vendredi 7 octobre 2022

2576 lecteurs en ligne -

fraren

Région de Maradi : un soldat tué et deux autres blessés après l’attaque d’un village de la commune de Gabi par des bandits armés

soldats nigeriens dans un village du Niger

Au moins un soldat tué et 2 autres blessés hier dans des affrontements entre les Forces de défense et de sécurité et des bandits armés venus en nombre qui ont attaqué le village Garin Maje situé dans le département de Madarounfa. Les populations des villages de Garin Maje et alentours dans la commune de Gabi,  ainsi que les FDS, n'ont pas du tout fermé l'oeil, dans la nuit du 17 au 18 septembre. En effet, dans les environs de minuit, la localité a, fait l'objet d'une attaque massive de bandits armés.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon plusieurs sources, plusieurs dizaines, voire une centaine de bandits, ont attaqué le village natal du Maire actuel de Gabi et se sont emparés de nombreux otages et de plusieurs têtes de bétail.

Aussitôt informées, les FDS de l'opération Faraoutar Bushiya (chasse au hérisson, en langue Haoussa) ont rapidement fait mouvement vers la zone. C'est alors qu'elles seraient tombées dans une embuscade tendue par des bandits venus en horde. On déplore malheureusement 1 mort et 2 blessés dans les rangs de nos Forces protectrices.

Pour l'heure on ne connait pas le bilan exact des pertes infligées dans les rangs ennemis, mais plusieurs sources affirment que nos soldats, malgré l'embuscade, ont vigoureusement repoussé les assaillants et ont permis la libération de toutes les personnes kidnappées.

Un épisode d'insécurité de plus qui montre à quel point la situation sécuritaire est dégradée dans le sud de la région de Maradi malgré les efforts de déploiement du dispositif de l’opération Faraoutar Bushiya, qui mobilise plus de 1 000 agents issus de l'armée, la gendarmerie, la police et la Garde nationale

actuniger.com avec le Souffle de Maradi

.

Commentaires  

+3 #1 TOTO A DIT 18-09-2022 22:26
Devenu maintenant une routine et habitude sans que les gens ne s'émeuvent , tellement de morts africaines que même les calculatrices se grippent et se perdent en décompte .... avec la présentation des condoléances

Encore , encore et toujours les condoléances les sincères de TOTO A DIT aux familles biologiques.. prompt rétablissement aux blessés, et heureux dénouement pour la libération des otages dans leurs familles respectives ..

Pendant que votre amie la France et sa barkhane s'est redéployée au Niger , le Niger continue à pleurer et enterrer ses morts , sans que jamais tu n'entends parler de soldat français tués..
Quand la hyene est déjà dans l'enclos ou le ver dans le fruit......les linceuls seront a gogo pour les Africains ...

Quand par coincidence , loin de l'etre , après le redéploiement de la France au Niger vers Dosso et que subitement .....pour le partage le groupe jihadiste État islamique (EI) a revendiqué pour la première fois une attaque dans le Nord du Bénin, exécutée par sa branche au Sahel, confirmant l’extension de ses activités vers le Golfe de Guinée.
«Les soldats du califat annoncent l’expansion de leurs opérations au Bénin», a affirmé l’organe officiel de l’EI, l’hebdomadaire Al-Naba, cité ce vendredi 15 septembre par le centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE.

Selon Al-Naba, début juillet, les jihadistes ont «attaqué une patrouille militaire
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TOTO A DIT 18-09-2022 22:30
Suite 1
dans le village de Takwara, dans la région d’Alibori (Nord Bénin)» et auraient tué quatre d’entre eux. Le lendemain, une «embuscade» de soldats dans la même région aurait cette fois fait deux morts.

C’est la première fois que la branche sahélienne de l’EI revendique des activités au Bénin. Le groupe ainsi que son grand rival Al-Qaïda multiplient depuis des années les attaques meurtrières au Sahel, en particulier dans le nord du Mali, au Niger et au Burkina Faso. Mais leur volonté d’étendre leurs activités vers le Golfe de Guinée (Ghana, Bénin, Togo, Côte d’Ivoire notamment) est avérée depuis de longs mois et évoquée tant par les États africains que par la France.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 TOTO A DIT 18-09-2022 22:35
Suite 2 et fin
Le dernier soldat français a quitté le Mali en août après neuf ans d’engagement antijihadiste. Mais Paris, qui conserve 3000 soldats déployés au Sahel, affirme vouloir poursuivre le combat dans la région et plus largement en Afrique de l’Ouest. La France est en discussion avec les gouvernements concernés pour discuter de partenariats en la matière.

D’après l’état-major français, Paris compte également, hors la force antijihadiste Barkhane au Tchad, au Burkina Faso et au Niger, 900 soldats prépositionnés en Côte d’Ivoire, 350 au Sénégal et 400 au Gabon.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Sani Saley 19-09-2022 02:44
Mais où sont leur maîtres français et le it bases militaires. 10 ans au Mali, ils n’ont pas tué plus de 50 terroristes et le nombre des terroristes à augmenté exponentiellement. Je ne crois pas qu’il y’a une armée au monde qui a tant de Martiel et échouer à ce point. Mais on sait tous que les terroristes travaillent pour les français
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Maradoua 19-09-2022 10:21
Bazoum, envoie Barkhane a Maradi qui en a grand besoin. Cote Tillabery, Bamako a deja fait le job.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com