NITA Fond Site Web 675 x 240

 recrues Tondibiah 2024

Le Ministre d’État, ministre de la Défense nationale, le Général de corps d’Armée Salifou Mody, a présidé ce mardi 01 mars 2024, la cérémonie de présentation au drapeau des recrues du contingent 2023 formées au Groupement d’Instruction des Forces Armées Nigériennes (GI/FAN). Ils sont au total 1.464 soldats, dont 151 femmes, à avoir brillamment réussi la formation initiale du combattant et qui viennent renforcer l’effectif de l’Armée pour servir dignement la Patrie.

 

Zeyna commission0

 

C’est dans la stricte tradition militaire que s’est déroulée la cérémonie de présentation  aux drapeaux du contingent 2023 du GI/Tondibiha de Niamey, qui s’est déroulée sous la présidence du Général de corps Salifou Mody, ministre d’Etat en charge de la Défense nationale. La cérémonie a été également rehaussée par la présence des membres du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) et du gouvernement de Transition, du Chef d’Etat-major des Armée (CEMA), le Général de Brigade Moussa Salaou Barmou, l’Inspecteur général des Armées et de la Gendarmerie nationale, le général Mahamadou Abo Tagué, la Présidente du Fonds de Solidarité pour la Sauvegarde de la Patrie (FSSP), Mme Brah Réki Djermakoye, le Gouverneur de la Région de Niamey,  le Général de Brigade Assoumane Abdou Harouna, ainsi que les Responsables des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), les Chefs d’Etat-major de l’Armée de Terre (CEMAT) et de l’Air (CEMAA). On notait également à l’évènement la présence à la cérémonie des Représentants des membres du corps diplomatique, des Officiers généraux et supérieurs du ministère de la Défense et de l’Etat-major des Armées, des Attachés de Défense des pays partenaires, des Chefs traditionnels et des leaders religieux, des représentants des associations de soutien au CNSP ainsi que des officiers, sous-officiers gendarmes et militaires du rang des FAN, des anciens combattants,  et des officiers des autres corps des FDS et surtout d’un public venu massivement à tel point qu’il a fallu aménager des espaces à l’extérieur de la place d’armes du GI/Tondibiah pour le contenir.

recrues Tondibiah 2024

Au GI/Tondibiah, s’instruire pour mieux servir 

La cérémonie a commencé avec les honneurs militaires et la revue des troupes puis par la Fatiha et les invocations religieuses d’usages en faveur de la paix, de la cohésion nationale et de la prospérité  pour le Niger et son peuple.

Dans l’allocution introductive qu’il a prononcée à cette occasion, le Commandant du GI/FAN, le chef d’escadron Abdoul Nasser Alfari Yacouba, a tenu tout d’abord à exprimer toute sa gratitude aux plus hautes Autorités du pays et à la hiérarchie militaire pour la confiance indéfectible et l’accompagnement constant pour la réussite des missions assignées à ce prestigieux centre d’instructions de FAN et des FDS, et qui constitue, « un puissant moteur de motivation » pour chaque instructeur, chaque formateur et chaque jeune formateur. « Cette confiance a renforcé notre détermination à atteindre l’excellence dans la formation des jeunes nigériens des deux sexes, en vue de préparer les soldats de demain à relever les défis qui se présentent à notre patrie », a indiqué le Commandant du GI/Tondibiah, qui a saisi l’occasion  pour plaider auprès des autorités, « un soutien continu » à l’endroit de l’institution pour qu’elle puisse contribuer efficacement à la défense nationale, la stabilité et le développement du pays, ce qui ne saurait se faire sans « la création d’un environnement propice  à la croissance et à l’épanouissement des forces armées nigériennes. « Soyez  assurés de notre engagement continu envers l’excellence, la discipline et le service désintéressé », a déclaré le Chef d’escadron Abdoul Nasser Alfari qui n’a pas manqué d’exprimer également sa reconnaissance envers les instructeurs qui ont consacré leur temps, leur énergie et leur expertise pour façonner les jeunes recrues en « soldats compétents et responsables ».  Il a rappelé en ce sens que « cette formation ne représente pas seulement une étape dans la vie des jeunes recrues mais constitue aussi un investissement dans l’avenir des forces armés nigériennes », conformément à la devise du GI/Tondibiah : « s’instruire pour mieux servir »

Aux soldats de la classe 2023 justement, le Commandant du GI/Tondibiah leur a rappelé les responsabilités et devoirs qui leur incombe, après ces mois de formation au cours desquels ils ont été confrontés à des défis intellectuels et physiques, afin d’apprendre notamment à fonctionner en équipe, à respecter l’autorité, et surtout, à développer un esprit de camaraderie. « En tant que futurs défenseurs de notre patrie, vous porter désormais sur vos épaules la responsabilité de préserver la paix, la liberté et la sécurité de pays. Retenez surtout que LABOU SANNI KAL LABIZE ‘ZANTCHEN KASSA SAI DAN KASSA’. Vous êtes les gardiens des valeurs qui ont été chèrement acquises par ceux qui vous ont précédés. Vous avez la lourde mission de défendre ces valeurs avec honneur, loyauté, dignité et intégrité dans un esprit de fraternité, de travail et de progrès », a martelé le commandant Abdoul Nasser Alfari Yacouba, à l’adresse des jeunes recrues.

