NITA Fond Site Web 675 x 240

Photo famille membres CNPS Presidence

Dans le cadre de la mobilisation des ressources au Fonds de solidarité pour la Sauvegarde de la patrie (FSSP), les membres du Conseil national pour la sauvegarde de la Patrie (CNSP) ont remis, lundi 30 octobre, une contribution de 20 millions de francs CFA au Comité de gestion. Les officiers au pouvoir depuis le 26 juillet dernier ont également décidé de renoncer aux avantages liés aux fonctions qu’ils occupent actuellement au sein des différents organes de la transition. En quelques jours, le Fonds de solidarité a déjà permis de mobiliser plus d’un milliards de francs CFA alors que l’élan se poursuit avec les contributions qui continuent d’affluer.

Zeyna commission0

C’est le colonel Sahabi Sani, Secrétaire permanent du CNSP, qui a remis la contribution de l’ensemble des membres du Conseil à la présidente du Comité de gestion du fonds de solidarité, Mme Réki Djermakoye. Une somme de 20 millions de francs CFA, provenant de leurs soldes, et qui vient s’ajouter à la décision des membres de l’organe dirigeant du pays de renoncer aux avantages liés aux fonctions qu’ils occupent actuellement au sein des différents organes de la transition.

Selon le Secrétaire permanant du CNSP, ce geste s’inscrit dans le cadre de l’élan de solidarité qui a suivi l’appel lancé par les autorités de transition à travers la mise en place d’un fonds spécial pour accompagner la dynamique actuelle marquée par de multiples défis. En quelques jours, en effet, les nigériens de tout bord n’ont cessé de manifester leurs contributions à travers des donations de tout genre, ce qui prouve leur intérêt ainsi que leurs engagements à accompagner les nouvelles autorités dans le cadre de leurs missions.

Selon le Comité de gestion, à la date du jeudi 26 octobre, le montant des contributions reçues s’élèvent à près d’un milliards de francs CFA soit exactement 933.745.900 FCFA dont 911.479.000 en numéraire. Les contributions continuent d’affluer de toute part avec une importante mobilisation du secteur privé mais également des citoyens du Niger et de la diaspora, des entreprises ainsi que de bonnes volontés parfois sous couvert de l’anonymat.

Pour rappel, la création du Fonds de solidarité pour sauvegarde de la patrie (FSSP) a été annoncée le 12 octobre dernier avec pour objectif de  mobiliser des ressources devant permettre de contribuer au financement des actions de renforcement des capacités opérationnelles des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) engagées dans la lutte contre le terrorisme et l’insécurité; à la prise en charge des citoyens victimes des déplacements forcés liés à l’insécurité, leur relocalisation, leur réintégration locale et leur retour volontaire ainsi qu’à la prise en charge de la mobilisation sociale des populations dans le cadre des actions citoyennes.  Les ressources du fond de solidarité pour la sauvegarde de la patrie seront constituées par un prélèvement sur certaines rubriques de la structure des prix des hydrocarbures, un prélèvement sur les recettes provenant des redevances annuelles des régulations versées à l’Agence de Régulation des Communications Electronique et de la Poste (ARCEP) par les opérateurs titulaires d’une licence d’une convention ou d’une autorisation.  Aussi, un prélèvement de 10 francs CFA sur les tickets de transport terrestre et des péages routiers ainsi qu’un prélèvement de mille francs CFA (1000f) sur les tickets des transports aériens, un prélèvement de 10 francs CFA sur chaque appel et chaque souscription au forfait internet par consentement du consommateur, un prélèvement de 10% sur la taxe sur les nuitées d’hôtel, des contributions volontaires financières ou en nature des populations. Par ailleurs, des entreprises publics et privées et de tout autre opérateur économique ainsi que des ONG, Associations, Projet et Programme de Développement ainsi que des contributions volontaires financières et en nature vont permettre d’alimenter le FSSP, dont la gestion est assuré par un Comité de gestion qui travaille sous  la supervision et les contrôles du CNSP avec le Secrétaire Permanent comme ordonnateur des dépenses et auprès de qui seront centralisées les contributions en nature.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)



Commentaires

2
Émile
8 mois ya
Il faut plus que le cœur pour bâtir une nation. On dirait que la raison à déserté, si jamais elle a habité ces corps, les preneurs d'otages du 26 juillet.
Like J'aime like love angry 3 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Afrique Mon Afrique
8 mois ya
Ex ambassadeur le nain itte de la republique genocidaire de France. Occupe toi de ton looser de president lgbt qui a fini d'accumuler les echecs sur tous les theatres. pauvre france.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Patriote
8 mois ya
Peut mieux faire. Mais c'est deja mieux que rien. Tout le monde sait ou se trouve le pognon. Mais le temps viendra ou il sera recupere pour etre remis a sa place c'est a dire dans les coffres de l'etat. En attendant, Bravo au CNSP qui nous donne des raisons d'esperer des lendemains meilleurs.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Niger mon beau pays
8 mois ya
Le CNSP semble hesiter a assumer son coup d'etat et cela cree des situations qui profitent aux ennemis internes et externes du Niger. Garder bazoum sans perquisitionner son lieu d'habitation et lui donner ainsi l'occasion de detruire 12 telephones contenant des informations qui auraient pu s'averer utiles au pays est une erreur grave. Laisser le delinquant issoufou en liberte lui et sa femelle malika apres tout le mal que ces deux ont fait a ce pays est une faute lourde. Manquer de fouiller les maisons des dignitaires du systeme malfaisant rose pour recuperer les milliards indument voles au peuple pour se contenter apres de collecter aupres des particulier quelques pieces afin de renflouer le fond de solidarite est ridicule et regretable a la fois. Gader un gouvernement inutile qui ne peut meme pas se reunir 1 fois le mois est une erreur fatale. C'est l'immobilisme du CNSP et de son gouvernement qui justifie l'immobilisme de la CEDEAO qui joue sur le pourrissement de la situation.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Niger mon beau pays
8 mois ya
Manquer depuis 3 mois d'ouvrir une enquete sur l'election bancale de bazoum et la fraude a la nationalite qui lui a beneficie est un manquement grave. Le CNSP aurait ainsi retire le pont sous les pieds de ses detracteurs qui se disent soutien de bazoum. Le CNSP doit rapidement et imperativement mettre en place une commission d'experts et de sages pour faire la lumiere sur l'identite de bazoum et les magouilles qui ont permis son accession au pouvoir. Faire l'etat des lieux des roles de chacun y compris macron et ledrian pour enfin eclairer les nigeriens et le monde sur le complot. Ne pas le faire revient a vouloir cacher ces verites pour proteger des individus malfaisants comme issoufou qui serait fatalement indexe comme l'ordonnateur et le beneficiaire principal de ces complots. Vouloir a tout prix proteger issoufou mene le pays vers l'abime et Tiani doit revoir sa copie. Autant il n'est pas possible de cacher le solei de la main, autant il lui sera impossible de proteger issoufou.
Like J'aime like 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
L’ancien
8 mois ya
Tchiani peut quand même faire mieux. Après 10 ans sous Issoufou et tous les détournements de l’argent de l’armement auxquels Bazoum voulait mettre fin, il doit avoir une petite fortune cachée. 20 millions, c’est une parcelle clôturée à Niamey maintenant. Pour celui qu’on dit avoir des centaines à Niamey, ce n’est qu’une petite sadaka.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Filla Ley di Non
8 mois ya
Il est venu netoyer l'ecurie. Ce n'est pas le moment de faire l'etalage de son immense fortune. Donnons seulement et avancons sans consolider.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
bonjour abdo
8 mois ya
l"arrivée du general na rien apporter au Niger, nous perdons des subventions de 100 millions de la France et 450 millions des etats unis... et maintenons il faut quémander a droite a gauche ... elle est belle la souveraineté.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2692 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
573 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
365 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
513 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
404 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
390 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2289 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages