lundi, 19 novembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Hama affiche investiture2016 2 0

Quel avenir pour Hama Amadou et son parti Lumana ? C'est la question qui se pose aujourd'hui. Il vient d'être déchu de son poste de député, une décision qui fait suite à sa condamnation à un an de prison pour une affaire de trafic de bébés nigérians. L'arrêt de la Cour constitutionnelle est sans appel et s'ajoute à sa condamnation à un an ferme qui avait déjà porté un coup à sa carrière. Son entourage ne s'avoue pas vaincu pour autant.

 

Au mois de mai, lors de l'anniversaire de son parti, il s'était clairement positionné comme candidat à la présidentielle de 2021. Aujourd'hui, ses proches y croient toujours et refusent de parler de la fin de sa carrière. Le Moden Fa Lumana reste le premier parti d'opposition au Parlement et considère toujours Hama Amadou comme son président et chef de file de l'opposition.

Mais en exil depuis plus de deux ans et interdit de toute compétition électorale, ne risque-t-il pas de perdre des soutiens et son parti de s'effriter ? C'est un risque, reconnaît un cadre de son mouvement, qui assure que ses militants se battront jusqu'au bout pour que l'ancien Premier ministre soit candidat en 2021.

Pour y arriver, le parti compte notamment sur une décision de la cour de justice de la Cédéao saisie l'année dernière. Une première audience est programmée début novembre et pourrait en théorie conduire à une révision de la condamnation de l'opposant.

Autre espoir des soutiens de Hama Amadou, un changement du code électoral qui lui interdit aujourd'hui de se présenter. Une possibilité qui n'est pas à l'ordre du jour, même si le texte est contesté.

Après la bataille judiciaire, la bataille politique s'annonce donc rude pour le parti Lumana pour défendre la place de son président qui n'a pas programmé son retour au Niger.

 

 

RFI

Commentaires   

+8 #1 Sidi 22-06-2018 08:07
Je pense qu'il a fait son temps, il est temps pour lui de manière sage de designer Soumana Sanda, Issaka Issoufou ou en tout cas quelqu'un dans Lumana en qui il a confiance pour lui succéder. Comme ça ce dernier aura suffisamment de temps avant les échéances électorales pour se préparer. Lumana aura ainsi le temps de taire les petites divergences qui vont naître certainement du fait de la désignation de X ou de Y par Hama.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Dan_Maradi 22-06-2018 08:47
Mais le Parti ne se limite pas à la Personne de Hama. Lumana regorge des cadres valeureux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 Iddo 22-06-2018 08:58
Vos propositions sages ne passeront pas avec les aveuglés de Lumana. Hama croit encore aux forces irrationnelles, donc il ne va pas céder sa place. Comme tous les présidents africains, ils veulent mourir présidents, hama aussi veut mourir président de Lumana.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #4 bagague 22-06-2018 09:12
On ne peut que parler de retraite pour un homme qui a passé plus de 40 ans dans le rouage de l'administration publique et l'Etat.CA suffit comme ça pour HAMA AMADOU ,en tout cas pour un homme qui remercie Dieu pour la grâce qu'il lui faite.
On ne peut pas espérer plus que ce qu'il obtenu
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 démos cratia 22-06-2018 09:17
non Iddo c'est pas à quelqu'un en dehors du parti de décider du sort du président . Une chose est sure il faut être lucide au Niger on est allé très bas dans le sens de contrarier la carrière politique d'un homme politique de la trempe de Hama . Dans la vie des peuples et des nations il est des circonstances qui font que les chemins se séparent mais cela n'empêche pas que les chemins se recroisent par la force des choses .
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 DIYANFO 22-06-2018 09:36
Il est encore temps de prendre conscience du danger de l'exécusion du plan. Au Niger, il n'y a ni majorité ethnique ni minorité ethnique, quelqu'en soit celui qui est élu qu'il oeuvre pour le développement de ce pays si pauvre. Evitons les vaines querelles, unissons nous. Que ceux qui ont une parcelle de responsabilité n'écouter pas les incendiaires. Avant la colonisation chaque éthnie savait les territoires qu'elle occupe. Si aujourd'hui nous avons decidé ou on nous a obligé de vivre ensemble, vivons ensemble. Car si nous ne connaissons pas le futur, nous avons la chance de connaitre le passé. L'histoire nous apprendre ce qui s'est passé. Et depuis les indépendance ii n'y a jamais eu le cas qui se présente aujourd'hui où deux individus d'ethnies différentes se vouent une haine vicérale. Je demande à tout ceux qui ont dans leur sangs cette maladie de chercher la guérisson dans l'acceptation de l'autre. Que Dieu protège le Niger et son Peuple!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 Maiga 22-06-2018 09:47
Il n' y a pas deux ethnies "qui se vouent une haine viscérale"; Hamma est peul et Issoufou Haoussa si vous faites allusion à ces deux. A ce que je sache, il n'y a aucun problème particulier entre Haoussa et peul. Vous en connaissez vous?
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #8 les non-dits 22-06-2018 10:20
Il n'y a pas de rivalité entre Peul et Haoussa. tout le monde en convient. Mais vous savez très bien qui est visé à travers la fixation et l'acharnement contre ce Monsieur. Faites attention avez cette politique de l'autruche ! A force de vouloir masquer la réalité du Niger, il faut craindre le pire. Que Dieu sauve le Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #9 BALI 22-06-2018 11:00
Bonjour,
A force de contester l'évidence des faits, vous avez toujours perdu, et y compris cette fois-ci également, car votre hama a fauté, il paie le prix comme les autres, mieux, le Niger avancera sans lui. Regardez, en de 2016, lors des élections, vous avez tout contesté, et vous y êtes revenus sans vergogne. Vous ne savez ni faire la politique, ni bien contester et pire vous avez des flemmards comme chefs. SVP, regardez tous vos leaders de l'opposition, ils sont ou et ils font quoi ? La haine vous détruit et vous empêche toute lucidité.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #10 Iddo 22-06-2018 11:34
Hama n'est pas égal à une ethnique. Cessons cet amalgame. Il est un homme politique et il sera combattu comme tel.Foukori est en prison, qui a levé son petit doigt que l'ethnique kanuri est emprisonné. Abdou labo a été emprisonné, quel Bogobiri a levé le doigt pour dire les gobirawa sont en prison. Ada Chaiffou a été emprisonné qui a dit que les Kourfayawa sont emprisonnés. Donc, ce malin jeu d'ethnie ne passe pas ici au Niger. Hama a commis des forfaitures, il répond à ses fautes commises de droit commun. Sauf que si les ethinicistes de Hama pensent que le bébé yorouba (ou nagmourey) vont venir grossir l'effectif de leur ethnie. Cette ethnie est digne pour accepter des telles pourritures où même à son sein elle fait des distinguo entre les souches et les non souches
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Iddo 22-06-2018 11:46
Il y a encore un autre débat juridique à mon sens. Est ce qu'un individu condamné par la justice peut être président d'un parti politique??? J'attends vivement un éclairage juridique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 Mouskoura 22-06-2018 12:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Iddo :
Hama n'est pas égal à une ethnique. Cessons cet amalgame. Il est un homme politique et il sera combattu comme tel.Foukori est en prison, qui a levé son petit doigt que l'ethnique kanuri est emprisonné. Abdou labo a été emprisonné, quel Bogobiri a levé le doigt pour dire les gobirawa sont en prison. Ada Chaiffou a été emprisonné qui a dit que les Kourfayawa sont emprisonnés. Donc, ce malin jeu d'ethnie ne passe pas ici au Niger. Hama a commis des forfaitures, il répond à ses fautes commises de droit commun. Sauf que si les ethinicistes de Hama pensent que le bébé yorouba (ou nagmourey) vont venir grossir l'effectif de leur ethnie. Cette ethnie est digne pour accepter des telles pourritures où même à son sein elle fait des distinguo entre les souches et les non souches

Très bonne analyse! Les adeptes de Hama, aux abois, font exprès de fausser le débat en le déplaçant sur le terrain ethnique. Et c'est pathétique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 Hum 22-06-2018 13:34
Et pourtant ses oraisons funéraires furent lu par un certain seini omar au moment du tazartche , après cela il revint en vie et était même le faiseur de roi qui a permis à dan dadaji être élu président de la république, pour vous dire que c est Hama et allons seulement, circuler.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 oui 24-06-2018 19:49
Dans tous le nigérien se doit défendre les intérêt du niger et le musulman la vérité donc se regime est a combattre pour la nation
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 dan niger 25-06-2018 11:19
Pourquoi certains voyous de loumana veulent faire allusion à l'ethnie lorsque hamma+ a des difficultés? C'est à la fois pathétique et hilarant. D'autres leaders ont connu des sorts semblables. Pourquoi les gens de leur ethnie n'ont pas brandi la même corde ethnique pour les défendre? Abdou Labo, Foukori, Ada Chefou......appartiennent tous à des ethnies et pourtant ils ont goûté à la prison sans que leurs ethnies n'en fassent un problème. En agissant comme cela, vous rendez votre parti davantage indésirable. Malheureusement votre ethnie ne représente pas grand chose en termes de voies. Donc attention..........
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Abdoulkarim 26-06-2018 07:59
Après tout on est tous des Nigériens, nous devons tous nous battre pour le développement de notre pays
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Intervention de son excellence MAHAMADOU ISSOUFOU, Président de la République du Niger, lors du sommet Extraordinaire de l’Union Africaine

17 novembre 2018
Intervention de son excellence MAHAMADOU ISSOUFOU, Président de la République du Niger, lors du sommet Extraordinaire de l’Union Africaine

Excellences Mesdames Messieurs,                  Permettez-moi de remercier notre hôte, le Premier ministre Ahmad pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité qui nous est réservée depuis notre arrivée sur cette terre Africaine d’Ethiopie.

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2018

16 novembre 2018
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 15 novembre 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LA LIBYE : discours du président Mahamadou Issoufou, à Palerme (Italie)

14 novembre 2018
CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LA LIBYE : discours du président Mahamadou Issoufou, à Palerme (Italie)

Intervention du Président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou, lors de la Conférence Internationale sur la Libye qui s’est tenue à Palerme en Italie, ce mardi 13 novembre 2018.

CONFÉRENCE DE PARIS : pour Issoufou Mahamadou, « il faut des institutions démocratiques fortes pour imposer la paix et la sécurité dans le monde »

12 novembre 2018
CONFÉRENCE DE PARIS : pour Issoufou Mahamadou, « il faut des institutions démocratiques fortes pour imposer la paix et la sécurité dans le monde »

Intervention de SEM MAHAMADOU ISSOUFOU, Président de la République du Niger, lors de la Conférence de Paris pour la Paix Mesdames et Messieurs, Permettez-moi de remercier le Président Emmanuel Macron...

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part dimanche à Paris à la commémoration du centenaire de l’Armistice

12 novembre 2018
Le Président Issoufou Mahamadou a pris part dimanche à Paris à la commémoration du centenaire de l’Armistice

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou accompagné de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, a pris part dimanche matin, 11 novembre 2018, à la...

MAHAMANE OUSMANE : « le Niger va mal aujourd’hui ! »

11 novembre 2018
MAHAMANE OUSMANE : « le Niger va mal aujourd’hui ! »

  Message du président MAHAMANE OUSMANE,  à l’occasion de la marche suivie de meeting organisée par le Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République...