lundi, 24 février 2020
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......


Cedeaoabuja

Les Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, réunis ce samedi 21 décembre à Abuja, ont adopté un plan de 2 milliards de dollars US sur quatre ans pour la sécurité régionale. Ils ont également adopté le sigle de la monnaie unique l’Eco (Ec) dont la gestion sera confiée à une Banque centrale de l’Afrique de l’Ouest (BCAO).

La 56e session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui s’est tenue ce samedi 21 décembre dans la capitale nigérienne, a pris fin avec l’adoption d’une série d’importantes décisions pour l’avenir de la communauté ouest-africaine. L’une des décisions phares, c’est l’adoption  d’un plan d’action 2020-2024 pour la sécurité régionale. Dans le communiqué final qui a sanctionné les travaux de la session, les chefs d’Etat ont réaffirmé leur détermination à lutter contre le terrorisme. A cet effet, et selon le texte lu par le président de la Commission de la CEDEAO, M.  Jean Claude Kassi Brou, les chefs d’Etat ont adopté un plan d’action de plus deux milliards de dollars US pour la période 2020-2024. En plus de cet engagement financier qui va au delà des 1 milliards de dollars US initialement annoncé, et  « très préoccupés par la dégradation de la situation sécuritaire dans l’espace du G5 Sahel », les chefs d’Etat ont réitéré leur appel au Conseil de sécurité des Nations unies afin d’inscrire la force conjointe du G5 Sahel au chapitre 7 de l’organisation onusienne pour donner à la MINISMA un mandat offensif.

La monnaie unique en bonne voie malgré les incertitudes

Les dirigeants de la CEDEAO ont également approuvé de nouvelles décisions pour ce qui est de la très attendue monnaie unique. Si la question de l’entrée en vigueur de l’Eco en 2020 reste encore assez floue, en raison de la réticence de certains pays, les chefs d’Etat ont encouragé le conseil des ministres à accélérer la mise en œuvre de la feuille de route revisitée, afin de respecter l’échéance de 2020, pour la création de la nouvelle monnaie. Tout en prenant acte des transformations en cours dans l’espace UEMOA, la conférence a adopté le sigle (Ec) pour la nouvelle monnaie. L'appellation Banque Centrale de l'Afrique de l'Ouest (BCAO) a également été retenue pour la nouvelle Banque centrale communautaire. Des décisions ont aussi été annoncées concernant le processus de transition pour l’entrée en vigueur de cette monnaie, notamment l’entrée en vigueur de l’Eco dans la zone UEMOA dès juillet 2020 avec la fin de la tutelle du trésor français sur le franc CFA ainsi que le maintien de sa parité avec l’euro pour cette zone.

La libre circulation des biens et des personnes en panne

Toujours sur le plan économique, la conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO s’est penchée sur la situation des échanges commerciaux au niveau de la sous-région. Malgré les efforts, la situation reste encore peu reluisante et la question de la fermeture des frontières terrestres nigérianes s’est invitée à l’ordre du jour de cette 56e session. Les Chefs d’Etat ont appelé au respect des règles et des normes communautaires et, afin de solutionner le problème, un comité composé du Burkina, de la Côte d’ivoire et du Togo, en plus des pays membres concernés (Nigeria, Bénin et Niger), a été chargé d’assurer une sorte de médiation pour permettre la libre circulation des biens et des services dans l’espace communautaire.  Il travaillera pour ce faire, avec la Task Force de la Cédéao sur la question, laquelle est dirigée par l’ancien chef d’Etat nigérien Salou Djibo.

Des avancées démocratiques et des crises politiques en vue

Au plan politique, la conférence s’est réjouie des avancées démocratiques dans l’espace CEDEAO, et a invité les pays qui connaitront des échéances électorales en 2020 (Burkina Faso, Cote D’ivoire, Niger, Togo, Ghana, Guinée), à mettre tout en œuvre pour que ces élections se fassent dans la paix et en toute transparence. Par ailleurs, les chefs d’Etat se sont félicités de la tenue des élections présidentielles en Guinée-Bissau, dont le deuxième tour est prévu pour le 29 décembre prochain.

Il convient de noter que la conférence, présidée par le chef de l’Etat nigérien Mahamadou Issoufou, président en exercice de la CEDEAO, a fait le plein de participation avec 14 des 15 pays représentés au plus haut niveau de l’Etat. Seule la Guinée Bissau s’est fait remarquer par l’absence de  dirigeants, en raison de la situation politique qui y prévaut.

Plusieurs allocutions ont marqué la cérémonie d’ouverture avant que les chefs d’Etat et des délégations ne se réunissent à huis clos. Dans son allocution de bienvenue, le Président de la République Fédérale du Nigeria, S.E.M. Muhammadu Buhari, hôte du Sommet, il a  remercié ses pairs pour leur présence avant de rappeler les enjeux de cette réunion qui porte sur les questions d’ordre sécuritaire et d’intégration régionale de nos pays. De son côté, le Président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean-Claude Kassi Brou,  a rendu un hommage mérité au Président en exercice de l’organisation, S.E.M. Mahamadou Issoufou, pour son leadership à la tête de l’Institution et son engagement dans la lutte contre le terrorisme. Il a également salué les progrès enregistrés dans le cadre de la démocratisation de nos nations. A ce propos, il s’est félicité de la tenue du premier tour de l’élection présidentielle en Guinée Bissau, dans le calme et la sérénité, en novembre dernier.  Dans le discours d’ouverture qu’il a prononcé, le Président de la République du Niger, S.E.M. Mahamadou Issoufou, président en exercice de la CEDEAO, il est revenu sur l’objectif de l’organisation qui est de promouvoir la coopération et l’intégration, en vue de la création d’une monnaie économique en Afrique de l’Ouest, afin d’améliorer les conditions de vie des populations et d’assurer la croissance économique et le développement du continent africain. Il a souligné l’intérêt de nos Etats à respecter les critères de convergence pour la monnaie unique et a fait remarquer que sept (07) pays sont à jour sur l’ensemble des quatre critères de premier rang et six (06) pays sont à jour sur trois des quatre derniers critères. Le président Issoufou a également indiqué que plus de solidarité et d’union de nos pays pourraient servir de bouclier contre la menace terroriste qui gagne en intensité tout notre espace commun. Enfin, le chef d’Etat nigérien a exprimé ses condoléances et toute sa compassion aux familles des victimes des récentes attaques terroristes.

Invité à prendre la parole pour l’occasion, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, M. Mohamed Ibn Chambas, a pour sa part, indiqué que ces assises qui se tiennent dans un contexte d’attaque terroriste, suivi de déplacement des populations, imposent à nos Etats l’Union de toutes les forces et le soutien total à la lutte menée par le G5 Sahel. Il a ensuite, à cet effet,  lancé un appel à la solidarité entre les Etats et à la mutualisation des moyens pour relever les défis majeurs liés à l’insécurité au sein de l’espace communautaire. Dans l’allocution qui a suivie, à  la suite du représentant des nations unies, le Dr Akinwumi Adesina, Président de la Banque Africaine de Développement (BAD), s’est dit honoré du partenariat entre son Institution et la CEDEAO. Il a fait le point des avancées de la BAD au cours de ces quatre (04) dernières années durant lesquelles des investissements considérables à hauteur de vingt milliards de dollar US ont été faits au sein de l’espace CEDEAO. Il a tenu à réaffirmer  le soutien de la BAD aux pays de la sous-région pour la réalisation des projets structurants dans les domaines de la santé, de l’électricité, des infrastructures, de l’agriculture et de la lutte contre le changement climatique.

A.Y.B (actuniger.com)

 

Commentaires  

0 #1 Balo goka 27-12-2019 05:32
L'ECO, il ne s'agit là tout simplement d'un toilettage fait au CFA. Cela ne changera rien dans la misère des pays membres de la CEDEAO. Et les français ne font que narguer ces pays car ils savent très bien que certains dirigeants n'ont aucune intention de juguler la pauvreté dans leurs pays. On veut juste laver le CFA pour qu'il soit comme une fille le jour de fête.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Abdoulkader 31-12-2019 13:24
La critique est aisée mais l'art est difficile,disait un adage de chez nous.longtemps, le peuple crie au changement,et quand le changement commence à venir, le même peuple le dénigre. Nous saluons la volonté de nos dirigeants à la création de cette monnaie commune.Qu'Allah nous preserve. amine.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Top de la semaine

Publier le 23/02/2020, 06:29
fichier-biometrique-la-ceni-detecte-159-000-doublons-sur-3-492-000-enroles-dans-quatre-regions Le Premier Ministre Brigi Rafini a conduit, ce samedi 22 février 2020, une délégation...Lire plus...
Publier le 23/02/2020, 06:25
koygolo-une-quarantaine-de-personnes-interpellees-suite-a-des-echauffourees-lors-de-l-election-du-chef-de-canton Plus de quarante (40) personnes ont été interpellées ce samedi à Koygolo, dans le département de...Lire plus...
Publier le 21/02/2020, 14:01
defense-plus-de-120-terroristes-neutralises-dans-le-nord-de-la-region-de-tillabery-ministere-de-la-defense Au moins 120 terroristes ont été neutralisés suite à une opération conjointe entre les Forces armées...Lire plus...
Publier le 21/02/2020, 13:57
lumana-la-reprise-du-congres-suspendue-par-la-justice-en-attendant-la-fin-du-feuilleton-judiciaire Le Tribunal de grande instance hors classe de Niamey, vient d’ordonner, ce vendredi 21 février, un...Lire plus...
Publier le 20/02/2020, 22:05
general-oumarou-namata-commandant-de-la-force-conjointe-du-g5-sahel-la-mise-en-place-du-mecanisme-conjoint-avec-barkhane-est-bien-avancee Dans son dernier point de la situation sur les théâtres d’opérations extérieures (OPEX), l’Armée...Lire plus...
Publier le 21/02/2020, 14:01
defense-plus-de-120-terroristes-neutralises-dans-le-nord-de-la-region-de-tillabery-ministere-de-la-defense Au moins 120 terroristes ont été neutralisés suite à une opération conjointe entre les Forces armées...
Publier le 19/02/2020, 16:42
lion-s-clubs-international-le-conseil-des-gouverneurs-du-district-403-se-donne-de-nouvelles-ambitions-au-sortir-d-un-conclave-a-niamey   La capitale du Niger a abrité le 15 février dernier, la 2e réunion du Conseil des gouverneurs...
Publier le 23/02/2020, 06:25
koygolo-une-quarantaine-de-personnes-interpellees-suite-a-des-echauffourees-lors-de-l-election-du-chef-de-canton Plus de quarante (40) personnes ont été interpellées ce samedi à Koygolo, dans le département de...
Publier le 19/02/2020, 16:57
politique-declaration-des-deputes-du-moden-lumana-sur-la-crise-que-traverse-le-parti DECLARATION DES DEPUTES AU TITRE DU MODEN-FA LUMANA AFRICA DU MERCREDI 19 FEVRIER...
Publier le 23/02/2020, 06:29
fichier-biometrique-la-ceni-detecte-159-000-doublons-sur-3-492-000-enroles-dans-quatre-regions Le Premier Ministre Brigi Rafini a conduit, ce samedi 22 février 2020, une délégation...
Publier le 21/02/2020, 14:01
defense-plus-de-120-terroristes-neutralises-dans-le-nord-de-la-region-de-tillabery-ministere-de-la-defense Au moins 120 terroristes ont été neutralisés suite à une opération conjointe entre les Forces armées...
Publier le 19/02/2020, 16:57
politique-declaration-des-deputes-du-moden-lumana-sur-la-crise-que-traverse-le-parti DECLARATION DES DEPUTES AU TITRE DU MODEN-FA LUMANA AFRICA DU MERCREDI 19 FEVRIER...
Publier le 23/02/2020, 06:25
koygolo-une-quarantaine-de-personnes-interpellees-suite-a-des-echauffourees-lors-de-l-election-du-chef-de-canton Plus de quarante (40) personnes ont été interpellées ce samedi à Koygolo, dans le département de...
Publier le 20/02/2020, 22:05
general-oumarou-namata-commandant-de-la-force-conjointe-du-g5-sahel-la-mise-en-place-du-mecanisme-conjoint-avec-barkhane-est-bien-avancee Dans son dernier point de la situation sur les théâtres d’opérations extérieures (OPEX), l’Armée...
Publier le 21/02/2020, 13:57
lumana-la-reprise-du-congres-suspendue-par-la-justice-en-attendant-la-fin-du-feuilleton-judiciaire Le Tribunal de grande instance hors classe de Niamey, vient d’ordonner, ce vendredi 21 février, un...

Dans la même Rubrique

Fichier biométrique : La CENI détecte 159.000 doublons sur 3.492.000 enrôlés dans quatre régions

23 février 2020
Fichier biométrique : La CENI détecte 159.000 doublons sur 3.492.000 enrôlés dans quatre régions

Le Premier Ministre Brigi Rafini a conduit, ce samedi 22 février 2020, une délégation gouvernementale   au centre de traitement des données biométriques de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) au...

Lumana : la reprise du Congrès suspendue par la justice en attendant la fin du feuilleton judiciaire

21 février 2020
Lumana : la reprise du Congrès suspendue par la justice en attendant la fin du feuilleton judiciaire

Le Tribunal de grande instance hors classe de Niamey, vient d’ordonner, ce vendredi 21 février, un sursis à organiser le congrès du parti MODEN/FA Lumana, prévu le dimanche 23 février...

Processus électoral : le président de la CENI fait le point aux partis politiques

20 février 2020
Processus électoral : le président de la CENI fait le point aux partis politiques

Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Me Issaka Sounna, a rencontré lundi 18 février à Niamey, les partis politiques et partenaires du processus électoral. A cette occasion,...

Transhumance transfrontalière : le Bénin accorde un moratoire de deux mois au Niger

20 février 2020
Transhumance transfrontalière : le Bénin accorde un moratoire de deux mois au Niger

Le Gouvernement béninois, déplorant chaque année de nombreuses pertes en vies humaines et des dégâts matériels de la part des pasteurs étrangers, a interdit, en Conseil des ministres, la transhumance...

Politique: déclaration des députés du MODEN Lumana sur la crise que traverse le parti

19 février 2020
Politique: déclaration des députés du MODEN Lumana sur la crise que traverse le parti

DECLARATION DES DEPUTES AU TITRE DU MODEN-FA LUMANA AFRICA DU MERCREDI 19 FEVRIER 2020 Nigériennes, Nigériens Chers compatriotes ; Les députés au titre du MODEN / FA LUMANA AFRICA dont les...

Le Président de la République a été enrôlé lundi matin en vue des futures élections au Niger

17 février 2020
Le Président de la République a été enrôlé lundi matin en vue des futures élections au Niger

Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou ainsi que les Premières Dames Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou et Dr. Lalla Malika Issoufou Mahamadou ont été enrôlés en vue des futures...