dimanche 14 août 2022

2822 lecteurs en ligne -

fraren

MOUSSA TCHANGARI : « Tout ce cirque, c’est pour nous décourager mais notre combat va se poursuivre »

Moussa-Tchangari-parle-presse

Le journaliste Moussa Tchangari, secrétaire générale d’Alternative Espaces Citoyens (AEC), a bénéficié hier mercredi, d’une liberté provisoire après son déferrement au Tribunal de grande instance hors classe de Niamey.

« Le ministère public est satisfait et l’instruction va se poursuivre » affirme le Procureur Boukary Sally

Boukari Ibrahim Sally

Le Procureur de la République près le Tribunal hors classe de Niamey a animé, hier mercredi dans la soirée, un point de presse relativement à la liberté provisoire qui a été accordée, quelques instants avant, à deux acteurs de la société civile poursuivis et inculpés pour « atteinte à la défense nationale ».

Un mariage en 24H chrono…

mariage bague

Ibrahim est un jeune commerçant d’une trentaine d’années. Ses activités économiques marchent plutôt bien. Il se prend en charge et vient en aide aussi à sa famille, notamment, sa mère dont il est l’unique garçon, les autres enfants étant toutes de filles. Safia, la maman de Ibrahim est fière de son fils. Seul bémol, il n’est toujours pas marié. Et Safia meurt d’envie de voir sa légitime belle-fille avant de quitter ce bas monde.

Un baptême pas comme les autres dans un quartier périphérique de Niamey

bapteme

La semaine dernière, dans un quartier périphérique de la capitale, il s’est passé un évènement hors du commun. Il s’agit certes d’un baptême mais un baptême extraordinaire qui frise tout simplement l’indécence sur fond de dépenses ostentatoires.

6 ans de prison pour vol de moto

moto chinoise

Versé dans la délinquance, le sieur Garba 19 ans,  a fait du vol son occupation. Un jour de mai 2013, devant une concession, il vit garée une moto. Vu que la rue était déserte, il s'empara, sans état d’âme, de la moto qui, curieusement, n'était pas verrouillée.

SIGNE DES TEMPS : Ces femmes qui « gri-grisent » leurs bien-aimés amants...

mara et femme

Certaines  femmes d’aujourd’hui, jeunes ou moins jeunes, mariées ou libres, pour arrondir leurs fins de mois ou se faire épouser vaille que vaille par l'élu de leur cœur, ont choisi de faire recours aux forces occultes. De fait, elles s’adressent aux marabouts ou aux zimas. Elles amènent comme on dit le nom de leur bien aimé (amant), ainsi que certains articles nécessaires au rite, à cet intermédiaire, ce calé du culte. Celui-ci, qui n'a guère de scrupule, fixe alors ses conditions, matériellement parlant, avant de se lancer dans le bain.

8 ans de prison pour viol sur mineure

femme-victime-viol-village-nakiele

Cour d'assises de Niamey. Audience publique du 28 janvier 2014. Le nommé lbrahim, 28 ans, apprenti-chauffeur demeurant à Niamey, comparaissait devant ladite cour pour répondre de la grave accusation de viol sur mineure. Un crime prévu et puni par les articles 53, 283 et 284 du code pénal.

Il convole en noces avec la demi-sœur de son ex épouse

mariage

Moussa ne savait pas que Fatouma pouvait avoir un lien quelconque avec Rahina, son ex épouse. Elle, aussi ignorait que Moussa est l'ex homme de sa demi-sœur. C’est sans doute, ce qui a sauvé leur mariage. Récit...

Le marabout, la comptable et les 500 000 euros

marabout 600

En France, les marabouts africains ont pignon sur rue. Si les petites arnaques ne manquent pas, elles se muent parfois en affaires judiciaires corpulentes. Pour quelques consultations occultes, une comptable vient de détourner plusieurs centaines de milliers d’euros…

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com