NITA Fond Site Web 675 x 240

 Tiani et Ibrahim Traore Ouagadougou

Le Président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), Chef de l'Etat, le Général de Brigade Abdourahamane TIANI est arrivé ce jeudi, en début de soirée, à Ouagadougou, pour une visite d'amitié et de travail. Comme à Bamako où il était dans la matinée, le président de la transition nigérienne a échangé avec son homologue burkinabé, le capitaine Ibrahim Traoré, des moyens de renforcer la coopération entre les 3 pays membres de la nouvelle Alliance des Etats du Sahel (AES).

Zeyna commission0

 

A son arrivée à l'aéroport international de Ouagadougou, le général A. TIANI a été accueilli au bord de la passerelle du Mont Greboun, par le Président de la Transition burkinabé, le Capitaine Ibrahim TRAORÉ avec tous les honneurs dus à son rang notamment l’exécution des hymnes nationaux et les  honneurs militaires.

Après un bref échange au salon présidentiel, le capitaine Ibrahim TRAORÉ et son hôte de marque, à la tête d'une forte délégation, ont pris la direction du Palais de Koulouba. Selon la présidence burkinabé, cette première visite du Président du CNSP en terre burkinabè a été « une occasion pour les deux Chefs d’État d'échanger sur les problématiques communes aux deux pays notamment la lutte contre le terrorisme et les questions de développement socio-économiques ».

Le Burkina Faso et le Niger, unis par la géographie, partagent  également les mêmes défis liés aux actions des groupes armés terroristes (GAT). La séance de travail entre les deux personnalités a aussi permis de réaffirmer leur volonté et leur engagement à mutualiser les efforts pour la satisfaction des besoins des peuples nigérien et burkinabè.

La rencontre entre les deux chefs d’Etat a été également marquée par une séance de travail élargie aux délégations des deux parties. Pour le Général de Brigade TIANI, cette visite d’amitié et de travail vise surtout à « remercier et exprimer notre gratitude, la gratitude du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, la gratitude du gouvernement et du peuple nigérien envers Monsieur le Président de la Transition et son gouvernement, envers l’ensemble du peuple burkinabè pour les soutiens multiples ». Selon le Chef de l’Etat, ce soutien du peuple burkinabè et de ses autorités a permis au Niger  de résister face aux menaces de la CEDEAO d’attaquer le Niger et de faire face à l’embargo de l’institution imposé au Niger. Il a salué la déclaration conjointe du Burkina Faso et du Mali en soutien au Niger et la création de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) qui permet désormais aux trois pays de faire face à tout agresseur contre l’un des trois.

Le Chef de l’Etat nigérien a reconnu la nécessité pour les trois pays de conjuguer les efforts pour défendre leur « terre promise », qu'est le Sahel, une zone pleine de potentialités pour la construction d’un développement harmonisé entre ces pays.

Tiani et Ibrahim Traore Ouagadougou

Renforcer la coopération à travers l’AES

Il faut noter que le Président du CNSP était auparavant à Bamako, au Mali, où il s’est également entretenu avec son homologue, le colonel Assimi Goita, sur la coopération entre les deux pays mais également dans le cadre de la nouvelle Alliance pour le Sahel (AES), lancée en septembre dernier par les 3 pays partageant le Liptako-Gourma.

Il convient de noter que c’est la première visite à l’extérieur du président de la Transition nigérienne depuis la prise du pouvoir par le CNSP, le 26 juillet dernier. Le Général TIANI était accompagné dans ce déplacement par des membres du CNSP et du gouvernement ainsi que des membres de son cabinet. Il s’agit notamment du Général de Corps d’Armée Salifou MODY, ministre d’Etat et ministre de la Défense nationale, du Colonel-major Abdourahamane AMADOU, ministre de la Jeunesse, de la Culture, des Arts et des Sports, de M. Bakary Yaou SANGARE, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’extérieur.  La délégation présidentielle était également composée du Dr Soumana BOUBACAR, ministre-directeur de Cabinet du Président du CNSP, Mme Soufiane Aghachata Guichene, ministre de l’Artisanat et du Tourisme, et de l’Ambassadeur Adani ILLO, conseiller diplomatique du Président du CNSP.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)



Commentaires

1
Paf
7 mois ya
Visite d'amitié et de travail et non visite d'état
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Polisso
7 mois ya
Tiani est juste parti remercier Ibrahim Traore et Assimi Goita pour leur soutien dans les pires moments de son arrivee au pouvoir. Il en profite pour enfiler son boubou de chef d'etat. Mais qu'il n'oublie pas nos attentes, voir issoufou a koutoukale ainsi que ses vampires de femmes.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
3
Yen a marre
7 mois ya
Don Allah Don Annabi Tiani, change de gouvernement et entoure toi de gens motives, competents et prets au sacrifice ultime pour sauver le pays et soulager les souffrances des populations. Ton actuelle equipe est plus un probleme que la solution aux maux dont souffre le pays en ce moment. Aucune initiative politique, economique et diplomatique pour tenter de desserer l'etau qui serre les gorges des pauvres nigeriens. Le PM et ses ministres brillent par l'inertie totale croyant que la solution tombera du ciel. Depuis quatre mois que cette equipe est nommee, le pays fait du surplace. Les nigeriens ont prouve leur capacite de resilience, mais cette resilience a des limites objectives. Nous ne sommes plus tres loin du point de rupture. Tiani, agit aujourd'hui car demain il sera tard. A bon entendeur, salut.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Lilwayne
7 mois ya
Analyse très pertinente mon frère. Je suis parfaitement d'accord avec toi
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Malam
7 mois ya
Tchiani/issoufou est tombé si bas qu'il part mandier chez des pauvres comme le Mali et le Bf. Le monde à l'envers ! Ce fut toujours le Niger qui accueillerait le réfugiés de la misère en provenance de ces pays et jamais le contraire. Conséquences du saut dans l'inconnu dans lequel ce type de bouffon veut entrainer notre cher pays sous l'acclimatation de queques groupuscules de badauds drogués. 😩
Like J'aime love angry 3 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Albora
7 mois ya
Prend ton mal en patience mon frere. Il est vrai helas que Salim Azoum n'est plus la pour piquoter dans le creux de sa main, mais la vie continue. Aujourd'hui on est chasseur, demain on est la biche disait le sage Bonkano.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Malam
7 mois ya
Qui accueillait, je voulais écrire
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2630 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
571 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
363 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
388 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2289 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages