Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

 EFOFANWangari2024

Le ministre d'État, ministre de la Défense nationale, le Général de Corps d'Armée Salifou Modi, a présidé ce mardi 06 février 2024 à l'École de Formation des Officiers des Forces Armées Nigériennes (EFOFAN) de Niamey la cérémonie de consécration au statut d'élève-officier de 219 stagiaires qui viennent de réussir avec succès la formation initiale du combattant de trois mois au sein de la prestigieuse école des Armées. Baptisée « Sauvegarde de la Patrie », cette promotion qui a pour parrain le Général de Division à la retraite Moumouni Boureima, est composée de la 20e promotion d'élèves-officiers d'active ainsi que des élèves-officiers pilotes et collatéraux, provenant de huit (08) pays. Des « Wangaris » qui sont désormais engagés sous le drapeau et aptes à suivre la formation qui leur ouvrira les portes de la carrière d'officier et donc de servir la Patrie avec loyauté et cela jusqu'au sacrifice suprême, conformément à leurs serments.

 

Zeyna commission0

 

Cette cérémonie de consécration de la 20e promotion d’élèves officiers d’active, des élèves officiers pilotes et des élèves officiers collatéraux s’est déroulée à la place d’armes de l’EFOFAN, sise à Tondibiah, et a été marquée par les traditionnels baptême et parrainage de promotion, propres aux Grandes Ecoles d’Officiers ainsi qu’à la présentation des aspirants officiers au drapeau national, symbole de la République.

EFOFANWangari2024 BIS3

Elle a été rehaussée par la présence des membres du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), du Chef d’Etat-major des Armées (CEMA), des Officiers généraux et supérieurs du ministère de la Défense nationale ainsi que de l’Etat-major des armées de terre et de l’air, du Grand Chancelier des Ordres nationaux, du Gouverneur de la région de Niamey,  des Responsables des Forces de Défense et de la Sécurité (FDS) ainsi que des Attachés de défense et membres des missions de coopération militaire des pays amis. On notait également la présence à l’évènement, des anciens commandants d’EFOFAN, anciens parrains et anciens combattants, des representants de la Chefferie traditionnelle et des autorités coutumières et religieuses ainsi que de nombreux invités parmi lesquels les parents et amis des élèves officiers d’active, pilotes et collatéraux.

Ils sont au total deux-cent dix-neuf (219) stagiaires, jeunes filles et garçons, provenant de 8 pays (Bénin, Burkina Faso, Guinée, Mali, Sénégal, Tchad, Togo et Niger) à se soumettre à ce rituel qui constitue une étape décisive dans leur nouvelle carrière dans les métiers des armes. La 20e promotion d’élèves officiers d’active est composé de cent trente-trois (133) Wangaris (Guerriers) parmi lesquels 13 féminins auxquels s’ajoutent cinquante-six (56) Wangaris officiers pilotes et trente (30) Wangaris élèves officiers collatéraux dont deux (02) féminins.

A l’EFOFAN, une formation de qualité pour des officiers enracinés dans ses valeurs et ouvert sur le monde moderne

Dans son allocution de bienvenue après les honneurs militaires et la Fatiha d’ouverture de la cérémonie, le Commandant de l’EFOFAN, le Lieutenant-colonel Mahamadou Moussa Guedel a rappelé que cette cérémonie de consécration au statut d’élève-officier intervient au terme d’une phase de formation initiale qui aura duré trois (03) mois. « Une période qui, non seulement vise à donner à ces jeunes les compétences de bases nécessaires à la vie du combattant, mais aussi à leur faciliter une véritable transition de la vie civile vers une vie militaire remplie de contraintes et privations diverses, d’inconfort mais aussi également de ferments qui forgent l’officier avec ses traditions, ses valeurs, propres aux principes cardinaux et à la grandeur du métier des armes », a souligné le Mayaki (Chef de guerre), commandant de l’Ecole qui a saisi l’occasion pour féliciter et renouveler sa confiance aux cadres, officiers et sous-officiers et instructeurs qui ont œuvré jour et nuit pour « la transformation de ces jeunes provenant d’horizons divers, en soldats appartenant dorénavant à une même promotion, à une même famille ».

Aux élèves officiers, le Lieutenant-colonel Mahamadou Moussa Guedel a estimé que les trois mois premiers passés à l’EFOFAN leur ont certainement permis de mesurer la dimension de leur engagement à aspire à la carrière d’Officier et qu’à travers cet engagement qu’ils confirmeront à travers leur contrat au titre des Forces armées par devant la nation, il leur sera dès lors exigé d’être intègres, loyaux, courageux, déterminés, enthousiaste mais aussi compétents et désintéressés.  En, effet, a-t-il ajouté, tout au long de leur séjour académique, ils sauront, grâce à leur patience et à leur détermination, surmonter toutes les épreuves et braver tous les obstacles du cursus de formation d’élèves-officiers. Aussi, leur a assuré le Commandant de l’EFOFAN, « vous serez formés à bonne école, qui vous outillera à surmonter avec foi, sérénité et confiance les défis d’aujourd’hui et de demain, combien passionnants, mais surtout énormes et complexes ». A juste titre, le Lieutenant-colonel Mahamadou a saisi l’occasion pour souligner aux élèves-officiers, que « qu’au regard de notre position stratégique, du contexte, des menaces existentielles d’aujourd’hui, chacun de vous représente une pièce du puzzle constituant un pilier incontestable pour le succès de notre architecture de défense, colonne vertébrale de nos Etats ». Par conséquent, a-t-il ajouté, « vous devrez donc, vous investir avec fierté et sans aucun complexe pour renforcer les efforts consentis par vos anciens et matérialiser ainsi la montée en puissance de nos armées, garantes de la souveraineté de nos peuples ».

« Armez-vous du savoir, du savoir-faire et du savoir être pour rester à la hauteur de la tache qui vous incombera, celle qui vous hissera toujours plus lins, toujours plus haut, avec vous et à travers vous, toute la composante de l’Armée. Faire honneur à la Nation démesura votre défi principal et permanent ». Le « Mayaki » Commandant de l’EFOFAN, le Lieutenant-colonel Mahamadou Moussa Guedel, aux Wangaris de la 20e promotion d’Officiers d’active.

 En terminant son intervention, le commandant de l’EFOFAN a exhorté les élèves-officiers, au sortir de leur cérémonie de consécration, de faire preuve de plus d’ardeur, d’engagement et de soif permanente d’apprendre durant toute leur scolarité. « Pour ma part, je vous exigerai l’excellence et pour ce faire, l’encadrement continuera à guider vos pas vers la recherche de la perfection dans le but de servir et ce, jusqu’au sacrifice ultime », a assuré le Lieutenant-colonel Guedel qui a également saisi l’occasion pour adresser sa reconnaissance à l’ensemble de la hiérarchie des Forces Armées Nigériennes (FAN) pour la sollicitude de tous les instants à l’endroit de l’EFOFAN, ainsi que ses remerciements à ses illustres prédécesseurs qui ont bien voulu « tracer la voie de l’excellence que nous nous imposons constamment comme main courante ».

Des officiers valeureux pour une armée puissante en vue de faire aux menaces de l’heure

Dans son allocution officielle, le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale a tenu tout d’abord à exprimer toute sa gratitude aux officiels, invités ainsi qu’au public venu massivement honorer de sa présence à cet évènement solennel. « Ceci  dénote, sans nul doute, l’intérêt que vous manifestez à l’endroit de nos Forces de défense et de sécurité, plus particulièrement dans un contexte sécuritaire qui demeure une des préoccupations majeures et constantes du Président du CNSP, Chef de l’Etat et Chef suprême des Armées, SEM. Le Général de Brigade Abdourahamane Tiani », a déclaré le Général de Corps d’Armée Salifou Modi.

Après avoir rappelé les nobles missions et vocations de l’EFOFAN, le ministre de la Défense nationale a souligné que cette cérémonie lui offre l’occasion de rendre hommage à ces jeunes filles et garçons ainsi qu’à tous ceux qui ont volontairement choisi de servir leur pays par le métier des armes, « un métier fait de dévouement sans faille à la Patrie et de sacrifice indispensable à la grande mission des Armées ». L’occasion également pour le Général de corps d’Armée de rendre un hommage à tous ceux qui les ont précédés dans ce métier, en particulier, les victimes de la barbarie du terrorisme.

S’adressant aux cadets, le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale leur a demandé, à l’instar de leurs anciennes promotions en  activité de service, de s’inspirer constamment de l’exemple de leurs ainés, qui par leur bravoure, leur opiniâtreté, leur sens élevé de sacrifice et de dignité, ont su triompher des épreuves sur les différents théâtres d’opérations, ayant jalonné leur brillantes et enviables carrières. « Vous devez plus que jamais en tant que futurs officiers de vos armées respectives, faire montre de qualités mentale, psychologique, physique et intellectuelle fortes, indispensables aux institutions de défense et de sécurité pour faire face aux nombreux types de conflits qui assaillent nos pays individuellement pris et qui n’épargnent aucune des régions africaines dont vous êtes issus », a mis en avant le Général de Corps d’Armée qui n’a pas manqué de leur rappeler que « l’EFOFAN constitue ce socle si opportun de raffermissement des liens de  solidarité, de fraternité, et de développement d’esprit de corps et de cohésion qui soutendent une intégration régionale consolidée, indispensable face aux défis sécuritaires majeurs ambiants, notamment le terrorisme et le crime organisé ».

 EFOFANWangari2024 BIS1

Dans son adresse aux élèves-officiers, le ministre de la Défense n’a pas manqué de relever que « la nature cosmopolite des promotions respectives tant en genre qu’en nombre, témoigne d’une intégration africaine réussie ». Il les a félicité  pour avoir brillamment réussie cette étape de formation initiale avant de leur indiqué qu’ils seront encore plus sollicités au cours des prochains mois et jusqu’à la fin de leur cursus académique au sein de cette prestigieuse école qu’est l’EFOFAN. « Je vous en félicite pour avoir résolument choisi de servir vos pays respectifs par la voie des armes et d’accepter d’assumer des risques pour la liberté et la sécurité de vos concitoyens », a déclaré le Général ministre de la Défense avant de leur rappeler encore que le sens de leur engagement sera mis à rude épreuve. « Je vous exhorte à faire preuve d’énergie, d’assiduité et surtout de perspicacité », a conclu le ministre de la Défense nationale en s’adressant aux élèves officiers.

L’instant solennelle de la cérémonie a été la présentation au drapeau ainsi que la prestation du serment des élèves-officiers qui se sont dits engagés prêts et engagés à servir la Patrie avec loyauté et jusqu’au sacrifice ultime conformément d’ailleurs à la devise de l’Ecole.

A l’appel du « Mayaki », commandant de l’EFOFAN, les élèves ont répondu : « Ga Kassata,  Zan yi Biyyeya, Zan Bada Kaye ». Et d’ajouter pour encore marquer leur engagement à faire honneur à leur serment :

 « LABOU SANNI NO… A CHIRYE MOUKE, ZA MOU YAKI, SAY MOUTOUWA ».

EFOFANWangari2024

 

Le Général de Division, Moumouni Boureima, Parrain de la Promotion “Sauvegarde de la Patrie”

Après la présentation et le port des Alpha, le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale, le Général de Corps d’Armée Salifou Modi a procédé au baptême de cette 20e promotion d’officiers d’active qui portera le nom symbolique de « Sauvegarde de la Patrie ». Puis il a procédé à la désignation du parrain, le Général de division à la retraite Moumouni Boureima, ancien Chef d’Etat-major et ancien ministre de la Défense nationale.

EFOFANWangari2024 BIS3

L’un des instants émouvants de la cérémonie a été l’apparition du parrain de la promotion, le Général de Division Moumouni Boureima, dont le ministre de la Défense nationale a invité les élèves officiers à s’inspirer du glorieux parcours de cet officier général au parcours édifiant et inspirant tant dans sa carrière dans l’armée où il a occupé différent poste jusqu’au poste de chef d’Etat-major mais aussi dans le civil puisqu’il fut également Préfet, ministre et Ambassadeur.

Après cette étape, la cérémonie a pris fin avec la traditionnelle photo de famille.

EFOFANWangari2024 BIS1

A.Y Barma (actuniger.com)



Commentaires

0
zoom
3 semaines ya
"..L’un des instants émouvants de la cérémonie a été l’apparition du parrain de la promotion, le Général de Division Moumouni Boureima, dont le ministre de la Défense nationale a invité les élèves officiers à s’inspirer du glorieux parcours..." C'est comme cela que j'aime mon pays ou il n'y a aucune place pour les mechancetes gratuites et les animosites absurdes.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Le Soldat
3 semaines ya
Oui, voilà une nouvelle promotion d’ officiers qui manquent de compétences et qui n’excellent que dans les coups d’états contre leur peuple. Pendant que les soldats font le travail dur sur le terrain, les officiers usurpent tous les pouvoirs de leurs bureaux climatisés.

La révolte viendra et elle sera sans pitié.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
3 semaines ya
Si tu refuses de voir le soleil , c'est ton droit ... mais même l'hypocrite dans sa posture, sait en Afrique de l"Ouest , il n'y a pas plus valeureux et formé que ceux des FAN .

Si ces Militaires du CNSP en apparaissant sur la scène politique , t'ont coupé le MANGEMENT , souffres donc dans ta peine car ils sont pour pousser sur ton nez :lol:
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO NE DIT PAS
3 semaines ya
FORMÉS PAR QUI ???.....MERCI LES OCCIDENTAUX !!! :D
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
3 semaines ya
Certainement pas par les Français , qu jusqu'à preuve du contraire ,n'ont jamais mené et gagné une guerre depuis que la France est France du temps où leurs aïeux les dits gaulois portaient des calebasses renversées rivées de cornes comme des vaches humaines..

Sinon Toi , voleur d'identité , honteux de n'avoir pas un nom de famille et circonciser , dis une seule guerre conventionnelle ou asymétrique que la France a gagné ..UNE SEULE ???

Quelqu'un que les anglophones qualifient de LOOSER ou ETERNEL PERDANT dont même leur zéro colonel De Gaules fui comme une gazelle quand les troupes allemandes marchaient sur Paris , commenf des vauriens peuvent former quelqu'un si ce ne sont avec ces civils se disant démocrates ..

En 1974, les Kountché et Tandja ont chassé la Junte française , en 2011 Charlie Issou fou les ramène et en 2023 ,les Tchiani et Mody leurs cadets en armes chassent la France encore ...
VIVE LES FAN ! 8)
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
MDR
3 semaines ya
Des futurs putschistes formés, nourris et logé par l'argent du pauvre contribuable.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
3 semaines ya
Et qui pourtant assurent ta sécurité pour te permettre de pianoter des âneries du confort de ton salon ... et dormir tranquillement sur ton oreiller :lol:
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
3 semaines ya
8) :eek: Si l'Etat avait contribué pour ta formation , quel argent jeté par la fenêtre, l'Afrique aurait dû payer des dabas ou hilaires pour les pays , ce sera un bon investissement sur le long terme, car ton apprentissage à l'école s'est révélé ZÉRO en valeur ajoutée :lol:
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
MDR
3 semaines ya
Elle à quoi, TOTO A DIT, elle voit ses règles, du courage ça va passer; poufiasse de merde.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
3 semaines ya
:D :D Non c'est CRAYON TOTO A DIT voit :lol: :lol: :lol:

Et si tu veux te soulager avec ta chiotte de merde fétide, PADONNN OOOO, faut pas gâter le coin ici ....
Cherches dans la brousse v :lol: :-)
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1049 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
490 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
422 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
310 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
316 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages