jeudi 8 décembre 2022

2596 lecteurs en ligne -

fraren

L’état de la coopération au centre d’une réunion de travail entre le gouvernement nigérien et une délégation de la banque mondiale

reunion gouv bm

Le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, ce mardi 15 novembre 2022 dans la salle des banquets de la primature, une réunion de travail avec une délégation de la Banque Mondiale, conduite par son vice-président pour l’Afrique de l’ouest et du centre, M. Ousmane Diagana. Cette rencontre a pour but « non seulement de faire le point de la coopération entre le Niger et le groupe de la Banque Mondiale qui est notre premier partenaire pour le développement, mais aussi de dégager les perspectives de cette collaboration à la veille d’un évènement important qui est la table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du plan de développement économique et social (PDES 2022-2026 » a déclaré le Ministre du Plan, Dr Rabiou Abdou faisant le point de la rencontre.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

«La banque mondiale est notre premier bailleur de fonds en termes de financement du développement. Nous avons une coopération extrêmement forte, diversifiée, et riche dans les secteurs prioritaires de notre gouvernement » a-t-il ajouté tout en précisant que « nous sommes dans un programme structuré autour de 35 projets pour une valeur de 4,5 milliards de Dollars, c’est le portefeuille le plus important de l’Afrique de l’ouest en dehors du portefeuille du Nigeria. C’est pourquoi il est extrêmement important comme partenaire, mais également la place que le Niger occupe dans la stratégie du groupe de la Banque mondiale».

Pour le Ministre du plan, il s’agit de voir ‘’comment ces projets se portent, quels sont les niches d’amélioration de la performance des projets issus de cette coopération, mais surtout comment se projeter dans le futur de cette coopération pour qu’elle soit encore meilleure en termes de rendement, mais également en termes de prise en compte des priorités de notre gouvernement».

« Comme vous le savez, ces priorités, aujourd’hui c’est une constante, se focalisent sur le capital humain, notamment le problème de l’éducation avec un point particulier sur la scolarisation de la jeune fille. La Banque mondiale est le premier partenaire qui nous accompagne pour relever ces défis qui sont chers au Président de la République du Niger, Bazoum Mohamed » a-t-il rappelé.

Il a, à cette occasion, souligné que « la Banque Mondiale est également avec nous sur le 3ème axe du PDES, la transformation structurelle de l’économie qui est une préalable, à l’énergie, le numérique, le capital humain qui vient nourrir la transformation structurelle de l’économie sur ses différents points. Mais également, il y’a l’agriculture où le premier bailleur à nous accompagner est la banque mondiale »

Pour finir, M. Abdou Rabiou a fait savoir que « un des points les plus importants, c’est la formulation d’un nouveau cadre de coopération de la banque mondiale avec notre pays, et cette réunion a permis justement au vice-président de la banque mondiale d’avoir un peu une certaine idée auprès des différents ministres que composent notre gouvernement, mais avec un focus sur les priorités de la vision des plus hautes autorités de notre pays ».

« Ces informations vont venir nourrir, en réalité, ce plan cadre pour tenir compte de nos préoccupations toujours dans le sens de chercher une amélioration et l’optimalité dans la mise en œuvre des projets issus de la coopération de notre pays avec le groupe de la banque».

Quant au vice-président de la Banque mondiale, M. Ousmane Diagana, il a tenu à remercier le Ministre du plan en tant que gouverneur du Niger pour la Banque Mondiale.

«Cette rencontre a été l’occasion pour moi d’entendre de Mr le Premier Ministre, la vision du Niger pour un développement économique, social, qui soit solidaire et inclusif et d’entendre de Mr le gouverneur comment la banque mondiale est entrain d’accompagner le Niger dans le cadre de cette vision, et quelle sont les perspectives au moment où le Niger s’achemine vers Paris à la rencontre des partenaires pour présenter son programme de développement économique et social pour la période de 2022-2026 » a-t-il laissé entendre.

« Les ministères sectoriels ont eu aussi l’amabilité de partager avec nous comment cette vision se décline dans leurs différentes responsabilités sectorielles » a précisé l’hôte du Niger. 

Il a alors rappelé que la Banque mondiale est un partenaire de très longue date du Niger.

«Nos accompagnements, sur le plan technique et financier, ne cessent d’augmenter au fil des années. Aujourd’hui, le Niger est le pays qui se classe numéro 2 dans le cadre des accompagnements financiers que nous apportons au niveau de l’Afrique de l’Ouest et du centre » a poursuivi M. Diagana.

Le responsable de la banque mondiale a rappelé le contexte de crises multiples que vivent les pays et des « crises qui se chevauchent sur le plan mondial, et dans le contexte des pays du sahel ».

« Il est clair que notre accompagnement pour le Niger va continuer et nous aurons l’occasion de parler des détails à Paris à la suite de la table ronde, mais également dans le cadre de la préparation de notre cadre de partenariat qui va commencer très bientôt » a-t-il conclu.

ANP

.

Commentaires  

+1 #1 Papa Balewa 16-11-2022 08:37
Si la Banque Mondiale est assise autour de la table, c'est parce qu’elle a échoué a aider nos états a se passer de son aide.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com