dimanche 2 octobre 2022

3246 lecteurs en ligne -

fraren
Ads Sidebar

Coopération UE-Niger: un nouvel accord de financement de 197 milliards de francs CFA pour la période 2021-2027

Visite Jutta URPILAINEN

La Commissaire européenne en charge des partenariats internationaux, Mme Jutta URPILAINEN,a effectué aujourd’hui une visite au Niger, première étape de son déplacement en Afrique de l'Ouest, avant la Cote d’Ivoire puis le Ghana. La Commissaire URPILAINEN était accompagnée par la Représentante spéciale de l'Union européenne pour le Sahel, Mme Emanuela Claudia DEL RE. Cette visite a permis de réaffirmer la solidité du partenariat entre l’Union européenne et le Niger, ainsi que de lancer la mise en œuvre de la programmation pluriannuelle avec le lancement de plusieurs projets dans des domaines clés.

 

Au cours d’une audience accordée par S.E.M. Mohamed BAZOUM, Président de la République, la Commissaire URPILAINEN a pu discuter de l’impact de la guerre en Ukraine et de son incidence sur la sécurité et les prix des denrées alimentaires, ainsi que les sujets clés du partenariat entre l'Union européenne et le Niger : l’appui à la stabilité et à la sécurité au Niger et dans la région, ainsi que le développement du capital humain et le soutien à une croissance durable, inclusive et numérique conformément aux priorités de la stratégie « Global Gateway».

« En ces temps d'instabilité, nous avons plus que jamais besoin de partenariats solides, ancrés dans des valeurs partagées. Nous avons également besoin d'investissements de qualité, tant dans les infrastructures que dans le capital humain, pour soutenir les efforts de nos partenaires africains en faveur du développement durable. C’est tout le sens de notre stratégie Global Gateway et sa première traduction concrète: le plan d’investissement Global Gateway pour l’Afrique, présenté lors du Sommet Union Européenne-Union Africaine il y a seulement un mois. Avec Global Gateway, l'Union européenne veut demeurer le partenaire de choix du Niger. J’ai eu l’honneur de lancer aujourd’hui un nouveau cycle de coopération qui consolidera la relation privilégiée entre l'Union européenne et le Niger », a déclaré la Commissaire URPILAINEN.

Visite Jutta URPILAINEN BIS

La Commissaire URPILAINEN et le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération du Niger, Hassoumi Massoudou, ont signé en présence des ambassadeurs des États membres de l’UE des accords dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Action Annuel. S’inscrivant dans la stratégie « Global Gateway », ce programme a été doté d’une contribution totale de 300 millions d’euros (196 787 100 000 CFA) pour appuyer et promouvoir les priorités communes du partenariat Niger-Union européenne. Il comprend 3 grands axes de coopération:

  • Un Contrat pour la Résilience et la Reconstruction avec un programme d’appui budgétaire d’un montant de 195 millions d’euros (127 911615000CFA) pour renforcer les institutions et soutenir le programme de réformes au Niger. Ce programme est centré autour de réformes clés en lien avec la Stratégie Intégrée Sahel et l’approche de redevabilité mutuelle.
  • Un projet Nexus Trois Frontières pour soutenir la présence de l’Etat et la gouvernance locale renforcée ainsi que la sécurité et les services socio-économiques au bénéfice des populations (y compris réfugiées, déplacées, retournées et hôtes) dans la zone des trois frontières avec le Mali et le Burkina Faso, fragilisée par le terrorisme.Ce programme est doté de 50 millions d’euros (32797850000CFA).
  • Un projet de soutien à l'éducation et à la création d'emplois pour créer des opportunités pour les jeunes, en particulier les filles et les femmes, notamment en favorisant le retour à l'apprentissage des quelques 2,6 millions d'élèves non scolarisés et pour offrir des possibilités de formation ainsi que des opportunités économiques pour les jeunes. Les interventions se concentreront dans les régions de Maradi, Niamey et Agadez en vue de renforcer le système éducatif et de formation et le développement du secteur privé dans ces zones (50 millions d’euros, soit32 797 850 000 CFA).

Le Programme d’Action Annuel inclut également une facilité de coopération technique (5 millions d’euros, soit 3279785000 CFA), permettant un appui transversal à la coopération Niger – Union européenne.

Ces projets s’inscrivent également dans le cadre des Initiatives Équipe Europe au Niger, intitulées « GouvernancePaixDroit » et« Niger GénérationFuture ». Il s’agit de priorités pour lesquelles les membres de l’Équipe Europe (la Commission européenne, les États-membres de l’Union européenne et leurs institutions financières, ainsi que la Banque Européenne d’Investissement) joignent leurs moyens politiques et financierspour avoir un impactplus transformationnel sur le terrain.

