jeudi 2 février 2023

3838 lecteurs en ligne -

fraren

Gouvernance intégrée et gestion coopérative des Frontières : les pays du Sahel et du Golfe de Guinée en conclave à Niamey

Atelier regional OIM 29 11 2022 BIS1

La salle de réunion de l’hôtel Radisson Blu de Niamey a servi de cadre ce mardi 29 novembre 2022 pour l’atelier régional sur la gouvernance et la gestion coopérative des frontières dans les pays du Sahel et du Golfe de Guinée. La réunion qui regroupe treize Etats membres de la CEDEAO a réuni autour du Secrétaire Général du Ministère de l’intérieur, le Chargé d’Affaire de l’Ambassade des Etats-Unis à Niamey M. Jonathan Fisher, le représentant résident de l’OIM au Niger M. Seve Diamondé, des représentants des organisations internationales, des experts en matière de gestion des frontières desdits pays, des représentants de l’Union Africaine, de la CEDEAO et de l’UEMOA.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Organisé par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) sur financement du gouvernement américain, l’atelier de Niamey qui prendra fin le 1er décembre 2022 va permettre aux participants de passer aux peignes fin, la question de la gestion des frontières dans les pays du Sahel et ceux du Golfe de Guinée en cette période d’insécurité qui gagne du terrain en Afrique de l’Ouest.

L’atelier qui s’inscrit dans la droite ligne dans la nouvelle approche  de l’Union Africaine pour contrôler les frontières. Il sera une opportunité en or pour les parties prenantes de s’approprier des orientations politiques sur la préparation d’une réponse rapide et des meilleures pratiques apprises de gestion des frontières mais aussi de comprendre les statistiques sur la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO.

Atelier regional OIM 29 11 2022 BIS1

La gestion des frontières et la migration sont intimement liées, raison pour laquelle, le représentant résident de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) M. Seve Diamondé, a salué l’avènement du programme frontière de l’Union Africaine avec la création des postes frontaliers juxtaposés pour renforcer la capacité de gouvernance des frontières. « L’OIM se place en 1ère ligne en Afrique de l’Ouest en matière des migrations à travers plusieurs appuis aux migrants notamment leur prise en charge et leur accompagnement sur le plan de leur autonomisation », a souligné le représentant résident de l’OIM avant d’affirmer que son organisation s’aligne sur les stratégies de l’Union Africaine (UA) et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

M. Seve Diomondé a réitéré l’engagement de son organisation à accompagner les Etats dans leurs politiques de gestion des questions migratoires.

En s’adressant aux participants, le Chargé d’Affaire de l’Ambassade des Etats-Unis au Niger M. Jonathan Fisher a indiqué que son gouvernement est à côté des pays du Sahel et du Golfe de Guinée tout en soutenant les aspirations des peuples à la paix. Il a évoqué par ailleurs le renforcement des institutions démocratiques afin qu’il y ait une avancée énorme qui va tendre vers la création d’un environnement propice à la démocratie. « Les Etats-Unis sont prêts à soutenir les institutions telles que l’Union Africaine, la CEDEAO pour faire face aux défis de sécurités permanents sur le continent », a martelé le diplomate américain.  Il s’est réjoui de la qualité des participants à savoir : les experts en gestion de frontières, les experts et techniciens de l’OIM, la police, les douanes et les experts des institutions régionales qui trois (3) jours durant passeront à la loupe tous ce qui peut constituer des goulots d’étranglement pour une bonne gestion des frontières.

En ouvrant les travaux de l’atelier, le Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation M. Saidou Halidou a tout d’abord remercié les participants pour avoir effectués le déplacement de Niamey avant d’indiquer la place qu’occupe les questions migratoires et celles de la gestion des frontières. « La gestion des Migrations et des Frontières constituent des enjeux prioritaires pour les Chefs d’Etat », a laissé entendre M. Saidou Halidou.

La sécurisation des frontières étant une affaire de tous, le Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur d’ajouter que l’atelier régional sur la gouvernance et la gestion coopérative des frontières dans les pays du Sahel et du Golfe de Guinée est d’une importance capitale à partir du moment où, la collaboration de service permettra bien de gérer les frontières surtout en cette période d’insécurité. ET pour se faire, il faut mettre en œuvre une approche coordonnée entre les organismes nationaux, internationaux et les services opérant au niveau des frontières.

M Saidou Halidou de poursuivre en exhortant les participants à accorder une attention requise compte tenu de l’importance des questions à débattre. Il a enfin encouragé l’OIM à continuer ses activités tout en remerciant les Etats-Unis et les autres partenaires techniques et financiers qui œuvrent  dans la sécurisation des frontières en Afrique de l’Ouest.   

Atelier regional OIM 29 11 2022 BIS1

Ibrahim Moussa (actuniger.com)

 

 

.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com