NITA Fond Site Web 675 x 240

afrique-mobile-banking

Dans son rapport intitulé « Promouvoir la révolution numérique en Afrique subsaharienne : quel rôle pour les réformes ? », le groupe de la Banque mondiale révèle que la République centrafricaine, le Tchad, la Guinée, le Mali et le Niger enregistrent le plus grand retard en matière de TIC, en Afrique subsaharienne. Cette situation pèse «lourdement sur les perspectives de croissance et de réduction de la pauvreté » de ces pays.

Zeyna commission0

D’après le groupe de la Banque mondiale, la révolution des TIC connaît déjà sa troisième vague dans le monde mais celle-ci n’a pas encore atteint la plupart des habitants des pays précités. Dans ces cinq pays, 64% de la population possèdent une connexion mobile active, contre 71 % en Afrique subsaharienne et 95 % dans le monde. Contrairement au Mali (60 %) et à la Guinée (46 %), les taux de pénétration du marché sont bien inférieurs aux moyennes sous-régionales en République centrafricaine (22 %), au Tchad (28 %) et au Niger (25 %).

Pour ce qui est de l’accès au service financier par mobile, il est encore très faible, surtout dans les zones rurales. En 2014, GSMA indiquait que seuls 12% de comptes Mobile Money étaient actifs au Tchad, contre 11% au Mali, 8 au Niger, 1% en Guinée et 0% en RCA. Ces chiffres ont légèrement changé en 2017.

Au niveau de l’accès à Internet, la RCA, le Tchad, la Guinée, le Mali et le Niger comptent seulement 5 % d’utilisateurs Internet contre 22 % en Afrique subsaharienne. Cela veut dire que 95 % de la population de ces pays sont toujours déconnectés, par manque de connexion haut débit, contre 78 % de la population d’Afrique subsaharienne et 56 % de la population mondiale.

Conséquence de ces faiblesses, les cinq pays sont exclus de l’économie numérique. Le taux de pénétration pour les cartes SIM 3G est encore largement en dessous de la moyenne régionale (18 % au Niger, 22 % en RCA, 36 % en Guinée et au Mali, 40 % au Tchad. Cet accès aux services haut débit mobile est limité aux zones urbaines, indique l’institution de Bretton Woods.

Pour inverser rapidement cette tendance qui risque de nuire gravement, sur le long terme, aux ambitions de développement de ces nations, la Banque mondiale préconise quelques réformes. Celles-ci concernent la concurrence du marché, la participation du secteur privé, la mise en œuvre effective de l’accès universel et des politiques et programmes relatifs aux services, l’allègement de la fiscalité.

Muriel Edjo

(Agence Ecofin)

Zeyna commission0



Commentaires

3
Hum
7 années ya
On des TAC au Niger ( techniques en Analphabetisation des Communications)
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Chic Chic
7 années ya
Que des pays francophones pourtant riches en industries minieres ? Bon en ce qui nous concerns le Gouvernement va surement trouver la solution. Il suffit de cr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
Le Chien
7 années ya
" pour inverser rapidement cette tendance.... la Banque Mondiale preconise quelques r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
tb
7 années ya
Citation en provenance du commentaire précédent de Hum :
On des TAC au Niger ( techniques en Analphabetisation des Communications)

Gonga mon fr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
tb
7 années ya
[quote name="Chic Chic"]Que des pays francophones pourtant riches en industries minieres ? Bon en ce qui nous concerns le Gouvernement va surement trouver la solution. Il suffit de cr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
top
7 années ya
3N c est plut
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
ONG CNDIZR WALHA
6 années ya
Depuis trois ans nous au niveau de l'ONG WALHA nous avons commenc
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2630 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
571 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
363 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
388 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2289 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages