NITA Fond Site Web 675 x 240

soldatstchad

Annoncé en décembre dernier à Niamey puis confirmé en janvier lors du Sommet de Pau, en France, le déploiement des soldats tchadiens dans la Zone dite des trois frontières (Niger, Mali, Burkina), va devoir encore attendre. Selon la présidence tchadienne, l’armée va concentrer pour le moment ses efforts militaires dans le bassin du Lac Tchad contre Boko Haram.

Zeyna commission0

 

Le Tchad n’enverra pas de sitôt ses soldats à la frontière entre le Niger, le Mali et le Burkina où la situation sécuritaire s’est particulièrement dégradée il y a quelques mois, avec la multiplication d’attaques terroristes meurtrières contre les positions militaires et les localités situées dans la zone dite des trois frontières (Liptako-Gourma). C’est ce qu’a confirmé la Présidence tchadienne à l’issue d’une réunion, le jeudi 19 juin 2020, avec le commandant de la force Barkhane, ainsi que plusieurs diplomates et responsables militaires des deux pays,  sur le suivi des engagements pris lors du Sommet de Pau, en janvier dernier.

« La 4ème Réunion du Comité de suivi des engagements du Sommet de Pau consacrée à la lutte contre le terrorisme au Sahel s’est tenue cet après-midi (jeudi 19 juin,NDLR) sous la présidence du Chef de l’Etat Idriss Déby Itno. Il a été question essentiellement au cours des discussions de la participation du contingent tchadien au Fuseau Centre particulièrement affecté par l’action des groupes armés terroristes. Le Tchad concentre pour l’instant ses efforts militaires autour du Lac-Tchad ». Présidence Tchadienne. 

Très attendu dans la zone, le déploiement du contingent tchadien devrait intervenir depuis fin mars dernier comme l’a confirmé à plusieurs reprises, le ministre de la Défense, le général Mahamat Abali Salah. « Le déploiement d'un bataillon tchadien dans la zone des trois frontières est attendu. Chaque pays du G5 Sahel a un bataillon déployé dans une zone. Le Tchad a un bataillon à Wour, entre la frontière Tchad-Niger. Lors du sommet de Niamey, le chef de l'État a donné son accord pour le déploiement d'un bataillon supplémentaire dans la zone des trois frontières », avait d’ailleurs rappelé le ministre tchadien à l’issue de la réunion du jeudi dernier, avant de souligner que « le bataillon était prêt, équipé. Il était arrivé à Niger lorsque les problèmes du Lac ont surgit ». Selon les explications du général Mahamat Abali Salah, « ce même bataillon est donc déployé au Lac Tchad et les problèmes du Lac Tchad ne sont pas finis. Nous leur avons dit qu'on doit d'abord juguler cette situation. Le chef de l'État également a dit que si la situation se calme et qu'on a eu l'occasion, nous pourrions éventuellement déployer un bataillon réduit ».

Le Tchad va donc continuer à concentrer ses efforts contre Boko Haram. En attendant, les armées nationales du Niger, du Burkina et du Mali vont devoir composer avec les soldats de Barkhane, qui ont intensifié depuis leurs opérations dans la zone, et ceux de la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5 Sahel) dont on attend toujours la montée en puissance.

A.Y.B (actuniger.com)

 



Commentaires

12
hum
3 années ya
Comme quoi une nation de savoir se defendre seule au lieu de compter sur des forces exterieures qui peuvent avoir leurs propres problemes ou agendas.
Et la priorite de l'armee tchadienne, c'est defendre le Tchad, ce qui est normal mais pas de combattre pour des pays dont leurs budgets de la defense sont detournes.
Pourquoi, un soldat tchadien doit venir mourrir dans la zone des trois frontieres pour des pays dont au sommet de l'etat, on a fait le choix d'enrichir des personnes avec le budget de l'armee que de fortier le systeme de defense militaire? :zzz :zzz
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
Bouba Boubacae
3 années ya
Bien normal elle est l'arm
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
9
Abdoulrazack Mahamadou Kelessi
3 années ya
Je pense le Pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
Abdou Ahmed
3 années ya
Vraiment honteux pour les pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
Koda
3 années ya
C'est bien normal, au moment o
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
MAG
3 années ya
Bonjour, bonne chance
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
Tchadienplus
3 années ya
Bien vu D
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Nostradamus
3 années ya
Des 4 pays a savoir le Niger, le Tchad, le Mali et le Burkina, ce sont principalement les armees des deux premiers qui ont fait la guerre sur leur territoire national. Ce sont les armees du Nigeret du Tchad qui ont une reelle experience de la guerre. La derniere grande guerre de l'armee Tchadienne avant la guerre contre Boko Haram fut celle de fevrier 2008 contre les rebelles venus du Soudan et qui ont ete defaits. Celle du Niger date presque de la meme periode contre les rebelles Touareg soutenus par la Libye. Si aujourd'hui le Niger compte sur le Tchad pour sa securite c'est qu'entre temps beaucoup de dommages ont ete faits a dessein contre cette armee par issoufou mahamdou et sa bande qui d'entree de jeu ont choisi de casser son moral et sa fierte, la devaloriser et la purger des elements aguerris par les precedentes guerres. Ceci a commence avec l'appel au secours de issoufou lance a Francois Hollande suite a un incident autour d'un site minier du nord que les SDF auraient pu gerer sans faute mais il fallait les humilier pour mieux les aneantir et le resultat on le connait. Idriss Deby aussi le sait. Le Niger post-issoufou doit regarder cette question dans son propre interet.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Hassan
3 années ya
Oui d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Nostradamus
3 années ya
[quote name="Hassan"]Oui d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Kirja
3 années ya
Itno n'enverra plus des soldats chez des laches, qui sont preoccupes de s'enrichir que de defendre les interets de leurs peuples. Merci Itno et tous les freres tchadiens. Courage . Si les chefs des armees Tchadiennes detournaient les fonds aloues a sa defense , vous pensez quelle sera ce qu'elle est aujourdhui?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
TOTO A DIT
3 années ya
Pour le partage.
Le 9 avril, en effet estimant que son pays
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
niger13
3 années ya
Citation en provenance du commentaire précédent de hum :
Comme quoi une nation de savoir se defendre seule au lieu de compter sur des forces exterieures qui peuvent avoir leurs propres problemes ou agendas.
Et la priorite de l'armee tchadienne, c'est defendre le Tchad, ce qui est normal mais pas de combattre pour des pays dont leurs budgets de la defense sont detournes.
Pourquoi, un soldat tchadien doit venir mourrir dans la zone des trois frontieres pour des pays dont au sommet de l'etat, on a fait le choix d'enrichir des personnes avec le budget de l'armee que de fortier le systeme de defense militaire? :zzz :zzz

tres bien dit mon frere.....
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
niger14
3 années ya
Papa idriss Deby.. protege bien le tchad.. laissent les lachent, inconscients gerer leur probleme.. Papa vous avez montrer aux monde que vous un president soucieux de lavenir de son pays.. fermez meme les frontieres.. Q'ALLah vous protege et vous longue vie..
vous etes lespoir de lafrique...
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1594 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
509 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
300 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
447 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
335 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
340 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2270 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages