jeudi 2 février 2023

2752 lecteurs en ligne -

fraren

« Niamey au fil de l'eau » : une seconde édition pour célébrer et mettre en valeur le Fleuve Niger

activite AMV 22 01 2023 BIS2

Dimanche 22 janvier 2023, la corniche Kombo de la capitale a vibré au rythme de la deuxième édition de "Niamey au fil de l'eau", une compétition d'Aquathlon, organisée par L'Agence de Modernisation des Villes du Niger (AMVN), en collaboration avec la Fédération nigérienne de Triathlon. Plusieurs épreuves étaient en jeu notamment la nage, la course à pieds, le course de pirogue ainsi que des démonstrations de pêche et de jet ski auxquelles ont prit part des dizaines de participants dont des jeunes garçons et filles avec, à la fin du tournoi, des prix et des médailles décernés aux meilleurs athlètes qui se sont distingués au cour de cette seconde édition de "Niamey au fil de l'eau" dont l'objectif principal est de réconcilier la population avec son magnifique et majestueux fleuve, un véritable outil de rayonnement du sport et de la culture et aussi de développement urbain.

Il y avait du beau monde, de l'engagement et de la joie dimanche à Kombo! La magnifique plage de ce quartier mythique de la capitale situé au bord du majestueux fleuve Niger a abrité la seconde édition de la compétition "Niamey au Fil de l'Eau", un événement organisé par L'Agence de Modernisation des Villes du Niger, en collaboration avec la Fédération nigérienne de Triathlon. Placée sous le haut patronage du Premier ministre SEM. Ouhoumoudou Mahamadou, la compétition a été rehaussée par la présence de plusieurs personnalités notamment le Directeur général de l'AMV, le ministre de l'Intérieur, le Directeur de cabinet du Président de la République, les députés nationaux et autorités municipales, les représentants du corps diplomatiques, des chefs traditionnels et des chefs de quartier de Niamey ainsi qu'un public venu massivement assister à l'évènement et surtout soutenir les athlètes.

activite AMV 22 01 2023 BIS3

Plusieurs allocutions ont été prononcées à l'ouverture de la compétition dont celle du Président de la Fédération Nigérienne de Triathlon qui s'est félicité de la tenue de cette seconde édition qui se tient après une première édition couronnée de succès le 09 janvier 2022. Il a en ce sens tenu à exprimer tous ses remerciements à l'AMV pour cette initiative qui au delà de ses aspects sportif et culturel sert de cadre de réflexion aux actions et activités relatifs à la vie sur et à coté du fleuve Niger. Des remerciements qu'il a tenu à adresser particulièrement et au om de la Fédération  au DG de l'AMV, M. Moctar Mamoudou qui,  depuis quatre années, ne ménage pas ses efforts pour soutenir la pratique de cette discipline au Niger  qui ne cesse de prendre de l'ampleur comme en atteste l'organisation cette année, d' un championnat national à Maradi, d'une coupe nationale à Loga-Dosso ainsi que la participation du Niger à deux compétitions africaines de duathlons avec à la clé, des médailles pour nos athlètes qui ont porté haut le drapeau nigérien. "La doléance que nous avons à l'endroit de nos hautes autorités est l'assistance de nos fédérations sportives pour un accès à des infrastructures adaptées", a plaidé le Président de la Fédération qui n'a pas manqué de rappeler, à juste titre, que "le sport est un moyen sûr d’assistance à la jeunesse et de revalorisation de la culture".

Mettre en valeur le Fleuve du Niger et cultiver la pratique du sport et le rayonnement de la culture

En procédant au lancement officiel de la compétition, le Directeur général de l'Agence de Modernisation des Villes (AMV), M. Moctar Mamoudou, a tenu tout d'abord à rappeler l'enjeu de l'organisation de cette compétition au bord du Fleuve Niger« Niamey au fil de l'eau » est un concept, un évènement de rencontre, une invitation d'échanges sur les enjeux et des problématiques autour de l'eau dans la ville à travers des intérêts particuliers des populations qui vivent aux abords du Fleuve Niger et qui en profitent, a indiqué le DG de l'AMV pour qui, la première édition tenue de l'année dernière a permis de mesurer les potentiels culturel, sportif et urbanistique qu'offre ce joyau de la nature et qui donne toute sa splendeur à la ville de Niamey. « Vous conviendrez avec moi, Mesdames et Messieurs, que Niamey a tourné le dos à ce magnifique fleuve qui est devant vous. Nous pouvons uniquement exhorter les autres au changement que si nous nous-mêmes sommes prêts à changer. Nous sommes réunis ici pour conduire ce changement dans nos rapports avec ce fleuve par le sport ; par la culture et les activités qui lui sont associés. Le fleuve, colonne vertébrale et cœur de la ville de Niamey. Mieux il est ; mieux sera Niamey. Il est impossible de réussir un quelconque aménagement : de l’urbanisme à l’ingénierie urbain de service à la population de Niamey sans mettre le fleuve au centre de la réflexion et cde l’action » déclaré M. Mouctar Mamoudou. Selon le DG de l'AMV, en effet, "parce que le fleuve Niger est une richesse pour le pays, il devient important de l’exploiter" et c'est en ce sens que l’Agence de Modernisation des Villes a décidé de rééditer cette compétition au bord du fleuve Niger, un cadre idéal de pensée, de communion et d’activités citoyennes.

Aujourd'hui, a fait remarquer M. Moctar Mamadou, toutes les populations qui vivent autour de l'eau au niveau des différents quartiers ainsi que des piroguiers, des pêcheurs, des grands amateurs de l'eau, jeunes se réunissent, à travers de la natation, des courses à pieds sur berges, des courses de pirogues, des démonstrations de pêche ainsi que plusieurs autres activités aquatiques, dans le seul but de célébrer le fleuve. "Oui ce fleuve mérite d'être célébré car il constitue la source dont Niamey tire tout son sens. Cela nous montre également à quel point il est important d'assurer à ce cours d'eau une permanence comme cela est le cas de la Seine et de la Garonne en France et d'autres fleuves d'ailleurs par exemple", a poursuivi le DG de l'AMVN.

activite AMV 22 01 2023 BIS2

Dans son allocution, le Directeur général a annoncé que dans deux mois et demi, le spectacle qu'offrira le site sera tout autre. En effet, a-t-il souligné, au mois d'avril, il sera possible de traverser ce fleuve à pieds et rejoindre l'ile située un peu plus loin et même l'autre rive. "Cela est dû surtout par l'ensablement considérable que connait le fleuve Niger depuis quelques décennies et devra nous interpeller sur les risques liés à ce phénomène d'ensablement qui pourrait, si rien n'est entrepris, engendrer des catastrophes écologiques certains pour tous les êtres qui vivent dans et autour de l'eau", a-t-il déploré avant de lancer un cri de cœur à tous les acteurs pour sauvegarder ce joyau qui fait la fierté du Niger, de la Région du fleuve et de la ville de Niamey. "Il y'a nécessité de mettre en place, d'une part, des ouvrages empêchant ou réduisant l'ensablement au niveau des affluents ; et d'autre part des ouvrages et mécanismes permettant la régulation de cette eau en surplus à une période et rare, en déficit dans une autre période de la même année. Et aussi tout en favorisant la capacité de rétention du lit du fleuve ainsi que la protection de son périmètre d'épandage face l'urbanisation", a indiqué M. Mamoudou qui a mis en avant plusieurs initiatives de l'Agence de Modernisation des Villes du Niger en ce sens notamment le programme Niamey Noma Rani (la culture après la saison des pluies). Il s'agit d'un programme d'agriculture urbaine dont la deuxième édition a été lancée en octobre dernier et qui vise à soutenir les maraichers des villes et à développer cette activité car, a-t-il insisté, "nourrir est une fonction urbaine essentielle et il faut des terres à cet effet ! Niamey Noma Rani vise une meilleure définition des fonctions du sol en milieu urbain et la préservation des sites agricoles qui sont naturellement des terrains inondables".

activite AMV 22 01 2023 BIS2

Aménager la Corniche pour célébrer le Fleuve Niger

Le Directeur général de l'AMVN a aussi indiqué que dans le cadre de l'aménagement de la corniche, il a été engagé un certain nombre d'études ainsi que des travaux d'aménagement de nature à donner une nouvelle vie au fleuve à l'exemple de l'aménagement de la voie de Kombo. "Nous menons des réflexions et comptons poursuivre cet aménagement afin de l'intégrer dans le tissu urbain de telle manière que le fleuve puisse jouer un rôle central dans le développement et la modernisation de la ville de Niamey", a souligné le DG Moctar Mamadou qui a saisi l'occasion pour également annoncer que dans le cadre de la 3e édition en 2024, "nous comptons aménager des quais aux abords de tous les territoires de vie sur le périmètre de la région de Niamey afin de permettre le transport urbain fluvial pendant les périodes où cela est possible sur le fleuve de Tondikoirey à Saga en passant par tous les villages et quartiers intermédiaires au bord du fleuve et faire accroitre la part modale de transport fluvial dans la mobilité urbain".

Il a aussi annoncé le lancement du même projet dans la ville de Tillaberi et, enfin, a tenu à souligner que les ponts quel que soit leur nombre ne suffiront pas. "De toute façon le fleuve n'est un élément de rupture, il est un lien : il est vie et continuité de nos territoires !", a estimé le DG de l'AMVN qui a tenu à féliciter tous les acteurs qui ont contribué à la réussite de cet évènement ainsi que les athlètes pour leur engagement qui a permet de donner un coup d'éclat particulier à cette compétition.

Des prix et des médailles aux lauréats

Après la cérémonie officielle, c'est autour des compétions avec plusieurs épreuves de nage et de course. Ils étaient nombreux, filles et garçons à concourir sur le fleuve, dans le fleuve et autour du fleuve. Ainsi, les filles qui étaient au nombre de 07, se sont mesurer sur une distance de 200 m dans l’eau puis 2 km de course à pied et enfin 100 m de nage (nager, courir, nager). Au total, trois filles ont été primés. Le premier prix est allé à Alhidayatou Abdoulaye qui remporte une médaille d’or plus une enveloppe et la coupe. Le second prix a été remporté par Aichatou Seyni Moumouni qui a reçu une médaille d’argent et une enveloppe. Le troisième prix est revenu à Cherifatou Ibrahim, qui a eu une médaille de Bronze et une enveloppe.

Pour les garçons, ils sont une trentaine à parcourir la distance de 400 m dans l’eau, 3km de course à pied, puis 200 m dans l’eau. A cet effet, Mohamed Hama remporte le 1er prix, Omar Alhassane de la garde nationale deuxième prix, Harouna Infi troisième prix.

Toujours au registre des compétions et de l'évènement, les participants ont assisté à une démonstration de pêches où trois piroguiers des quartiers Kossai, Gaweye, Nene Goungou sont sortis vainqueurs.

activite AMV 22 01 2023 BIS2

Ibrahim Chekaraou Zeinabou (actuniger.com)

.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com