NITA Fond Site Web 675 x 240

 CEDEAO sommet vide

Alors que, selon les autorités nigériennes, la Cédéao avait dans un premier temps évoqué n’avoir pas eues les autorisations de survol et d’atterrissage, c’est finalement des « raisons techniques »  que l’organisation a mis en avant pour justifier l’absence de sa délégation à Niamey, hier jeudi 25 janvier, dans le cadre des négociations sur la transition. Ce qui selon le Premier ministre Ali Mahamane Lamine Zeine dénote de « la mauvaise foi de l’organisation » qui a, toutefois et dans un communiqué, annoncé s’être excusée auprès des autorités nigériennes avec qui une nouvelle date sera convenue très prochainement pour reprogrammer les pourparlers.  

 

Zeyna commission0

 

La délégation des émissaires de la Cédéao dans le cadre des négociations avec les autorités nigériennes devraient arriver à Niamey, hier jeudi 25 janvier, mais ce n’est finalement que le chef de la diplomatie togolaise, Pr Robert Dussey, qui a rallié la capitale nigérienne. Dans un point de presse dans l’après-midi, le Premier ministre de la Transition a déploré l’absence d’une bonne partie d’équipe de la Cédéao et a réfuté, avec documents à l’appui, l’argument qui a été dans un premier avancé sur la non délivrance par les autorités nigériennes des autorisations de survol et d’atterrissage à l’aéronef affrété par la Cédéao. « Nous sommes dans l’obligation de constater qu’il y a une mauvaise foi de cette organisation [la Cédéao, NDLR] et probablement des pays qui sont derrière et qui poussent à ce que notre pays qui a fait le choix d’aller vers la souveraineté, puisse sortir de cette trappe de punition qu’on lui a imposée », a déclaré Ali Mahamane Lamine Zeine qui a saisi l’occasion pour assurer que « le Niger qui a été injustement frappé par des sanctions qui n’ont aucune base légale fait tout pour que dans le cadre de l’espace communautaire, sans oublier l’UEMOA, nous puissions nous comprendre ».

La Cédéao s’explique et s’excuse

Dans un communiqué publié dans la soirée, la Commission de la Cédéao a expliqué les raisons de l’absence de ses émissaires à Niamey et a annoncé avoir présentée ses excuses aux autorités nigériennes. Selon le communiqué de l’organisation sous-régionale, les membres de la délégation qui devaient se rendre à Niamey dans le cadre de la mission de négociation confiée à la Task Force Présidentielle, s’étaient bien apprêtés pour se rendre au Niger ce jeudi. Mais ils ont passé toute la journée à l’aéroport d’Abuja sans prendre le départ, « en raison de problèmes techniques de l’avion que la Commission avait affrété ». La CEDEAO dit avoir présenté « ses regrets aux autorités nigériennes » avant de faire par de « sa détermination à trouver une nouvelle date en vue de reprogrammer la mission dans les plus brefs délais ».

 Communique CEDEAO Niger 25 01 2024

Selon nos informations, outre le chef de la diplomatie togolaise qui a fait le déplacement à Niamey et le médiateur de la Présidence en exercice, l’ancien général nigérian Abdulsalami Abubacar, la délégation devraient comprendre le Président de la Commission de la Cédéao, Dr Oumar Alieu Touray ainsi que Timothy Musa Kabba et Olushegun Adjadi Bakari, les ministres des Affaires étrangères sierra-léonais béninois. La venue de cette délégation à Niamey s’inscrivait dans le cadre des négociations sur la transition, suite à la décision prise le 10 décembre dernier à Abuja par les chefs d’Etat de la Cédéao qui ont désigné le Togo et la Sierra Leone et posé de nouvelles conditions pour la levée progressive des sanctions imposées au Niger au lendemain du coup d’état du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) du 26 juillet 2023. Les pourparlers devraient notamment porter sur le sort de l’ancien président Bazoum Mohamed ainsi que les modalités et la durée de la transition en cours.  

A.Y. Barma (actuniger.com)



Commentaires

2
lilwayne
4 mois ya
La CEDEAO JOUE AVEC NOS NERFS. s}
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Ibrahim
4 mois ya
Président !.Si réellement c'est pour la sauvegarde de la patrie ça serait au moins 5 années.
5 années pour combattre la corruption et les proches amis connaissances que presque 100% des institutions étatiques pratiquent. Meme le stage c'est du proche ami connaissance. L'administration publique recrute et donne des contrats sans concours et malheureusement pas aux meilleurs mais par favoritisme. C'est ça le problème du Niger et non la cedeao. Occupez vous de kos problèmes.
5 années pour le contrôle des actes posés.
Le changement c'est maintenant
Like J'aime like love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Mai molo
4 mois ya
Apparemment on est mal parti pour ca.
Like J'aime like love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Emile
4 mois ya
Ces "errements" ne vont pas être éradiqués par une junte portée sur les fonts baptismaux par la Renaissance issoufienne ! Le pays vit juste une parenthèse prometteuse d'illusions pour une jeunesse sans repères, médiocre, corrompue, servile à volonté… Les prémices d'une ère nauséabonde de corruption générale, une descente dans les égouts de la gouvernance miltaro-mafieuse.
Like J'aime love angry 2 Répondre | Signaler ce commentaire
2
BAGOBIRI
4 mois ya
La CEDEAO étant une organistion inféodée à la France, il n'est pas étonnant, dans ses conditions, qu'elle obéïsse au doigt et à l'oeil aux ordres de son patron, E. Macron. C'est vraisemblablement lui qui est à l'origine de sa volte-face et des "problèmes techniques de l'avion". Cette misérable organisation doit disparaître. Définitivement.
Like J'aime like love haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Nassirou
4 mois ya
Depuis quand une organisation dite d'integration prend en otage ses membres. La CEDEAO n'est des lors pas differente du CNSP qu'elle accuse d'avoir pris bazoum en otage. Il est temps d'en finir avec les tergiversations de cette organisation criminelles. Mais apparemment quelque chose coince pas a Abuja, siege de la cedeao mais a Niamey. Quand on ne sait pas ou on va alors on tergiverse et cherche des boucs emissaires a notre inaction et nos peurs d'assumer nos responsabilites. Le CNSP ne sait pas ou il va, le PM n'a aucun agenda serieux, Tiani n'est pas a la hauteur de la fonction. Il n'est pas l'homme de la situation comme ses petits freres du Mali et du Faso. Il faut se rendre a cette evidence. Nous allons tourner en rond jusqu'a quand?
Like J'aime like 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Noma
4 mois ya
Pure verite
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Mohamed
4 mois ya
Le Niger doit s'adresser à la Cour International de Justice pour récupérer ses avoirs bloqués à la BCEAO et la levée des sanctions monétaires. La cour de justice de cette organisation inféodée était une action inutile.
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Justice au Peuple
4 mois ya
Cette cedeao de macron attend juste que le pays s'effondre pour revenir le ramasser. Le statuquo actuel l'arrange. Nous devons tenir le coup à tout prix. Mais le CNSP doit jouer intelligemment et savoir anticiper et parer les coups d'ou qu'ils viennent. La politique est un jeu d'echec dans lequel perdre n'est pas une option vu qu'on joue pour des millions d'etres. Inutile de se lamenter ou de chercher des faux fuyants. Il faut assumer et continuer a jouer. Helas, l'arme la plus efficace aujourd'hui contre la cedeao de macron est la communication. Il faut une communication efficace et a la mesure des enjeux. Helas le CNSP ne veut pas communiquer et c'est incomprehensible. Le pays a pris trop de coup de la part de la cedeao et de son maitre francais sans jamais riposter et quand il lui arrive de riposter, c'est de facon trop timide et molle. Le PM n'est pas un communicateur et ca se voit mais pourquoi ne recrute t'il pas un artiste en la matiere pour communiquer comme il faut?
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Emile
4 mois ya
La résilience reste le maître mot, mais... Le Biafra, ça vous rappelle quoi ?
Like J'aime haha angry 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Justice au Peuple
4 mois ya
Le Biafra nous rappelle l'echec de la France a demanteler un etat souverain pour ses seuls interets. De la meme facon, ta france raciste et genocidaire et ses larbins locaux echoueront au sahel.
Like J'aime love haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Emile
4 mois ya
La France n'est-elle pas aujourd'hui un partenaire du Nigeria ? Les relations internationales sont incohérentes au fil du temps, fluctuantes au gré des contextes. Emploie-toi à agir pour le bien selon tes capacités...
Like J'aime love angry 2 Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2196 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
540 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
337 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
482 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
371 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages