NITA Fond Site Web 675 x 240

Tchad et Mauritanie G5 Sahel

Dans un communiqué conjoint publié ce mercredi 05 décembre 2023, La  Mauritanie et le Tchad ont annoncé prendre acte de la récente « décision souveraine » du Niger et du Mali de se retirer du G5  Sahel. Après celle du Mali en 2022, les deux seuls Etats membres de l’organisation se sont engagés à mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires notamment l’article 20 de la Convention portant création du G5 Sahel qui stipule que l’organisation peut être dissoute à la demande d’au moins trois (3) Etats membres. La Mauritanie et le Tchad ont toutefois reaffirmé leur intention de poursuivre leurs efforts avec tous les pays du Sahel, pour relever les défis auxquels la région est confrontée.

Dans le communiqué conjoint signé par les chefs d’Etat des deux pays, la Mauritanie et le Tchad ont réaffirmé « leur attachement aux idéaux de l'intégration régionale africaine et aux objectifs du G5 Sahel qui, malgré les difficultés et les différentes contingences, aura servi de mécanisme pertinent et d'instrument efficace de coopération entre les forces armées et de sécurité de la sous-région ».

Des progrès et des résultats malgré les contingences selon Ould Ghazouani et Mahamat Déby

Depuis plus d'une décennie, ont rappelé les deux chefs d’Etat, Mohamed Ould Ghazouani de la Mauritanie et Mahamat Idriss Déby du Tchad, « notre sous-région fait face à une guerre asymétrique, transfrontalière aussi grave que dramatique ». Dans un contexte d'inquiétudes réelles et de violence nourrie, nos pays frères et amis (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ont créé, le 15 janvier 2014, à Nouakchott, le G5 Sahel, pour relever, solidairement, le double défi de la sécurité et du développement qui menaçait gravement la stabilité de la sous-région. « L'ambition de notre jeune organisation commune s'articulait autour d'un triptyque stratégique: le renforcement de la sécurité et de la stabilité dans la région du Sahel, la protection des populations civiles et la promotion du développement économique et social », poursuit le communiqué qui précise qu’à cet effet,  plusieurs initiatives ont été enclenchées pour l'atteinte des trois objectifs stratégiques assignés à l’organisation. Il s’agit notamment, est-il relevé dans le document, de la  Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S) chargée de lutter contre les groupes armés terroristes et ceux du crime organisé; le Programme de coopération transfrontalière (PCT) visant à renforcer la coopération entre les pays du Sahel dans les domaines de la sécurité, de la justice, de la santé et du développement; le Centre régional de formation de lutte contre le terrorisme (CRF-LT) dont l'objectif est de former les forces de sécurité des pays du Sahel à la lutte contre le terrorisme ainsi que le Collège de Défense, véritable école de guerre transnationale, dédié à la formation des cadres supérieurs des forces armées.

« Depuis l'annonce, en mai 2022, de la décision de la République Sœur du Mali de se retirer des instances de notre organisation, nous n'avons ménagé aucun effort pour surmonter la crise engendrée par cette situation et donner corps à un cadre de coopération exemplaire », ont déclaré les deux Chefs d’Etat avant de souligner que le 1er  décembre 2023, les Républiques sœurs du Burkina Faso et du Niger ont décidé du retrait de leur pays de l'ensemble des instances et organes du G5 Sahel, y compris la Force conjointe.

« La République Islamique de Mauritanie et la République du Tchad prennent acte et respectent la décision souveraine des républiques sœurs du Burkina Faso et du Niger. A cet effet, les Gouvernements de la République Islamique de Mauritanie, pays assurant la Présidence en exercice du G5-Sahel et de la République du Tchad, membre de cette organisation, tout en réaffirmant leur attachement aux idéaux de l'intégration régionale africaine et aux objectifs du G5 Sahel qui, malgré les difficultés et les différentes contingences, aura servi de mécanisme pertinent et d'instrument efficace de coopération entre les forces armées et de sécurité de la sous-région, mettrons en œuvre toutes les mesures nécessaires conformément aux dispositions de la Convention Portant Création du G5 Sahel notamment en son article 20. Cependant la République Islamique de Mauritanie et la République du Tchad entendent poursuivre leurs efforts, avec tous les pays du Sahel, pour relever les défis auxquels la région est confrontée ».

Pour rappel, l’article 20 de la Convention portant création du G5 Sahel stipule que la dissolution de l’organisation peut être prononcée à la demande d’au moins trois (03) membres. Dans leur communiqué conjoint, les deux pays ont saisi l’occasion pour remercier les partenaires techniques et financiers pour leur soutien constant au G5 Sahel et à ses états membres. Ainsi donc et comme il fallait s’y attendre, les jours du G5 Sahel sont désormais comptés. Il faut dire qu’en dépit de ses nobles et pertinentes ambitions, l’organisation n’a jamais eu les moyens nécessaires, notamment financiers,  pour atteindre les objectifs qui lui ont été assignés par ses pères fondateurs à sa création.

A.Y. B (actuniger.com)



Commentaires

2
Saadatou
7 mois ya
Adieu G5 et bienvenue AES. Je fais la prédiction que l’AES aussi aura le même destin que G5, crée sur les rapports amicales de ses pères fondateurs sans aucune capacité financière réelle à la mesure de ses ambitions.

Au lieu de créer à coup d’éclat médiatique des nouvelles organisations, il faudrait mieux s’occuper premièrement des problèmes nationaux de base.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
lilwayne
7 mois ya
@SAADATOU, je te comprends et je suis partiellement d'accord avec toi en ce qui concerne le financement.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
BAGOBIRI
7 mois ya
Messieurs Saadatou et Lilwayne, vous n'êtes que des personnes aigries, nostalgiques de la domination française. Ce n'est ni le patriotisme, ni le panafricanisme ni même l'optimisme qui vous servent de moteur et de boussole. Mais comme j'ai l'habitude de dire:" Mon Dieu, il est dur de faire boire un âne qui n'a pas soif."
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2555 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
564 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
358 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
503 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
395 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
382 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2286 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages