’aux privilèges qui vont avec, notamment le passeport diplomatique et ce n’est certainement pour des affaires au Niger. Dieu seul sait l’utilisation qui a été faite de ces passeports diplomatiques par ces bénéficiaires dont certains n’ont jamais certainement jamais rendu service aux populations nigériennes ! ».

Des révélations qui confortent le CNSP dans les motivations de sa prise de pouvoir

Comme lui, beaucoup de commentateurs se sont offusqués des révélations qui sont sorties de la publication de cette liste et qui confirment davantage ce qui pour certains, étaient fort en cours connu depuis une dizaine d’années au Niger : la mauvaise gouvernance érigée en système de gestion de l’Etat sous l’ancien régime du PNDS Tarayya.

Dans leur déclaration de prise de pouvoir ainsi que le premier message à la nation du général Tiani, le CNSP et son président avaient motivé leur prise de pouvoir, en plus de la « détérioration de la situation sécuritaire », par «la mauvaise gouvernance économique » du régime déchu. Ces révélations qui commencent, et qui ne sont que la partie visible de l’iceberg, sont en train d’être étayées par des éléments suffisants de preuve. En attendant certainement, les conclusions des audits annoncés par les nouvelles autorités, qui viendront s’ajouter aux nombreux scandales déjà révélés par la presse, les rapports de la HALCIA, de l’Inspection d’Etat et surtout de la Cour des comptes !

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires

2
Maimouna
7 mois ya
l'INFORMATION ce n'est pas la posture, ce n'est un air des deux airs, l'INFORMATION ce n'est pas tranquillement assis sur une chaise
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
Niger Namou
7 mois ya
Ces deux rats galeux de la soi disante renaissance incarnent a eux seuls tous les malheurs du Niger et de ses fils et filles. Puisse la malediction de Dieu s'abatre sur eux a jamais. Amen
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
KARIM ALGER
7 mois ya
qui sait que la 3e guerre mondiale existe d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1595 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
509 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
300 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
447 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
335 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
340 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2270 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages