dimanche 2 octobre 2022

4684 lecteurs en ligne -

fraren
Ads Sidebar

Diplomatie : l’ancien ambassadeur du Niger en France, Ado Elhadji Abou fait Commandeur de la Légion d'honneur française 

Decoration Ado Elhadji Abou BIS3

La résidence de l’ambassade de France au Niger a abrité ce lundi 12 septembre 2022, la cérémonie officielle de remise des insignes de Commandeur de la Légion d'honneur française à Monsieur Ado Elhadji Abou, Secrétaire général du Ministère des affaires étrangères et de la coopération depuis février 2022 et ancien ambassadeur du Niger en France (2015-2021). Cette distinction marque la reconnaissance de la France à l’endroit de Monsieur Ado Elhadji Abou, diplomate émérite pour sa contribution au raffermissement des liens d’amitié entre les deux pays, au rayonnement de la France ainsi que des valeurs qu’elle défend et promeut à travers le monde.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La cérémonie de décoration a été présidée par l’ambassadeur de la France au Niger, SE.M Alexandre Garcia, en présence du Ministre d’État, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou, de plusieurs autres membres du Gouvernement, des parlementaires, de plusieurs ambassadeurs et représentants des organisations internationales ainsi que des collègues, proches, parent et amis de M. Ado Elhadji Abou dont les mérites sont récompensés à travers cette rencontre.

Decoration Ado Elhadji Abou BIS3

 « C’est un réel honneur et un grand plaisir de vous recevoir ce soir, à la Résidence de France, en présence de vos proches et de vos amis pour rendre hommage à votre remarquable engagement au service de la diplomatie de votre pays et de la précieuse contribution que vous avez apportée à la qualité de la relation entre la France et le Niger. La République française a en effet souhaité vous élever au rang de Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur ». C’est en ces termes que son Excellence Alexandre Garcia, ambassadeur de France au Niger a campé le décor, en s’adressant au récipiendaire du jour. M Garcia a également rappelé que cette distinction a été instituée le 19 mai 1802, par Napoléon Bonaparte, alors Premier consul. « Elle sanctionne ainsi et depuis ses origines, les mérites de personnalités ayant contribué au rayonnement de notre pays ainsi que des valeurs que nous défendons et promouvons à travers le monde » a-t-il affirmé.

« Je tiens à souligner qu'au-delà de sa solennité, cette cérémonie est aussi l'occasion de réaffirmer la force du lien franco-nigérien, auquel vous avez tant contribué. Je vous remercie donc d'être venus ce soir pour partager avec M. Ado Elhadji Abou, ce moment de reconnaissance, d'émotion et d'amitié ».

SE.M Alexandre Garcia a enchainé en retraçant les faits les plus saillants de la vie et de la carrière du récipiendaire. Ainsi, du passage au Quai d'Orsay entre 2015 et 2021, le diplomate français a dressé un tableau fort reluisant.

ARTISAN DE L’INTENSIFICATION DES RELATIONS BILATERALES

« Il me semble utile de préciser aux éventuels non-initiés que le passage d'un pays à l'autre, et à plus forte raison, d'une instance multilatérale à l'autre, suppose d'exceptionnelles qualités professionnelles. Vous quittiez Genève en 2015 pour rejoindre Paris, où vous étiez nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Niger auprès de la République Française, du Royaume-Uni, de l'Espagne et du Portugal, ainsi que Représentant auprès de l'Organisation internationale de la francophonie de 2015 à 2021. Ces six années passées à Paris, auront été intenses et vous auront ainsi permis de tisser des liens d'amitié forts avec le Quai d'Orsay, notamment les collègues de la Direction d'Afrique et de l'Océan indien, et au-delà. En raison de l'intensité de nos relations bilatérales, il m'est évidemment impossible de citer les innombrables visites ministérielles et présidentielles que vous avez eues à organiser pendant votre mission à Paris ». Poursuivant dans les éloges, le diplomate français dira à l’endroit de son homologue nigérien, « mais vous l'avez toujours fait avec une grande efficacité et un grand professionnalisme. Ce qui est votre marque de fabrique, si je peux dire. Il me semble, par ailleurs, important de souligner deux faits dont vous gardez un souvenir particulier, car ils auront marqué votre mission. Vous étiez en effet en France au moment des attaques du Bataclan, le 13 novembre 2015, puis de Nice, le 14 juillet 2016, à la suite desquelles, la solidarité du Niger a été vivement appréciée ».

M. Garcia n’a pas aussi manqué de souligner le rôle joué par M. Ado El hadji Abou dans la gestion de la pandémie de Covid 19, surtout « pour le rapatriement des ressortissants nigériens résidents en France ».

Aussi, déclare -t-il avant de le décorer solennellement, « la France a souhaité récompenser vos éminents mérites, mais aussi votre engagement envers notre pays. Votre attachement indéniable à nos valeurs, vous confère toute légitimité pour recevoir cette haute distinction honorifique ».

C’est avec une grosse émotion que  M. Ado El hadji Abou a pris la parole pour  remercier l’ensemble des participants  pour leur présence. « J'en suis très fier et reconnaissant, j'en suis très honoré, M. l'Ambassadeur, et je partage cette joie avec l'ensemble des invités ici et bien sûr, avec tous ceux qui m'ont accompagné et soutenu dans l'accomplissement de ma mission en France ».

Decoration Ado Elhadji Abou BIS3

Reconnaissant envers les autorités françaises, le récipiendaire dira sa « profonde gratitude et (ses) vifs remerciements aux plus hautes françaises pour cette marque de considération et cette appréciation de la manière dont j'ai pu m'acquitter de ma mission, mission accomplie et facilitée en raison de l'accueil et de l'esprit de parfaite collaboration, la disponibilité et l'interaction quasi quotidienne, avec les différents services de l'État et beaucoup d'autres structures, qui, dans les domaines qui sont les leurs, contribuent à donner aux relations franco-nigériennes, toutes leurs dimensions. M. l'Ambassadeur Alexandre Garcia, je vous dis également merci pour l'organisation de cette cérémonie, Merci pour les propos élogieux que vous avez exprimés à mon endroit. C'est un très grand plaisir de recevoir cette distinction de vos mains, cher ami » a-t-il en suite adressé.

« Mais je dois dire en toute humilité, que j'ai pu accomplir la part des missions qu'il m'a été possible de réaliser, sachant que l'ambition de tout chef de Mission diplomatique, c'est de faire ce qu'il peut le plus et le mieux, pour contribuer à raffermir et à développer les relations d'amitié, et à élargir les champs d'action de la coopération, dans l'intérêt des deux pays » a ajouté le désormais Commandeur de la Légion d'honneur.

«TEMOIN DU COURAGE, DE LA SOLIDARITE, DE LA DETERMINATION DU PEUPLE FRANÇAIS»

Decoration Ado Elhadji Abou BIS3

M. Ado Elhadji Abou a aussi partagé son sentiment sur son passage au Quai d’Orsay. « Ce séjour en France m'a permis d'apprécier certains aspects de ce qui fait la France, et son peuple, à travers son rôle et son influence au plan diplomatique à travers le monde par la culture et le mode de vie à la française, la cuisine, et son attractivité qui en fait un des plus grand pays de tourisme, et bien sûr, tout ce qui fait la grandeur de cette Nation, qui figure parmi les plus puissantes du monde.

J'ai été témoin du courage, de la solidarité, de la détermination du peuple français, face à tout ce qui peut compromettre la liberté, comme ce fut le cas lors de ces attaques terroristes de Novembre 2015 au Bataclan ou celles de Nice en 2016, et aussi le courage et la résilience de ce peuple, face aux pertes en vies humaines et aux conséquences économiques et sociales de la covid-19.

J'ai vu également la solidarité Française s'exprimer, lorsque le Niger était à son tour victime des attaques contre les populations civiles, contre les  positions des Forces de Défense et de sécurité, notamment lors des attaques d'Inates de décembre 2019 et de Chinagodar de janvier 2020, ou encore lors de cette attaque meurtrière de Kouré.

Ces moments douloureux, qui rappellent combien le terrorisme est un fléau mondial et qu'il faut une réponse collective, coordonnée et efficace pour préserver nos pays de ces actes barbares, ont forgé et renforcé cette volonté commune, de travailler à lutter contre le terrorisme et à mobiliser les partenariats pour y parvenir.

Nous nous sommes inscrits dans cette voie, avec le soutien de l'ensemble de mes collaborateurs de l'Ambassade à Paris, et en cela, la confiance des autorités de mon pays, a été un facteur déterminant.

Dans cette quête permanente pour réussir ma mission, j'ai pu compter sur l'appui, l'amitié et la bonne collaboration des responsables au Quai d'Orsay et de la bienveillance de plusieurs autres responsables à différents niveaux, dans les Institutions de l'État. Avec vous-mêmes, M. l'ambassadeur et avec votre prédécesseur, nous avons eus les échanges les plus constants, pour contribuer ensemble, à préciser et coordonner certaines activités, afin d'en garantir les meilleures conditions de d écroulement et de succès, et je vous en remercie. Permettez-moi d'associer à ces remerciements, les autorités des pays où j'étais également accrédité, en qualité d'Ambassadeur non résident, dont certains sont représentés ici, je citerai le Royaume d'Espagne, le Royaume Uni, le Portugal, Monaco et le Saint Siege » a exprimé l’heureux récipiendaire.

L’actuel Secrétaire Général du Ministère des affaires étrangères et de la coopération s’est ensuite appesanti sur l’excellence des relations, sans cesse grandissante, entre les deux nations.

« J'ai remis mes Lettres de créances à SEM François Hollande, alors Président de la République, le 08 Octobre 2015 et j'ai été témoin des relations privilégiées qu'il entretenait avec l'ancien Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, matérialisées par les visites officielles à Paris et les entretiens à l'occasion des rencontres diverses, en marge des Conférences et réunions à Paris. Puis, j'ai vu les relations se construire et se renforcer avec SEM le Président Emmanuel MACRON élu en Mai 2017 et qui a effectué sa première visite à Niamey dès décembre 2017. Ces relations de confiance, ce partenariat stratégique entre la France et le Niger, se sont renforcés avec SEM le Président Mohamed Bazoum, avec qui les contacts et échanges se sont intensifiés, sur de nombreux sujets de notre coopération bilatérale, des questions régionales et sous régionales d'intérêt commun, mais aussi, sur certains aspects qui marquent la vie internationale, où le Niger et la France ont très souvent, des positions convergentes, surtout lorsqu'il s'agit du respect des valeurs et principes qui fondent les relations entre Etats, de la promotion de la paix, de la démocratie, ainsi que de la promotion des partenariats pour développement » a-t-il affirmé

UNE CARRIERE SANS ANICROCHE

Également, Chevalier de l'Ordre du Mérite du Niger en 2006 , puis Officier de l'Ordre du Mérite en 2008 et Grand Officier de l'Ordre national en 2011, marié et père de six enfants,  Ado Elhadji Abou est né en 1961 à Dan Meiro, dans le département de Mayahi, région de Tahoua. Titulaire d'un baccalauréat obtenu à Tahoua et d'une maîtrise d'économie générale de l'Université de Lomé, il est également diplômé de l'Institut des relations internationales du Cameroun.

Après ses études universitaires, il entre au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération en 1987, point de départ d'une carrière diplomatique riche à la fois dans le cadre de relations bilatérales et au sein d'instances multilatérales.

Il a fait ses premiers pas dans l'univers feutré de la diplomatie en administration centrale, au sein de la Direction Europe, Division Europe méridionale et Péninsule ibérique. Son premier poste à l'étranger sera cependant la Côte d'Ivoire où il a servi État, de 1992 à 1997, en qualité de premier secrétaire à l'ambassade du Niger à Abidjan.

De retour en administration centrale, il a occupé plusieurs postes de responsabilité, notamment celui de Chef de la Division des Nations Unies et Conférences internationales de 1998 à 2001 - participant à ce titre à trois sessions de l'Assemblée générale de l'ONU (54°, 55° et 56 session) - avant d'être promu Directeur du Moyen Orient et des Pays Arabes, portefeuille qui la conduit à participer aux Sommets de l'Organisation de la Coopération islamique.

En 2005, il nommé Conseiller diplomatique auprès du président Mamadou Tandja, ce qui fera de lui l'un des principaux acteurs de la préparation de plusieurs Sommets et Conférences internationales.

Il occupe ensuite, de 2009 à 2011, le poste de Secrétaire général adjoint au sein du cabinet de la Présidence de la République avant de reprendre son envol pour l'étranger.

Il sera ainsi ministre-Conseiller à l'ambassade du Niger à Bruxelles puis à Abuja, avant d'être nommé en 2013 ambassadeur auprès de la Confédération Suisse, du Liechtenstein et de l'Autriche. Il occupe cumulativement les fonctions de Représentant permanent du Niger auprès de l'Office des Nations Unies et des Organisations internationales à Genève et à Vienne.

Il quitte Genève en 2015 pour rejoindre Paris, où il sera nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Niger auprès de la République Française, du Royaume-Uni, de l'Espagne et du Portugal ainsi que Représentant auprès de l'Organisation internationale de la francophonie de 2015 à 2021.

De retour au pays, Ado Elhadji Abou est nommé Secrétaire Général du Ministère des affaires étrangères et de la coopération depuis février 2022.

Abdoul Wahab Issaka (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

-4 #1 Loozap 14-09-2022 03:13
Il mérite tout ceci car il est dévoué au travail
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 ibrahim 14-09-2022 08:34
' LE NEGRE ET LA MEDAILLE'
et ils sont aux anges comme ca.
cela rappelle le debut de la colonisation de l afrique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Hermano 14-09-2022 09:16
« la France a souhaité récompenser vos éminents mérites, mais aussi votre engagement envers notre pays. Votre attachement indéniable à nos valeurs, vous confère toute légitimité pour recevoir cette haute distinction honorifique ».

La France ne décore jamais un nègre de service pour rien. Elle ne decore que ceux qui ont servi ses interets avec zele au detriment de ceux de leur pays. La decoration de Salou Djibo un 14 Juillet est la pour nous rappeler comment meriter une decoration de la France.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 TOTO A DIT 14-09-2022 18:00
8) :-* Ce dont par expérience, TOTO A DIT est conscient, quand cette merdique et hypocrite France te félicite ou te récompense, demandes toi , quelle bêtise ou trahison as tu commise ?
:-* Descendez TOTO A DIT ici ..
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com