Visite Jutta URPILAINEN BIS1

La journée s’est poursuivie par la visite d’une unité de production de farines enrichies Misola gérée par un collectif de femmes, l’occasion de confirmer l’importance des initiatives privéespour contribuer à la lutte contre l’insécurité alimentaire. La Commissaire a également partagé sa préoccupation concernant la crise alimentaire et nutritionnelle qui prévaut actuellement dans la région - une priorité importante pour l’UE dans le cadre de sa coopération avec le Niger - et a informé qu’un événement de haut niveau se tiendra le 6 avril à Paris sur la crise alimentaire et nutritionnelle dans le Sahel. Le Président Bazoum y sera présent pour discuter de cette situation et des mesures idoines à prendre.La mission s’est ensuite renduedans l’école secondaire Hima Yankori où la Commissaire URPILAINEN a pu s’entretenir avec des professeurs et des élèves et rappeler l’engagement fort de l’UE en faveur de l’éducation, notamment l’éducation des filles comme moteur de développement, en accord avec les priorités du gouvernement nigérien.

Dans le cadre de sa visite, la Commissaire URPILAINEN a également participé à une table ronde sur la gouvernance avec les représentants des hautes institutions de l’Etat, lors de laquelle se sont tenus de riches échanges sur de nombreux sujets, et notamment la lutte contre la corruption, la redevabilité mutuelle, la justice et la sécurité, les droits humains, la gouvernance démocratique et le plan de développement économique et social. Elle a également participé à un déjeuner de travail sur le thème de l’éducation, un sujet qui demeure au cœur des objectifs du partenariat entre le Niger et l’Union européenne. 

Source: Délégation de l'UE au Niger

 

.

Commentaires  

+1 #1 TOTO A DIT 30-03-2022 02:21
Si la France , votre dite amie entre guerre, elle ne tiendra pas une semaine... et ce n'est pas TOTO A DIT qui le dit , mais un constat et une affirmation des responsables politiques et militaires Français....

Quand TOTO A DIT, pourquoi la France embête et chauffe les oreilles des Africains avec sa BARKHANE.... c'était pour masquer cette impuissance qu'elle voulait créer ce regroupement de force éparse de différents pays européens appelée TAKUBA... notée bien sous le commandement de la Francf
Le président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Armées du Sénat, Le sénateur français Christian Cambon, a fait une grosse révélation sur l’armée française. Selon lui, en cas de guerre la France pourrait manquer de munition après seulement quelques jours.

Le sénateur LR du Val-de-Marne, Christian Cambon, a estimé mardi, que les réserves de munitions de l’armée française étaient à ce point basses, que, selon certaines de ses sources, elles pourraient assurer une autonomie de «quatre jours» au maximum. Dans une déclaration sur RFI, il a indiqué que «Je ne force pas le trait, je pense même que mes informations sont encore optimistes par rapport à la réalité sur un certain nombre de points». Il poursuit en soulignant que «le point le plus flagrant ce sont les munitions.»

A suivre..
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 TOTO A DIT 30-03-2022 02:33
Suite et fin
Pour expliquer ses propos, il soutient que la France fait usage de ses armes et munitions sur des théâtres d’affrontements et donc n’en stocke pas simplement comme certains pays d’Europe. 

«Nous savons depuis longtemps que nous n’avons pas en matière de munitions, l’épaisseur, c’est-à-dire la quantité qui nous permettrait de soutenir un conflit de longue durée», a indiqué le sénateur. Il poursuit ses propos en ajoutant même que «certains parlent» d’une autonomie «de trois-quatre jours». Il va sans dire qu’actuellement la France ne dispose pas de puissance nécessaire pour faire face à une véritable guerre de longue durée.

TOTO A DIT lui dit en place et lieu pour la France de vouloir s'éterniser dans le SAHELISTAN malgré être la mal venue , avec ses contradictions de je pars ...non je me redéploie.... Quand les Africains te montrenr la fenêtre de sortie , pourquoi ne pas aller en Ukraine , comme vous autres européens disent des migrants Ukrainiens , vous vous retrouvez d'eux avec leur yeux bleu et cheveu blond pour cetre raison vous êtes beaucoup plus disposés à leur ouvrir vos frontières et vos maisons que les Africains v, Syriens et ceux la qui ne vous ressemblent pas ....
Et ce n'est pas TOTO A DIT qui le dit ou l'invente .... Mais une réalité : une migration bienvenue , et une autre malvenue ..
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com