lundi 26 septembre 2022

4127 lecteurs en ligne -

fraren

Biométrie et vote électronique : Quelle différence ?

biometrie et vote elctronique1

Introduction

Depuis l’avènement de son renouveau démocratique, le Niger a toujours oeuvré pour le renforcement de sa démocratie et de ses institutions démocratiques. Ainsi depuis 1993, des élections générales sont organisées de façon régulière dans le respect stricte de la constitution et des lois électorales en vigueur.

Dans ce processus de modernisation de ses dispositifs électoraux, le Niger a institué en 2017 l’élaboration d’un Fichier Electoral Biométrique (art 36 du code électoral). Le processus d’élaboration de ce dernier est très avancé sous la conduite de la Commission Electorale Nationale Indépendante et de l’entreprise GEMALTO chargée de l’aspect technique de fichier.

Cependant, à l’approche des dates de la tenue des différents scrutins, il est souhaitable que les électeurs nigériens sachent la différence entre la biométrie (I) et le vote électronique (II). Pour les nigériens, la mise en place d’un fichier électoral Biométrique rime forcément avec le vote électronique. Qu’en est-il vraiment ? 

(I) Qu’est-ce qu’une biométrie ?

La biométrie est la technologie la plus pertinente pour identifier et authentifier les personnes de manière fiable et rapide en fonction de leurs caractéristiques physiques uniques. On peut citer les plus connues comme le visage avec les systèmes de reconnaissance faciale ou l'empreinte digitale.1 La biométrie représente la mesure biologique ou les caractéristiques physiques qui peuvent être utilisées pour identifier les individus. Le mappage des empreintes digitales, la reconnaissance faciale et les empreintes rétiniennes sont tous des formes de technologie biométrique, mais il ne s'agit là que des options les plus connues.

En matière électorale, la biométrie est une technologie permettant de garantir l’unicité de l’électeur. La raison pour laquelle la biométrie est utilisée surtout dans les pays africains est que, généralement, la mise à jour des registres de l’état civil est déficiente, ce qui ne permet pas leur utilisation pour la bonne conduite des processus électoraux.

  1. Les avantages d’un Fichier Electoral Biométrique

Les avantages de l’élaboration et de la mise en place d’un FEB sont entre autres :

- Informatisé les listes électorales à travers l’enrôlement biométrique. Cet enrôlement consiste au stockage de façon sécurisée de toutes les informations sur l’identité des électeurs.

- Permet également d’éviter la duplication des électeurs, d’où le concept « un électeur, une voix).

- Facilite l’impression de la liste provisoire et la gestion des contentieux et des réclamations des électeurs

- Sécurise les opérations des votes car permet d’authentifier les électeurs et leur garantir ainsi, de pouvoir exercer leur droit de vote en toute sécurité. Avant d’exercer son droit de vote, il est procédé à la comparaison des données biométriques de l'électeur avec les informations locales préalablement enregistrées sur le terminal de façon sécurisée.

- Permet d’authentifier manuellement l'électeur par sa photographie le jour du scrutin ;

- Favorise la remontée facile et rapide des résultats des bureaux de vote ou des informations intermédiaires durant la journée d'élections (taux de participations,)

- Permet l’utilisation de la même technologie aux niveaux local, régional et national ainsi les mises à jour à n’importe quel endroit sur le territoire.

Mais, est ce que l’élaboration d’un FEB implique systématiquement un vote électronique ?

  • (II) Qu’est-ce qu’un vote électronique ?

 

Le vote électronique est un système de vote dématérialisé, à comptage automatisé des bulletins à l’aide de systèmes informatiques. Le vote électronique consiste à utiliser les technologies de l’informatique et des télécommunications dans le processus de vote. Un dispositif (ordinateur, téléphone) permet d’exprimer son vote et de compter automatiquement l’ensemble des suffrages.

Il existe plusieurs types de votes électroniques :

  • • Le vote par internet, pratiqué dans les pays développés en Europe et aux états unis
  • • Le vote par « machine à voter » comme c’était le cas au Benin et au Congo
  • • Le vote par téléphone avec serveur vocal interactif,
  • • Le vote par SMS,
  • • Le vote par boitier tel qu’on peut le voir dans les jeux télévisés, les assemblées d’actionnaires ou de parlementaires.
  1. Les avantages de vote électronique

 

Les votes électroniques :

- Augmentent le taux de participation des électeurs car ces derniers peuvent voter de n’importe où, n’importe quel appareil disposant d’une connexion Internet et depuis différents systèmes informatiques.

- Assurent la sécurité des votes et des électeurs. L’ensemble du processus de vote est vérifiable du début à la fin. La conception du système permet aux administrateurs d’assurer aux utilisateurs que leurs votes sont correctement exprimés et comptabilisés en fonction de leur intention de voter.

- Contribuent à l’amélioration de l’accessibilité aux électeurs locaux, résidents à l’étranger et pour les personnes en situation de handicap aux dispositifs d’élections sans contraintes majeure

- Favorisent la réduction des coûts d’organisation des élections et augmentent considérablement l’efficacité de la gestion des élections par rapport au vote traditionnel,

- Réduisent considérablement les erreurs de dépouillement, ce qui entraîne la publication de résultats précis et rapides.4 etc

(III) Qu’en est-il des élections de 2020-2021 au Niger ?

Pour le moment aucun texte juridique ou légal n’a fait cas d’introduction de vote électronique. L’introduction du Fichier Electorale Biométrique a été faite dans le but de sécuriser les listes électorales, de réduire le doublon sur ces listes mais aussi de contribuer à l’atténuation des éventuels conflits post électoraux.

Pour les citoyens nigériens, soyez sans crainte, les votes seront fait de façon traditionnelle comme en 2011 ou en 1993 :

Le vote se fera avec l’urne transparente dans laquelle chaque électeur déposera son bulletin. L’isoloir et l’enveloppe visant à assurer la confidentialité des votes seront mis à disposition de chaque électeur. Le dépouillement sera fait en public permettent à chacun de vérifier le décompte des voix.

Même si des fraudes peuvent avoir lieu, le vote à l’urne offre un très bon niveau de sécurité, sous réserve que l’urne soit surveillée sans relâche, de l’ouverture du scrutin au dépouillement, par un groupe de personnes représentant si possible chaque parti en lice. La surveillance de l’urne semble une évidence mais n’est pas toujours facile à réaliser pour des élections à enjeux modérés où il est souvent difficile de trouver des volontaires pour tenir l’urne et assister au dépouillement.

Conclusion

L’introduction de la biométrie dans le processus électoral, est certes, une avancée notable dans l’identification des personnes en âge de voter. Elle permet, en effet, de singulariser chaque électeur tout en accélérant la lutte contre les inscriptions multiples qui constituent dans nombre de cas, un obstacle majeur à la tenue d’élections libres, fiables, et transparentes. Elle facilite ainsi l’application du principe, ci-dessus énoncé, d’« un électeur, une voix ».

Cependant, la biométrie ne saurait être l’unique solution capable de contourner toutes les difficultés que rencontrent les administrations électorales dans l’organisation des élections. D’ailleurs, l’expérience récente de certains pays dans ce domaine tend à montrer que l’introduction de la biométrie

dans le processus électoral n’a pas été un réel facteur de croissance de la confiance des acteurs dans les élections : refus d’une partie de la classe politique de prendre part au processus de « biométrisassions » du processus électoral (Bénin, Gabon), remise en cause de l’appel d’offres établi avec l’opérateur technique (Guinée), objectifs partiellement atteints quant à la mobilisation de toutes les personnes en âge de voter (Burkina Faso), etc.

Nous osons espérer que notre pays, le Niger réussira cette modernisation et envisagera les votes électroniques pour les élections générales de 2026 ou 2031. A coeur vaillant rien n’est impossible.

Dr Saley M. A

Analyste et observateur indépendant

.

Commentaires  

0 #1 moustapha 08-06-2020 08:19
très instructif. merci du partage de connaissance
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com