NITA Fond Site Web 675 x 240

CNRD Guinee

Deux ans et demi après le renversement de l'ancien président guinéen Alpha Condé, le chef du gouvernement de transition, le général Mamadi Doumbouya, a dissous le lundi 19 février 2024 le gouvernement du Premier ministre Bernard Jomo, par un décret présidentiel télévisé.

 

Zeyna commission0

 

Selon les experts, l'une des raisons de cette annonce est la tension entre le premier ministre guinéen Bernard Jomo et le ministre de la justice Alphonse Charles Wright, suite à leur échange de lettres le 13 février.

Cependant, l'annonce de la dissolution du gouvernement guinéen peut avoir des conséquences majeures dans des différents plans. Dans le domaine politique, cette décision pourraient faire dérailler les élections potentielles de 2024, susciter des craintes parmi les Guinéens et éroder la confiance du public dans les institutions démocratiques.

Sur le plan sécuritaire, la situation géographique de la Guinée et les tensions actuelles dans les pays voisins (Mali, Niger et Burkina Faso) pourraient encourager les groupes armés à se propager, à mener plus d’opérations, faire la contrebande d'armes et commettre des actes illégaux, rendant ainsi la Guinée vulnérable au contrôle de groupes terroristes cherchant à étendre leur contrôle et leur expansion en Afrique de l'Ouest.

L’intégration de la Guinée dans l’Alliance des États du Sahel (AES) pourrait être une solution efficace pour la menace terroriste. En effet, les pays de l’Alliance repoussent les éléments des  groupes armés vers les pays voisins. La Guinée partage la frontière de 858 km avec le Mali. Donc la lutte commune contre le terrorisme avec l’échange de données de renseignements entre les pays voisins contribuera à un rétablissement de la sécurité dans la région.

Une autre chose à retenir, face aux ambitions occidentales, de nombreux pays tenteraient d’exploiter la tension dans les relations franco-guinéennes et la période d’instabilité que la Guinée traverse actuellement, à leurs propres intérêts. La Guinée possède de nombreuses ressources naturelles, telles que la bauxite, le fer, l'or, le charbon et l'uranium, ce qui la rend une proie dans les yeux des puissances mondiales.

En résumé, on peut dire que l'annonce de la dissolution du gouvernement en Guinée était un moment décisif dans l'histoire du peuple guinéen, alors qu'il se trouve désormais à la croisée des chemins concernant les conflits pacifiques, transition démocratique du pouvoir. Rappelons que la formation du nouveau gouvernement, en cas d'engagement à organiser des élections dans une atmosphère démocratique sûr, créera un précédent pour les transformations démocratiques dans la région du Sahel, en plus de déterminer l'avenir de Guinée, qui souffre dernièrement d'une impasse politique.

Alpha Diallo



Commentaires

1
Derrick
4 mois ya
Helas, il faut de la vision. Quand Doumbouya voit le monde avec des lunettes sombres et qu'il entend le monde a travers les murmures de la gendarme francaise qui lui sert d'epouse, alors normal qu'il tatonne, titube mais jusqu'a quand et jusqu'ou?
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
4 mois ya
D'un gouvernement remercié , entre autre de la guguerre entre l'ancien Premier Ministre Bernard Goumou et son ex Ministre Charles ....

Qu'attendre donc du nouveau gouvernement aux ordres Bah Oury pour changer le fusil d'épaule, en terme de priorités ????

Quand TOTO A DIT partage..

Le Premier ministre, Bah Oury, ne pourra bénéficier confortablement et longtemps de la trêve sociopolitique traditionnellement accordée à chaque locataire de la Primature.

Après son installation ce jeudi 29 février au Palais de la Colombe (le nom de la Primature en Guinée), le terrain et ses nombreuses et dures réalités : la formation du nouveau gouvernement, la lutte contre la cherté de vie, l’épineux problème de ravitaillement du pays en carburant après l’incendie du principal dépôt pétrolier de Coronthie. Le compte à rebours a bien commencé pour sortir la Guinée du marasme économique et de l’impasse sociopolitique

A suivre
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
4 mois ya
Suite 1

Cet objectif qui, pour le Général Mamadi Doumbouya et pour les Guinéens, est non négociable.

Fort de son expérience politique doublé du technocrate qu’il est, Bah Oury, a pris dès sa nomination, l’engagement devant le Chef de l’État de mettre en œuvre promptement toutes les instructions.

Si le pari est grand et mobilisera, à coup sûr, les énergies et les attentions, la situation politique actuellement délétère, n’occulte pas les autres chantiers ouverts et les défis qui attendent. Aussi, le futur Gouvernement devra se mettre à la tâche pour accélérer la mise en œuvre du programme «une Guinée solidaire». Il vise à consolider les acquis des deux dernières années et à accélérer le processus de transformation structurelle de l’économie nationale.

Il vise à consolider les acquis des deux dernières années et à accélérer le processus de transformation structurelle de l’économie nationale.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
4 mois ya
Suite 2

Ce programme de société a pour objectif premier, l’amélioration des conditions de vie des populations comme aime à le dire le Chef de l’État.
« Nous accordons une attention particulière au traitement diligent des préoccupations des populations sur toute l’étendue du territoire ».

La lutte contre la vie chère est l’un des leviers importants pour être au plus près des préoccupations des populations. L’exécution de ces programmes comporte des exigences pour chaque futur membre du gouvernement à travers la réalisation de projets concrets qui se traduisent en termes de consolidation des indicateurs sociaux du pays.

Le Général Doumbouya n’a jamais cessé d’appeler » le Gouvernement à plus d’actions, à davantage de résultats et à faire preuve d’ingéniosité créative pour répondre chaque jour encore mieux, aux attentes des populations « . Il réaffirme ainsi la place de l’homme au cœur de cette ‘’Guinée solidaire’’.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
4 mois ya
Suite 3
Dans un contexte mondial marqué par la hausse des prix de certains produits de grande consommation, le nouveau Gouvernement qui sera mis en place doit renforcer la lutte contre la cherté de vie et surtout poursuivre les efforts pour répondre efficacement à la problématique de la sécurité alimentaire.

Pour ce faire, il faut le plafonnement des prix des denrées de première nécessité ; l’interdiction, sauf autorisation du Ministre du Commerce et du chargé de l’exportation des produits vivriers de grande consommation notamment afin de garantir la desserte des marchés intérieurs.
Les nouvelles autorités doivent appuyer financièrement les acteurs du secteur du vivrier afin de faciliter l’approvisionnement des marchés ;

lancer la campagne d’introduction et de vérification des instruments de mesure, sans oublier l’affichage des prix des produits réglementés.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
4 mois ya
Suite 4 et fin
Penser enfin à la réalisation des marchés de gros à Conakry, à Boké, à Kankan, à Labé et à N’Zérékoré. En un mot, le futur gouvernement doit adopter des mécanismes de nature à augmenter, de façon durable, l’offre de produits agricoles et de protéines animales et halieutiques afin de couvrir les besoins des populations. Il s’agit de la modernisation de l’agriculture et de la production animale et halieutique avec le recours à la mécanisation, à l’irrigation et aux engrais, afin d’assurer la disponibilité en toute saison des produits vivriers.

Le Gouvernement que Bah Oury mettra en place les jours à venir, devra donc travailler au développement des chaînes de valeur intégrées dans trois domaines spécifiques qui sont : l’alimentation et les ressources halieutiques ; le numérique et le développement d’une économie de services et l’industrie.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Banana Republic
4 mois ya
@TOTO A DIT, Bah Oury reussira ou ne reussira pas sa mission, tout dependra de la marge de manoeuvre qu'il recevra de Doumbouya qui n'aime pas partager son pouvoir.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
4 mois ya
Comme TOTO A DIT ne se rappelle pas être issu de famille d'Oracle , de
vaticinateur ou héritier de parents devins , et comme TOTO A DIT lui même reconnait ne pas être un Boka ou un Zima , comment donc TOTO A DIT peut donc s'arroger cette faculté de prédire le futur en se hasardant à se prononcer ce que fera ou ne fera pas Doumbia avec Oury ?

Mais en se référant à une tendance et un comportement, d'un précédent notifié , Doumbia Chef d'Etat, n'avait il laissé les coudées franches son ex Ministre de la Justice Alphonse Charles Wright, de gêrer et traiter les affaires de justice dans l'éclatement de la vérité sans ingérence aucune de qui que ce soit ....?

N'était ce d'ailleurs , cette exigence de non ingérence ou immixtion qui fut une condition posée par Alphonse Charles Wright pour joindre le Gouvernement d'alors ?

Et pourtant , sous preuve du contraire, personne n'a dit que Doumbia a refusé de partager les missions
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Gbolo
4 mois ya
Moi j’ai vraiment 88% d’espoir que si mr bah Oury a les mains libres il fera une sortie de crise avec succès
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2556 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
565 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
358 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
503 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
395 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
382 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2286 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages