mardi, 19 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


AMINESS Dakar

  • Vu l’acte n°1 portant statut de la conférence nationale souveraine ;
  • Vu l’acte n°27 de la conférence nationale souveraine portant, reconnaissance juridique de l’union des scolaires Nigériens(USN) ;
  • Vu le préambule de la constitution du 25 Novembre 2010 qui reconnait et consolide les acquis de la conférence nationale souveraine du 29 juillet au 3 novembre 1991 ;
  • Vu l’article 14 du statut de l’USN reconnaissant les scolaires Nigériens de chaque pays comme une section entière ;
  • Vu l’article 23 alinéa 2 de la constitution du Niger portant sur le rôle de l’Etat et les collectivités publiques à veiller par leur action à la promotion et à l’accès à un enseignement public, gratuit et de qualité ;
  • Vu l’article 24 alinéa 1 de la constitution du Niger portant sur la protection de la jeunesse par l’Etat et les collectivités publiques contre l’exploitation et l’abandon ;
  • Vu l’article 24 alinéa 2 de la même constitution qui stipule que l’Etat veille à l’épanouissement matériel et intellectuel de la jeunesse ;
  • Vu l’article 5 alinéa 2 du statut de l’amicale des Nigériens, étudiants et stagiaires au Sénégal(AMINESS) posant les principes de la défense des intérêts matériels et moraux des scolaires nigériens au Sénégal.

Nous, membres du bureau exécutif de l’AMINESS, exercice 2018, réunis en session extraordinaire en ce jour 11 Mai faisons la déclaration dont la teneur suit :

  • Considérant le non-paiement des frais de scolarités des étudiants nigériens dans les écoles partenaires à savoir le CESAG, l’ESMT, l’ESP, l’EISMV et l’UCAD des années 2016-2017 et 2017-2018 mais aussi du reliquat de l’année 2015-2016 au CESAG.
  • Considérant le non-paiement des frais de scolarité des étudiants nigériens dans les universités Gaston Berger de Saint-Louis et de Thiès des années 2016-2017 et 2017- 2018 ;
  • Considérant le non-paiement des première et deuxième tranches de bourse et aussi de la bourse de soutenance pour les étudiants en fin de cycle ;
  • Considérant le non-paiement des frais de codification au niveau du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD) qui entraine l’exclusion des étudiants nigériens du COUD ;
  • Considérant le non-paiement des subventions des frais de scolarité des étudiants nigériens dans les instituts et Ecoles privées au Sénégal ;
  • Considérant la non sortie de la décision portant sur les autorisations d’inscriptions des étudiants nigériens bacheliers à l’extérieur ;
  • Considérant le retard de sortie de la décision de bourse du second cycle ;
  • Considérant le non-règlement des frais de transport des camarades ;
  • Considérant la fermeture des cités et restaurants universitaires au Niger ;
  • Considérant l’exclusion injuste de nos camarades de l’UENUN ;
  • Considérant l’état dégradant dans lequel se trouve le système éducatif nigérien ;
  • Considérant les arrestations arbitraires des étudiants nigériens sur toute l’étendue du territoire national ;
  • Considérant le manque de volonté des autorités nigériennes à trouver des solutions face aux problèmes qui minent l’école nigérienne ;
  • Considérant l’inaction des autorités nigériennes face à nos multiples démarches diplomatiques pour la satisfaction des intérêts matériels et moraux des étudiants nigériens au Sénégal ;

L’AMINESS, soucieuse des intérêts matériels et moraux des camarades :

  • Dénonce avec fermeté la situation actuelle dans laquelle se trouve l’école nigérienne ;
  • Exige le paiement sans délai des frais de scolarité des étudiants nigériens au niveau des écoles partenaires et aussi des universités de l’intérieur du Sénégal ;
  • Exige le paiement sans délai des subventions des frais de scolarité des étudiants nigériens dans les instituts et Ecoles privées au Sénégal ;
  • Exige le paiement sans délai des première et deuxième tranches de bourse mais aussi de la bourse de soutenance pour les étudiant en fin de cycle, sans oublier le traitement immédiat des réclamations en cours ;
  • Exige le paiement sans délai des frais de codification au niveau du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD) afin que les camarades puissent être codifiés ;
  • Exige la sortie immédiate de la décision portant sur les autorisations d’inscriptions des étudiants nigériens bacheliers à l’extérieur ;
  • Exige la sortie immédiate de la décision de bourse du second cycle ;
  • Exige le paiement et la régulation des frais de transports ;
  • Exige le respect des engagements pris par l’état du Niger en s’acquittant régulièrement des frais de scolarités, des pécules de bourse, des frais de codification et de transport ;
  • Exige la libération des camardes arrêtés arbitrairement sur toute l’étendue du territoire national ;
  • Condamne fermement la fermeture des restaurants et campus universitaires ;
  • Demande au Conseil de l’Université Abdou Moumouni de surseoir sa décision concernant l’exclusion des camarades de l’UENUN ;
  • Interpelle le gouvernement à prendre ses responsabilités et prendre des mesures adéquates pour sauver le système éducatif nigérien ;
  • Appelle à la convocation des assises nationales invitants toutes les parties prenantes afin de redresser le système éducatif nigérien ;
  • Réaffirme son engagement et sa détermination à engager le combat au côté du Comité Directeur et des sections de l’USN ;
  • Demande à toutes les sections sœurs de l’USN de faire bloc autour du CD/USN afin de préserver la souveraineté de notre cadre ;
  • Exhorte l’ensemble des camarades à rester ferme pour d’éventuelles actions.

L’AMINESS souhaite prompt rétablissement aux camarades blessés et adresse ses sincères condoléances aux familles des Forces de Défense et de Sécurité disparus suite à des nombreuses attaques terroristes perpétrées sur le territoire national.

En fin nous prenons en témoin l’opinion nationale et internationale de tout ce qui adviendrait lorsque, dans les 72h de l’acte du dépôt de la présente plateforme revendicative, le gouvernement de notre pays le Niger ne prend pas les dispositions nécessaires pour satisfaire nos revendications.    

      Vive le Niger

      Vive l’USN

      Vive l’AMINESS

   Fait à Dakar, le 11 Mai 2018

                                                                                    Pour l’AMINESS

Le Président GALLO B. Chafiou

                

    

Ampliations :

Ambassade de la République du Niger au Sénégal 2

Présidence de la République du Niger 1

Primature  1

Ministère de l’enseignement Supérieur et de l’innovation  1

Ministère des Finances 1

L’Agence Nationale pour l’Allocation des Bourses 1

Ecoles et instituts partenaires  12

Médias 6

 

Zeyna transfert argent bis

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...Lire plus...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...Lire plus...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...

Dans la même Rubrique

Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

18 janvier 2021
Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un engin explosif improvisé dans la région de Diffa (sud-est du pays) cible régulière des...

Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

18 janvier 2021
Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une semaine, par des bandits armés en provenance du Nigéria voisin, c’est là une preuve...

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...