Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

drapeau Cedeao

Dans un communiqué officiel, la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a réagi à l'annonce récente du Burkina Faso, du Mali et du Niger de se retirer de l'organisation régionale. « L'attention de la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Commission de la CEDEAO) a été attirée sur un communiqué diffusé sur les chaînes de télévision nationales du Mali et du Niger, annonçant la décision du Burkina Faso, du Mali et du Niger de se retirer de la CEDEAO », lit-on dans un communiqué publié par l'organisation intergouvernementale ouest-africaine en début de soirée de ce dimanche 28 janvier 2024.

 

Zeyna commission0

 

À ce stade, la Commission de la CEDEAO tient à souligner qu'elle n'a pas encore reçu de notification formelle directe de la part des trois États membres concernant leur intention de se retirer de la Communauté. 

La Commission de la CEDEAO, opérant sous la direction de l'Autorité des chefs d'État et de gouvernement, rappelle qu'elle a travaillé assidûment avec le Burkina Faso, le Niger et le Mali, pour « la restauration de l'ordre constitutionnel », poursuit le communiqué.

Malgré la décision de retrait annoncée, la CEDEAO insiste sur l'importance du Burkina Faso, du Niger et du Mali en tant que membres essentiels de la Communauté. L'Autorité demeure déterminée à trouver une solution négociée à l'impasse politique actuelle, soulignant l'importance de la coopération régionale pour relever les défis communs.

La Commission de la CEDEAO surveille de près l'évolution de la situation et promet de faire des déclarations supplémentaires au fur et à mesure que les événements se déroulent. 

Rappelons que dans une déclaration historique conjointe signée en début d'après-midi ce dimanche 28 janvier 2024 à Ouagadougou, les dirigeants de l'Alliance des États du Sahel (AES) - le Burkina Faso, le Mali et le Niger - ont formellement annoncé le retrait immédiat de leurs nations respectives de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

A.K Moumouni (actuniger.com)

 


Commentaires

4
Lilwayne
1 mois ya
On ne veut plus de négociation. Rester là-bas
Like J'aime love haha 5 Répondre | Signaler ce commentaire
3
TOTO A DIT
1 mois ya
:-? :-) Pour taquiner un peu le frère Lilwayne...

TOTO A DIT se dit que par cet acte d'affranchissement de Tchiani et ses frères d'armes de L'AES,
Tu peux te rendre compte que le combat que Tchiani et ses frères d'armes du CNSP mènent , dépassent largement la personne de Tchiani ou celle de ce vaurien social de peste Charlie Issou fou , dont beaucoup pensent que c'est lui qui contrôle dans l'ombre et a distance ....

Penses tu que si c'était Issou fou qui leur murmurait dans le background , aux Militaires du Niger de se tourner vers la Russie, l'Iran, la Turquie , la Chine et autres partenaires divers , au détriment de la Junte française à qui Charlie et son dauphin coopté BOUZOUM ont tout promis pour vendre le Niger .

Peut être que TOTO A DIT continue à être naïf , comme tu le dis 8)

Ou sont ce valets Charlie ou Abou Azoum qui vont se détourner de la France ou sortir de SIDA C'EST DAOH ?
Like J'aime love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Lilwayne
1 mois ya
Mon frère @ToTo , j'ai compris la leçon. Merci beaucoup de me rappeler que j'ai été un peu loin dans mes analyses. Je pense qu'on peut leur accorder le bénéfice du doute pour l'instant tout en espérant que ce retrait ne servira pas de prétexte pour noyer l'affaire de l'or saisi en Ethiopie et la prison à vie ou la peine capitale pour Charlie hebdo alias ISsoufou Mahamadou.
Like J'aime like 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Nigerien
1 mois ya
Ce sont nos frères et nos voisins. Il faudra un jour se réunir à la table des négociations au lieu d'aboyer inutilement.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Lilwayne
1 mois ya
On ne veut plus de négociation. Rester là-bas :sigh:
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Boukar
1 mois ya
Je savais bien que ce serait pas une sinécure de quitter une maison qu'on a habitée pendant 49 ans durant.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
4
TOTO A DIT
1 mois ya
:D :D :grrr: Quels crétins sorciers ces bêtes de tas de SIDA C'EST DAOH !

De quelle officialisation à la conne parlez vous la même ?

Quand sous injonction de votre maître la junte française française, vous avez unilatéralement décidé et décrété de couper l'électricité pour le Niger nonobstant les ravages que cela peut faire dans les hôpitaux pour les bébés en accouchement, les patients en salle d'opération , AVEZ VOUS OFFICIELLEMENT INFORMÉ les NIGEROI et leurs autorités , en AVANCE?

Quand vous avez à votre discrétion décidé de fermer totalement ,les frontières pouf l'acheminement des produits en direction du Niger , n'écarte même pas les médicaments , la nourriture , poir la population AVEZ VOUS soit disant OFFICIELLEMENT , informé les Nigeroi et leurs autorités sur vos sanctions illégales, inhumaines, iniques , contraires aux textes de la CEDEAO des peuples lancée par LAMIZANA, , Moussa Traoré ou Kountché ?
Like J'aime like love haha 6 Répondre | Signaler ce commentaire
3
TOTO A DIT
1 mois ya
Bande de couillons retardés de cons de tas, tirés par les testicules par un autre connard de Macroshit qui peut être, votre fils , si vous même reconnaîssez que le Burkina Faso, le Niger et le Mali constituent
DES MEMBRES ESSENTIELS DE LA COMMUNAUTÉ ,

Pourquoi donc vous êtes vous prêtés au jeu de de la junte française de sanctionner, l'AES, leur population, illégalement avec des mesures contraires aux provisions et textes même de la CEDEAO ORIGINALE MISE SUR PIED PAR DES MILITAIRES ? ...

Pourquoi donc têtes de mouton , suivez bêtement les ordres d'autrui en défaveur de vos peuples que vous maltraitez, punissez, et volez?

Ne dit on pas que l'on ne reconnaît la valeur d'une chose qu'après l'avoir perdu ... Sinon , le SIDA C'EST DAOH , pour les pays de l'Alliance du Sahel , c'est de l'histoire, c'est l'oubli ...
:lol: :lol: :P

ADIOS!!! SIDA C'EST DAOH
Like J'aime like love haha 5 Répondre | Signaler ce commentaire
3
Justice au Peuple
1 mois ya
Mes freres, le point de non retour est franchi. Les seules negociations a faire sont celles entre nos trois pays pour tracer notre route vers une AES de nos peuples. La cedeao a prouve qu'elle n'est plus celle de ses peres fondateurs mais celle de tinubu, ouattara et autres petits escrocs qui ne meritent meme pas d'etre cites. Cette cedeao qui viole ses propres textes pour imposer des sanctions contre un etat membre a la demande d'un autre etat non membre ne merite pas que nous et tout autre peuple fier et digne de son histoire en fasse partie. Notre depart de la cedeao aura un cout que nous devrions supporter avec honneur et dignite. Pour y arriver, le CNSP devrait a present faire corps avec son peuple en: faisant preuve de transparence a son egard, ecoutant sa voix et entendant ses appels pour une justice juste qui n'epargnera aucun malfaiteur et qui saura remettre l'etat dans ses droits et enfin en assainissant l'administration pour la debarasser de la gangrene rose qui la ronge.
Like J'aime love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
2
fourera
1 mois ya
une decision que les autres pays prendront s ils se retrouveront bientot entre les bonnes mains le temps de la souverainetè a evoluer vive l AES.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
3
CITIZEN
1 mois ya
La sortie des Pays de l'AES de la CEDEAO est une bonne chose.
Bientôt, on se retournera vers d'autres partenaires d'échanges commerciaux fiables pour maintenir une bonne croissance économique dans cette zone.
C'est déjà terminé pour la CEDEAO, il n'ya pas de recul.
Mais, dans le futur on peut envisager des accords commerciaux et des accords sur la libre circulation des personnes entre L'AES et la CEDEAO.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Rossignol
1 mois ya
Merci tinubu, ouattara, talon, macky, mbalo, nana akufo, etc. de nous donner les bonnes raisons de quitter cette cedeao du syndicat. L'histoire retiendra que c'est sous les presidences de nana akoufo ado et mbalo que la cedeao s'est abime en passant sous controle de la pedale francaise macron et c'est sous tinubu qu'elle s'est desintegree. Ont ils seulement conscience du mal qu'ils ont fait a la sous region et a son peuple?
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
AES des peuples
1 mois ya
Le Burkina Faso a envoyé ce lundi 29 janvier 2024, une notification officielle à la CEDEAO, confirmant sa décision commune, prise hier avec le Mali et le Niger, de quitter l’institution sous régionale, sans délai. Source lefaso.net
Ca se passe de tout commentaire.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
DAVID
1 mois ya
ou est passer l anophele femelle malika issoufou dan daji?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Apolitique
1 mois ya
C'est vraiment l'échec de la diplomatie de la CEDEAO. Bazoum a trop pris de mauvaises décisions et y persiste encore. Il fallait démissionner le plus tôt possible et ainsi faciliter la résolution de la crise, puisque l'origine du problème se trouve dans son parti. C'est de façon, qu'il aurait montré qu'il aime réellement son peuple. Mais laisser son peuple subir de telles sanctions, juste pour retrouver son fauteuil, c'est hyper-grave. Apparemment, il a de très mauvais conseillers. Ça ne sert à rien de s'accrocher à quelque chose qu'on a déjà perdu.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Un nigérien
4 semaines ya
Tu penses vraiment que si Bazoum avait démissionné, le Nigéria aurait laissé le Niger tranquille ?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1049 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
490 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
422 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
310 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
316 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages