jeudi, 18 octobre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

cndpcode

C’est presque en catimini que l’opposition FRDDR est en train de reprendre sa place au sein du Conseil national de dialogue politique (CNDP), qu’elle boycotte depuis 2016. Malgré son refus de participer encore aux dernières sessions, dont celle extraordinaire du 1er octobre, le Front a finalement envoyé ses représentants au sein du comité tripartite chargé de proposer pistes de réforme du Code électoral et du règlement intérieur du CNDP.

 

Le FRDDR avait pourtant décliné, dans un premier temps, toute participation à ce nouveau processus qui fait suite à la décision de la majorité de revenir finalement sur le code électoral et le fonctionnement du CNDP. Le lundi 1er octobre, le principal front de l’opposition a d’ailleurs réitéré, dans un point de presse, ses principales revendications. Entre temps, plusieurs médiations ont été engagées pour ramener le FRDDR au sein du CNDP afin notamment de pouvoir prendre part au comité chargé de réfléchir sur les propositions de réformes.

C’est finalement le président du MPN Kiishin Kassa et du Front patriotique (FP), l’autre branche de l’opposition, qui a fini par convaincre les leaders du FRDDR de mettre « un peu d’eau dans leur vin » et de donner une chance au dialogue. Après plusieurs rencontres informelles au courant de la semaine, le Front a décidé finalement de revoir ses prétentions et de participer aux travaux du comité. En ce sens, le FRDDR et le FP ont donc bel et bien envoyé leurs représentants au sein du comité qui a été officiellement installé, ce vendredi 05 octobre par le président du CNDP, le premier ministre Brigi Rafini. Le FRDDR a comme mandataires au sein du comité, l’ancien ministre Amadou Laouali Edmond (RDR Tchanji) et le député Soumana Sanda (MODEN Lumana). Ce dernier n’a pas pris part à la cérémonie du vendredi 05 octobre pour raison de voyage.

Propositions de réformes

La création du comité du comité chargé de réfléchir sur le code électoral et le règlement intérieur du CNDP, est une décision issue de la dernière session extraordinaire du 1er octobre dernier. Le comité ad ’hoc dispose désormais de 3 semaines soit 21 jours à partir de du vendredi 5 octobre 2018, pour déposer son rapport. Les propositions seront par la suite examinées et validées par le CNDP, qui se réunira encore en session, puis les décisions seront transmises au gouvernement et à l’Assemblée nationale pour adoption.

Voici la composition du Comité, installé ce vendredi 5 octobre au cabinet de la Primature. On notera qu’il reste une place à compléter pour l’opposition politique qui est pour le moment représenté par deux membres du FRDDR, et un membre du Front patriotique sur les quatre places qu’elle dispose. En attendant certainement que l’autre aile de l’opposition, le FOI de Mme Bayard Mariama Gamatié, qui continue son boycott, se décide à rejoindre aussi la table du dialogue.

  1. Comité :

Président : Oumaria Mamane, chef du Département gouvernance et modernisation au Cabinet du PM

1er Rapporteur :  Yahaya Garba, SP/CNDP 
2ème Rapporteur: SP/A/CNDP

  1. Membres :
    MAJORITÉ (MRN)

Moussa Harouna, Oudou Ambouka, Boubacar Sabo, Saibou Moussa Kasseye

OPPOSITION (FRDDR et FP)
Soumana Sanda, Amadou Laoual Edmond, Massani koroney, et un quatrième mandataire à préciser ultérieurement.

NON AFFILIÉS (FPNAD)
Sidikou Oumarou, Abdou Mamane Lawan, Abdoulaye Djibo, et Aminou Mahamadou.

OBSERVATEURS :

Ousseini Salatou et Laouaali Amadou

cndpcode2

A.Y.B (Actuniger.com)

 

 

Commentaires   

+8 #1 Dokin karfe 06-10-2018 16:36
Nous devons apprendre à gérer et régler nos affaires entre Nigerien. Évitons les situations qui nous amènent à solliciter ces soit disant médiations internationales. Avec une bonne volonté, nous pouvons tout faire. Merci pour le travail qu'à mener Ibrahim Yacouba pour convaincre ses frères.Cela prouve combien nous avons des hommes capables. Seulement, il faut bien réfléchir pour avoir un bon code une bonne fois pour toutes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #2 Hum 06-10-2018 20:10
C est un pas en avant pour la democratisation des institutions au Niger, mais le seul problème et d ailleurs cela a toujours était le problème au Niger, on ne peut pas faire du bon avec des pouris .
Prenons par seyni salatou qui a passé toute sa vie politique à critiquer la 7em république, une fois rejoint la mangeoire il lui fallu seulement 2 mois pour être constamment en eraction , tout le monde se souvient de l affaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Amadou Hima Boubacar 07-10-2018 12:52
Attention au cheval de Troie soyez très vigilants.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Attarougou 08-10-2018 10:36
ça se confirme que justement Ibrahim Yac est en mission contre l'opposition. To, les Messieurs de l'opposition, soyez très vigilants pour ne pas tomber dans le piège de ce missionnaire.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

FONAF 2018

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

L’assemblée nationale entérine plusieurs accords signés par le gouvernement

17 octobre 2018
L’assemblée nationale entérine plusieurs accords signés par le gouvernement

Le parlement nigérien en séance plénière a entériné ce lundi 15 octobre 2018, l’adoption de plusieurs accords de financement  des jeunes, l’interconnexion électrique  et d’infrastructure,  signés par le gouvernement.  

Le parlement nigérien autorise la ratification de plusieurs accords signés par le gouvernement

14 octobre 2018
Le parlement nigérien autorise la ratification de plusieurs accords signés par le gouvernement

Les députés nigériens ont adopté ce vendredi 12 octobre 2018, en séance plénière, des projets de loi autorisant la ratification de plusieurs accords de financement et de prêt signés entre...

SOMMET OIF : « Il ne peut avoir de prospérité dans l’espace francophone sans paix ni sécurité », déclare Mahamadou Issoufou

14 octobre 2018
SOMMET OIF : « Il ne peut avoir de prospérité dans l’espace francophone sans paix ni sécurité », déclare Mahamadou Issoufou

Allocution de Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger Au XVIIème sommet de la francophonie, Erevan, le 11 Octobre 2018 Monsieur le Président de la Conférence,...

FRONT PATRIOTIQUE : l’activiste Abdoul Moumouni Ousmane de la RD, lâche Ibrahim Yacouba

10 octobre 2018
FRONT PATRIOTIQUE : l’activiste Abdoul Moumouni Ousmane de la RD, lâche Ibrahim Yacouba

Nouvelle défection dans les rangs du Front Patriotique ! La Révolution Démocratique (RD), un des membres fondateurs, s’est désengagée du Front lancé le 9 juin dernier par une dizaine de partis...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 09 OCTOBRE 2018

9 octobre 2018
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 09 OCTOBRE 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mardi 09 OCTOBRE 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

PRETENDU « ACCORD ISSOUFOU-SALOU » : mis en cause par Hama, l’ancien ministre Cissé réfute en bloc !

6 octobre 2018
PRETENDU « ACCORD ISSOUFOU-SALOU » : mis en cause par Hama, l’ancien ministre Cissé réfute en bloc !

 Depuis un certain temps, une vielle histoire déjà racontée avec détails et arguments, a refait surface au-devant de l’actualité nationale. Il s’agit de l’affaire du supposé « pacte secret » signé entre...