La présentation au drapeau, un engagement pour servir la patrie jusqu’au sacrifice ultime

En procédant à la présentation des jeunes recrus du contingent 2023 au drapeau, le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale a tenu à saluer la présence massive des officiels, des invités, des familles des recrues et du public à cette cérémonie  qui constitue une étape décisive dans la vie des jeunes soldats puisqu’en plus de marquer l’aboutissement  de leur formation initiale, constitue le début de leurs carrières des Forces Armées Nigériennes.

recrues Tondibiah 2024 BIS5

« Récemment, face aux changements intervenus dans notre pays le 26 juillet de l’an dernier, le peuple nigérien dans un élan patriote jamais également a montré à la face du monde, son inébranlable soutien aux forces de défense et de sécurité. Permettez-moi de saisir cette heureuse occasion pour réitérer au nom du Président du Conseil national pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), Chef de l’Etat, SEM. le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, et au nom de l’ensemble du personnel des Forces armées, notre profonde gratitude pour la mobilisation générale et spontanée organisées, sur toute l’étendue de notre territoire pour l’affirmation de la souveraineté de notre cher pays, le Niger. Cette attitude renforce chaque fois de plus, la confiance entre la Nation nigérienne et les Forces armées nationales qu’elle incite à améliorer l’accomplissement de leurs missions de défense de la Patrie ». Général de corps d’Armée Salifou Mody, Ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale.

Poursuivant son allocution, le ministre d’Etat a rappelé que ce rituel de la cérémonie de présentation des nouvelles recrues symbolise, d’une part, la reconnaissance du contingent de 2023, comme des militaires remplissant désormais les conditions de mise en service requises, et d’autre part, leur engagement à servir fidèlement sous les drapeaux, de façon désintéressée et au besoin, « au prix du sacrifice ultime ». Le Général Mody a en ce sens souligné que le contingent 2023 formé au GI/Tondibiah de Niamey est constitué de 1.464 soldats dont 151 valeureuses jeunes filles, venus de toutes les contrées du pays et formés dans le même moule dans un esprit et avec un savoir-faire propre aux armées et qui viennent renforcer les effectifs de l’armée nigérienne, qui est actuellement engagée sur plusieurs théâtres d’opérations, « avec des résultats très appréciables dans un environnement sécuritaire  volatile et extrêmement complexe ».

Après avoir adressé ses félicitations au chef de corps, aux instructeurs et au personnel du GI/Tondibiah pour la disponibilité et l’enthousiasme dont ils ont fait montre tout au long de la formation des jeunes soldats, le ministre de la défense nationale a mis les recrues du contingent 2023 devant les responsabilités qui leur incombent désormais. « Vous allez bientôt connaitre le terrain dans un contexte sécuritaire caractérisé par des défis multiples. Dans un contexte, il n’est pas exagéré de vous rappeler l’esprit de patriotisme et d’abnégation ainsi que les valeurs de discipline qui font la force principale des armées », a lancé le général Salifou Mody aux jeunes soldats avant de les exhorter à constamment faire preuve cde loyauté, de courage et de professionnalisme dans l’accomplissement de leur devoir.

recrues Tondibiah 2024

Le moment solennel de la cérémonie a été celui de la présentation officielle par le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale, des jeunes soldats de la cuvée 2023 du GI/Tondibiah, au Drapeau national flanqué de la devise de la République. « Le Drapeau qui se dresse devant vous est le symbole de la République et à travers sa devise s’affirme tout un symbole dont il convient que vous saisissez pleinement le sens en tant que soldats. Il vous échoit désormais, le redoutable devoir et l’insigne honneur de servir et de défendre ce drapeau partout ou besoin où besoin sera, en tout temps et en tous lieux, le cas échéant jusqu’au sacrifice suprême », leur a expliqué le général de corps d’Armée Salifou Mody.

Il faut noter qu’au cours de la cérémonie, il a été procédé à la remise des récompenses individuelles et trophées collectifs aux lauréats des différentes compétitions inter-compagnies d ainsi qu’à la remise des prix aux majors de la promotion 2023 du GI/Tondibiah. La cérémonie a été aussi marquée par une démonstration de mouvements d’ensemble, de combats corps à corps et self défense avant d’être clôturée par un défilé des douze (12) compagnies d’instruction de la cuvée 2023 des forces armées nigériennes du premier et légendaire groupement d’instruction de l’armée nigérienne.

recrues Tondibiah 2024

recrues Tondibiah 2024 BIS5recrues Tondibiah 2024

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)



Commentaires

0
RITUEL DE RICHESSE
1 mois ya
Rituel pour avoir la prospérité?
Rituel pour avoir la fortune?
Rituel pour avoir d'enfant et la longévité?
Rituel pour attirer l'amour?
Rituel de retour affectif rapide

https://www.voyances-amour-richesse.com/richesse
https://sites.google.com/view/rituelderichesse/accueil


Whatsapp : +22957772427
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
8) 8) Quand TOTO A DIT se met aux garde à vous , pour ces Combattants valeureux et intrépides.... SODJA WOUTAH!!!

TOTO A DIT ne peut que dire et conclure , ils le méritent ....et les peuples souverains et décomplexés d'Afrique vous supportent ....
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
Quand en matière de sécurité , le Général SALAOU BARMOU affirme :.... «Nous sommes convaincus qu’avec les efforts conjugués de nos trois pays, nous parviendrons à créer les conditions d’une sécurité partagée»

et que TOTO A DIT partage...

Les Chefs des Armées du Niger, du Mali et du Burkina Faso, trois régimes militaires regroupés au sein de l’Alliance des Etats du Sahel (AES), ont annoncé Mercredi à Niamey la création d’une «Force conjointe» pour combattre les groupes jihadistes qui les frappent.

Cette «Force conjointe des pays de l’AES (...) sera opérationnelle dans les plus brefs délais pour prendre en compte les défis sécuritaires dans notre espace», indique le Général Moussa Salaou Barmou, Chef d’Etat-Major Nigérien des Armées, dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion à Niamey.

A suivre
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
Suite 1

Cette annonce suit la création par ces pays dirigés par des régimes militaires issus de coups d’Etat d’une Alliance des Etats du Sahel (AES), suivie de leur sortie de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui avait menacé d’intervenir militairement après le putsch ayant renversé le 26 juillet au Niger Mohammed Bazoum.

Réunis à Niamey, les chefs des armées des trois pays ont annoncé mercredi la création d’une «Force conjointe» anti-jihadiste.

Cette «Force conjointe des pays de l’AES (...) sera opérationnelle dans les plus brefs délais pour prendre en compte les défis sécuritaires dans notre espace», indique le général Moussa Salaou Barmou, chef d’état-major nigérien des armées, dans un communiqué publié à l’issue de la réunion.

Les contours et les effectifs de cette force n’ont pas été précisés.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
Suite 2

«Nous sommes convaincus qu’avec les efforts conjugués de nos trois pays, nous parviendrons à créer les conditions d’une sécurité partagée», a assuré le général Barmou.

Il a souligné que les trois armées étaient parvenues «à élaborer un concept opérationnel» qui «permettra d’atteindre les objectifs en matière de défense et de sécurité» dans l’immense territoire des trois pays.

Au Niger, au Burkina et au Mali, confrontés à des violences jihadistes récurrentes et meurtrières depuis des années, les gouvernements civils ont été renversés par des coups d’Etat militaires successifs depuis 2020.

Un maître mot, «souveraineté»

Ces trois pays, anciennes colonies françaises, ont tourné le dos à Paris et se sont rapprochés économiquement et militairement de nouveaux partenaires dont la Russie, avant de se regrouper au sein de l’AES avec pour objectif final de créer une fédération.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
Suite 3

Fin janvier, ils ont également annoncé qu’ils quittaient la Cedeao sans être tenus par un délai d’un an comme le prévoient les textes de l’organisation.

Leurs Dirigeants, le Général Abdourahamane Tiani (Niger), le Colonel Assimi Goïta (Mali) et le Capitaine Ibrahim Traoré (Burkina) ont accusé à plusieurs reprises cette organisation d’être inféodée à la France.

Ils lui ont également reproché de ne pas les avoir soutenus dans la lutte qu’ils mènent contre les groupes jihadistes affiliés à Al Qaïda et à l’Etat islamique qui les frappent régulièrement, provoquant des milliers de morts et des millions de déplacés.

Après avoir menacé d’intervenir militairement au Niger, la Cedeao a récemment tendu la main aux trois régimes militaires, appelant début février à la «réconciliation».
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
Suite 4 et fin

Le 24 février, elle a levé les lourdes sanctions qu’elle avait imposées au Niger pour obtenir la libération du renversé Mohamed Bazoum et son rétablissement dans ses fonctions après avoir renoncé à le faire par la force.

Les trois régimes ont fait savoir que leur décision de retrait de la Cedeao est « irréversible ».

Après la création de la force militaire conjointe, une prochaine étape pourrait être la sortie du franc CFA commun à une majorité de pays francophones d’Afrique de l’Ouest et la création d’une monnaie commune à l’AES.

«La monnaie est une étape de sortie de (la) colonisation», avait déclaré le Général Tiani début février.

«La monnaie c’est un signe de souveraineté», avait-il poursuivi et les Etats de l’AES sont «engagés dans un processus de recouvrement de (leur) souveraineté totale».

«Il n’est plus question que nos Etats soient la vache à lait de la France», avait-il affirmé.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1685 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
307 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
450 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
339 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
346 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages