lundi 26 septembre 2022

2843 lecteurs en ligne -

fraren

Mali : la France et ses alliés annoncent un « retrait coordonné » de l’opération Barkhane et Takuba (officiel)

militaire Barkhane

Dans un communiqué publié ce jeudi 17 février 2022, la France, ses partenaires européens et le Canada ont indiqué le retrait du Mali des opérations militaires antijihadistes Barkhane et Takuba du fait de la dégradation des relations avec la junte à Bamako. Le retrait des forces françaises présentes au Mali, annoncé jeudi matin, devrait s'étaler sur une durée de quatre à six mois, a annoncé Emmanuel Macron.

Des militaires européens présents au Mali seront redéployés au Niger, a par ailleurs annoncé le président français, qui juge que "Al-Qaïda et Daech ont choisi de faire de l'Afrique, du Sahel en particulier, et maintenant de manière croissante le Golfe de Guinée, une priorité de leur stratégie d'expansion".

"Nous ne pouvons pas rester engagés militairement aux côtés d'autorités de fait dont nous ne partageons ni la stratégie ni les objectifs cachés. C'est la situation à laquelle nous sommes confrontés aujourd'hui au Mali. La lutte contre le terrorisme ne peut pas tout justifier, elle ne doit pas, sous prétexte d'être une priorité absolue, se transformer en exercice de conservation indéfinie du pouvoir", a-t-il affirmé.

  

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

--------------------------------------------------                     ---------------------------------------------

Déclaration conjointe sur la lutte contre la menace terroriste et le soutien à la paix et à la sécurité au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

A la veille du Sommet entre l’Union européenne et l’Union africaine, nous, les pays sahéliens et voisins ainsi que les partenaires internationaux, nous sommes réunis pour échanger sur la situation au Sahel. Nous restons déterminés à soutenir le Mali et sa population dans leurs efforts pour obtenir une paix durable et la stabilité, ainsi que pour combattre les menaces terroristes au Sahel.

Nous réaffirmons tous notre forte volonté de poursuivre notre partenariat avec et notre engagement pour le peuple malien dans la durée, pour faire face à tous les défis posés par l’activité des groupes armés terroristes au Sahel.

Nous constatons et regrettons que les autorités maliennes de transition n’aient pas tenu leurs engagements envers la CEDEAO, soutenue par l’Union africaine, d’organiser des élections présidentielles et législatives avant le 27 février 2022. Nous exhortons les autorités maliennes à achever la période de transition et à organiser des élections libres, équitables et crédibles. Nous soutenons pleinement les efforts en cours de la CEDEAO et de l'UA pour le retour du Mali à l'ordre constitutionnel dans les meilleurs délais.

Nous exhortons les autorités maliennes à réengager un dialogue constructif avec la CEDEAO et l’Union africaine, au plus haut niveau, afin de trouver une solution en faveur de la stabilité et du développement du Mali et de toute la région.

En raison des multiples obstructions des autorités de transition maliennes, le Canada et les Etats Européens opérant aux côtés de l’opération Barkhane et au sein de la Task Force Takuba estiment que les conditions politiques, opérationnelles et juridiques ne sont plus réunies pour poursuivre efficacement leur engagement militaire actuel dans la lutte contre le terrorisme au Mali et ont donc décidé d'entamer le retrait coordonné du territoire malien de leurs moyens militaires respectifs dédiés à ces opérations. En étroite coordination avec les Etats voisins, ils ont également exprimé leur volonté de rester engagés dans la région, dans le respect de leurs procédures constitutionnelles respectives.

A la demande de leurs partenaires africains, et sur la base de discussions sur les futures modalités de leur action conjointe, ils sont néanmoins convenus de poursuivre leur action conjointe contre le terrorisme dans la région du Sahel, notamment au Niger et dans le Golfe de Guinée, et ont engagé des consultations politiques et militaires avec eux dans l’objectif d’arrêter les paramètres de cette action commune d’ici juin 2022. 

Nous soulignons la contribution essentielle de la MINUSMA à la stabilisation au Mali, à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, à la protection du peuple malien, notamment des droits humains, et à la création d'un environnement sûr pour l'aide humanitaire. Nous reconnaissons également l'engagement et le prix payé en termes de vies humaines par les pays contributeurs de troupes et de policiers.

De même, nous rappelons la contribution substantielle de l’Union européenne et de ses missions à la paix et la sécurité au Sahel. Nous réaffirmons l’objectif crucial de renforcer les moyens et capacités des forces de sécurité des pays de la région et d’accroître ainsi la sécurité des populations locales là où, et si, les conditions nécessaires sont réunies.

Compte tenu des impacts de la situation sur la population malienne, nous soulignons collectivement notre engagement de longue date envers le peuple malien, ainsi que notre volonté de continuer à nous attaquer aux causes profondes de l'insécurité en mobilisant l'aide pour répondre aux besoins immédiats et à plus long terme de la population, en particulier des personnes les plus vulnérables. Nous réaffirmons aussi notre disponibilité à poursuivre le dialogue avec les autorités de transition maliennes.

Afin de contenir la potentielle extension géographique des actions des groupes armés terroristes en direction du Sud et de l’Ouest de la région, les partenaires internationaux indiquent leur volonté d'envisager activement d’étendre leur soutien aux pays voisins du Golfe de Guinée et d’Afrique de l’Ouest, sur la base de leurs demandes. Ces actions viendraient soutenir les initiatives et organisations régionales pertinentes telles que l’UA, la CEDEAO, le G5 Sahel et l’Initiative d’Accra et renforcer les stratégies nationales visant à améliorer la résilience ainsi que les conditions de vie et de sécurité dans les régions les plus vulnérables. 

Nous demandons au Haut-représentant de la Coalition pour le Sahel d’organiser rapidement une réunion ministérielle de la Coalition, qui aura pour objet d’établir un bilan de la feuille de route adoptée en mars 2021 et de prendre en compte ces nouvelles orientations.

Signataires : Allemagne ; Belgique ; Bénin ; Canada ; Côte d’Ivoire ; Danemark ; Estonie ; France ; Italie ; Ghana ; Mauritanie ; Niger ; Portugal ; République Tchèque ; Roumanie ; Sénégal ; Slovaquie ; Slovénie ; Suède ; Tchad ; Togo ; Conseil européen ; Commission européenne ; Coalition pour le Sahel ; Commission de l’Union Africaine.

 

.

Commentaires  

-7 #1 Hum 17-02-2022 11:56
Le pays de Soundiata Keita et kankan Moussa
a retrouvé le gloire de ses ancêtres: la dignité et la souveraineté.
Merci Hassimi Goita.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #2 Nigérien 17-02-2022 14:14
Je ne vois pas Zomo, Zemmour et les autres français et petits fils de gaulois venir nous dire combien ils sont fâchés que le Mali veut son indépendance et se libet
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Nigérien 17-02-2022 14:17
Allemagne ; Belgique ; Bénin ; Canada ; Côte d’Ivoire ; Danemark ; Estonie ; France ; Italie ; Ghana ; Mauritanie ; Niger ; Portugal ; République Tchèque ; Roumanie ; Sénégal ; Slovaquie ; Slovénie ; Suède ; Tchad ; Togo ; Conseil européen ; Commission européenne ; Coalition pour le Sahel ; Commission de l’Union Africaine.

Tous ces pays là font quoi ? Les maliens se font massacrer par milliers et les terroristes ont augmenté exponentiellement et ont même une région que la France leur a donné
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 La vérité 17-02-2022 14:27
Lamentable que cette mentalité des Africains! Tous les européens s unissent derrière la France pour lâcher le Mali et les pays Africains applaudissent ! Où est notre union a nous? C est vraiment normal qu on nous traité de sauvages, car quand on nous traite de singes c est peu dire puisque mêmes les singes s unissent en cas de danger et n abandonnent pas un des leurs!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Sani Saley 17-02-2022 14:40
Et n’oublier pas d’amener avec vous vos terroristes et autres traîtres et ennemies de l’Afrique noire. La liberté n’a pas de prix et s’arrache, merci le Mali de pendre votre destin en main et de chasser ces hypocrites, incompétent et sangsues.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Sani Saley 17-02-2022 14:43
Citation en provenance du commentaire précédent de La vérité :
Lamentable que cette mentalité des Africains! Tous les européens s unissent derrière la France pour lâcher le Mali et les pays Africains applaudissent ! Où est notre union a nous? C est vraiment normal qu on nous traité de sauvages, car quand on nous traite de singes c est peu dire puisque mêmes les singes s unissent en cas de danger et n abandonnent pas un des leurs!

C’est tout simplement parceque aucun de ces dirigeants cons Africains n’est réellement élu par son peuple. Même pendant l’esclavage c’est d’autres africains qui ont trahi les autres.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 La vérité 17-02-2022 14:57
La France dit avoir l autorisation du peuple Nigérien pour transférer barkhane dans notre pays. Quand est ce que le vote de cette autorisation a t il eu lieu au niveau de l assemblée de ' tarayya'? Ou bien le pré sident a t il unilatéralement décidé a la place des ni j ai riens pour signer cet accord qui risque de nous vassaliser un peu plus?
Ne risque t il pas avec ce transfert des forces européennes qui n ont aucun respect pour nos armées nationales créer les conditions d un coup d état a son encontre ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 La vérité 17-02-2022 16:05
Le idiots sont allés manger a l Elysée juste pour abandonner leurs frères Maliens. :-x
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #9 Maliens naïfs 17-02-2022 17:10
Les maliens sont naïfs vraiment.
Ils se laissent dorloter une camora assoiffée du pouvoir.

Attendons le bilan de la transition malienne. Chaotique je présage
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #10 Nigeriens grandes gueules 17-02-2022 17:31
Je ne comprends pas comment des dirigeants à la tête d'Etats puissent être aussi tarés. Vos armées respectives ne peuvent rien contre de minables djihadistes, et c'est aux européens de nous d'assurer notre défense...? Quelle connerie!!!
Le Mr le président du Niger est tellement impopulaire et vient d'une minorité ethnique qu'il a forcément besoin de la France pour se maintenir au pouvoir. Les forces étrangères vont le sécuriser et l'aider à éviter un coup d'état, voilà l'accord entre Bazoum et la France...
Accepter que ces forces se relocalisent au Niger, c'est accepté d'être recolonisé... Peuple du Niger, nous avons besoin d'un soulèvement populaire digne de ce nom...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Paf 17-02-2022 20:14
Citation en provenance du commentaire précédent de Nigeriens grandes gueules :
Je ne comprends pas comment des dirigeants à la tête d'Etats puissent être aussi tarés. Vos armées respectives ne peuvent rien contre de minables djihadistes, et c'est aux européens de nous d'assurer notre défense...? Quelle connerie!!!
Le Mr le président du Niger est tellement impopulaire et vient d'une minorité ethnique qu'il a forcément besoin de la France pour se maintenir au pouvoir. Les forces étrangères vont le sécuriser et l'aider à éviter un coup d'état, voilà l'accord entre Bazoum et la France...
Accepter que ces forces se relocalisent au Niger, c'est accepté d'être recolonisé... Peuple du Niger, nous avons besoin d'un soulèvement populaire digne de ce nom...

Citation en provenance du commentaire précédent de La vérité :
La France dit avoir l autorisation du peuple Nigérien pour transférer barkhane dans notre pays. Quand est ce que le vote de cette autorisation a t il eu lieu au niveau de l assemblée de ' tarayya'? Ou bien le pré sident a t il unilatéralement décidé a la place des ni j ai riens pour signer cet accord qui risque de nous vassaliser un peu plus?
Ne risque t il pas avec ce transfert des forces européennes qui n ont aucun respect pour nos armées nationales créer les conditions d un coup d état a son encontre ?

Des autorités elle a dit pas du peuple.c"est tellement récent qu'on ne peut le déformer
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Paf 17-02-2022 20:16
Citation en provenance du commentaire précédent de Sani Saley :
Citation en provenance du commentaire précédent de La vérité :
Lamentable que cette mentalité des Africains! Tous les européens s unissent derrière la France pour lâcher le Mali et les pays Africains applaudissent ! Où est notre union a nous? C est vraiment normal qu on nous traité de sauvages, car quand on nous traite de singes c est peu dire puisque mêmes les singes s unissent en cas de danger et n abandonnent pas un des leurs!

C’est tout simplement parceque aucun de ces dirigeants cons Africains n’est réellement élu par son peuple. Même pendant l’esclavage c’est d’autres africains qui ont trahi les autres.

Le président du Ghana est proprement élu ainsi que Macky Sall en 2012 au moins
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 TOTO A DIT 18-02-2022 08:42
:D :lol:
L'ambiance est à la fête.....
GON ...GON .GON GON ..GON...GON ...GON .
( tambour battant)..
Quelle bonne nouvelle pour le Mali !!!

Cette charoge de France , toute honte bue et sur le point de plier bagage, la queue entre les pays.... le Tandem GOITA CHOGUEL du haut de leur chaiise , accompagné du peuple du Maliba , ,de la jeunesse et peuple conscient de l'Afrique vous voir NUE dans vos manoeuvres hypocrites de PYROMANE SUPPOSÉ POMPIER ...
GON ..... GON ... GON GON GON GON ..
Quand l'ambiance est à la fête ..... TOTO A DIT ignorait qu'il savait dancer :D :lol: :lol: : A gauche ...a droite .' devant .... derrière ... Avant ..... Avant .. et avant .'
Et allons seulement..... :-) ;-)
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 TOTO A DIT 18-02-2022 08:46
Lire plutôt
La queue entre les pattes
...... vous voiT NUE dans vos manoeuvres

C'est l'euphorie de la fête :D :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com