NITA Fond Site Web 675 x 240

Aissatou Abdoulaye Tondi 

La ministre de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi, a animé un point de presse samedi dernier pour donner plus de détails sur les personnes concernées par le décret N°2024-008/CNSP/MFP/T/E du 04 janvier 2024 mettant fin aux fonctions des agents sous contrats de louage de service et des agents à statuts spéciaux en service dans les ministères et institutions publiques. Dans son  point de presse, la ministre Aissatou Abdoulaye Tondi a également fait cas des agents qui sont exclus du champ d'application dudit décret. Selon le gouvernement de Transition, cette mesure devrait permettre une économie de plus de 11 milliards FCFA par an aux Caisses de l’Etat en plus d’offrir des opportunités de recrutement à de nouveaux agents notamment les jeunes diplômés.

  

Zeyna commission0

 

Selon les explications de la ministre, le décret concerne spécifiquement les agents sous contrat de louage de services et les agents à statuts spéciaux en service dans les ministères et institutions publiques. Il s’agit premièrement des agents contractuels avec des contrats de louage de services signés avant les évènements du 26 juillet 2023 par le ministre de la fonction publique ainsi que les agents dont les contrats ont été signés par les ministres, responsables des institutions de l'État, ou des services déconcentrés, y compris les représentations diplomatiques du Niger à l'étranger. Ensuite, le décret concerne les agents dont les contrats ont été signés par les responsables des collectivités territoriales notamment les régions, villes et communes ainsi que les agents non fonctionnaires nommés à des emplois publics avant le 26 juillet 2023, ayant la qualité des agents à statuts spéciaux (fonctionnaires de fait) en service dans les ministères et institutions publiques. Enfin, les dispositions du décret s’étendent aux agents fonctionnaires admis à faire valoir leurs droits à la retraite, nommés par actes réglementaires (décrets/arrêtés), occupant actuellement des postes techniques dans les ministères et institutions publiques.

S’agissant des agents exclus du champ d'application du décret, la ministre de la Fonction publique, du travail et de l’Emploi a cité les agents actuellement en service au cabinet du président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), au cabinet du Premier ministre  ainsi qu’au cabinet des ministres, les chefs traditionnels, le personnel des établissements publics régis par les statuts du personnel de ces établissements et enfin les agents contractuels des secteurs de l'enseignement et de la santé.

Dans son point de presse, la ministre Aissata Abdoulaye Tondi a souligné que ces éclaircissements vont permettre de dissiper les ambiguïtés et à informer clairement le public sur les impacts de cette mesure gouvernementale.

Pour rappel, lors du Conseil des ministres du 04 janvier 2024, le Conseil des Ministres a adopté le Projet de décret mettant fin aux fonctions des agents sous contrats de louage de service et des agents à statuts spéciaux en service dans les Ministères et Institutions Publiques. Selon le communiqué publié à l’issue du Conseil, il a été relevé que les services publics de l’Etat regorgent de plusieurs agents contractuels dont les recrutements se sont opérés dans des conditions irrégulières et ne répondant pas aux besoins réels des administrations. L’incidence financière de ces contrats a été évaluée par les services techniques du Ministère des finances à plus 11 milliards de FCFA par an.

Et c’est en raison de l’objectif de rationalisation des dépenses publiques, que le Gouvernement a décidé de mettre fin aux fonctions des agents sous contrats de louage de service et de certains agents à statuts spéciaux.

Actuniger.com



Commentaires

1
Labizé
6 mois ya
Nous sommes las de vos diversions ! Nous sommes en droit de n'attendre que cela des preneurs d'otages et associés. Tchuss !
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Justice au Peuple
6 mois ya
Toute mesure d'assainissement est la bienvenue. Mais de grace evitez les exceptions car les exceptions creent des injustices. Appliquez les decisions sans soulever aucune exception. Ainsi vous pourrez compter sur l'adhesion populaire indispensable a leur succes.
Like J'aime like 5 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Abdoul Karim
6 mois ya
Mai pour quoi tou Sala
Like J'aime like 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
lolna
6 mois ya
Eh bé, il n'y a pas d'argent! :-|
Like J'aime like 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Lamine
6 mois ya
A part les retraités qui ont leur pensions les autres sont des Misérables qu'on met dans la rue avec leurs familles agrandissant le chômage bonjour les dégâts vol , mendicité etc...
Like J'aime like 3 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Keita razak
6 mois ya
Chacun de nous doit répondre à ces actes durant des années beaucoup profit comme pas possible du bien de l'état sans aucune expérience, ni diplôme, parce que ils ont des personnes placés maintenant c'est fini tout doit transparents rendons à césar ce qui le revient je souhait une longue durée à cette transition en faisant bien leurs missions.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Justice au Peuple
6 mois ya
Tous ces malheureux deflatés sont des victimes du systeme malfaisant du duo issoufou bazoum qui avait fait du service publique non pas un instrument de developpement du pays qui va en retour beneficier a tous, mais un un systeme de rente au service de leurs seules ambitions politiques. Consequences, tous les textes sont allegrement violes ouvrant les portes a tous les abus. Des retraites qui auraient du aller se reposer qui reviennent en force sur des postes techniques dont ils n'ont pas les competences, des militants de taraya qui sont cooptes dans des services publics sans aucun merite, des meres au foyer, des papy et des mamy recrutes comme conseiller speciaux alapresidence juste pour les avantages financiers, materiels et les soins de sante onereux a l'etranger. Issoufou et Bazoum incarnent a eux seuls le mal absolu, innomable et inqualifiable pour le pays et son peuple. Tous unis comme un seul homme pour que justice soit rendue. Issoufou et bazoum doivent payer pour leur crime
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
OUSMANE
6 mois ya
Si le ministère décide c bien réfléchi donc c juste
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2601 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
569 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
361 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
386 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2287 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages