Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

 Julius Maada Bio

Des coups de feu ont été entendus très tôt le matin ce dimanche à  Freetown où selon les autorités, des assaillants ont tenté d’attaquer l’une des principales garnisons militaires de la capitale avant d’être repoussés par les forces loyalistes. Un couvre-feu a aussitôt été décrété sur toute l’étendue du territoire national et sur les réseaux sociaux, le président Julius Maada Bio a indiqué, en fin de matinée, que « la situation est sous-contrôle ». Dans un communiqué, la CEDEAO a condamné cette tentative de déstabilisation des institutions du pays et rappelé sa ferme opposition à toute prise de pouvoir par la force.

Zeyna commission0

C’est par des coups de feu et des détonations que les habitants de Freetown ont été tirés  de leur sommeil ce dimanche 23 novembre 2023. Des tirs et des mouvements de soldats dans la ville, principalement les quartiers administratifs, qui ne sont pas sans rappelés les pages sombres de l’histoire de ce pays abonnées aux coups d’état et qui a connu même plusieurs années de guerre civile.

Alors que les rumeurs sur une tentative de coup d’état en cours commençaient à se répandre dans la ville et surtout sur les réseaux sociaux, le gouvernement a dans un communiqué publié par le ministre de l’Information et de l’Education civique, Thierno Bah, assurer que les autorités sont toujours en place et que la situation est sous contrôle. Selon le porte-parole du gouvernement sierra-léonais,  tôt le matin, des assaillants non identifiés ont tenté de pénétrer dans la caserne militaire de Wilberforce pour s’emparer de l’armurerie mais ont été repoussés. Les forces loyalistes, chargées de la protection des autorités, ont alors entrepris des interpellations et pour parer à toute éventualité, le gouvernement a immédiatement décrété un couvre-feu sur l’ensemble du territoire national. « Nous recommandons vivement à tous les citoyens de rester à l’intérieur de leurs maisons et de suivre attentivement les canaux officiels du ministère de l’Information et de l’Éducation civique ainsi que les pages officielles des institutions pour des informations précises et des mises à jour sur l’évolution de la situation », a invité le ministre Thierno Bah, dans son communiqué.

Sur les réseaux sociaux, le président Julius Maada Bio a également annoncé que « la situation est sus contrôle ». Selon le chef de l’Etat, récemment réélu lors d’un scrutin dont les résultats ont été contestés par son principal rival, les assaillants ont été repoussés par les forces de défense et de sécurité et les opérations de ratissage se poursuivent.

Comme à son habitude, la CEDEAO a également réagit à travers un communiqué en condamnant  ces actes et a demandé que des poursuites judiciaires soient diligentées contre les auteurs de cette tentative de déstabilisation des institutions du pays. L’organisation sous-régionale aussi rappelé sa condamnation de toute prise de pouvoir par la force.

En milieu de journée, la situation est toujours confuse dans la capitale avec des tirs sporadiques qui se font encore entendre au niveau de certains points stratégiques de la ville. Des informations rapportées par la presse locale informent que la principale prison de pays a été également visée par les assaillants et des prisonniers ont pu s’échapper.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires

1
Malam
3 mois ya
Niger
Pas pays d'amis valables pas de nourriture pas de médicaments pas d'eau potable pas d'électricité pas d'argent dans les banques pas de salaires pour les enseignants donc pas d'école pas de sécurité pas de gouvernement actif d'indépendance économique=pas de souveraineté pas de sécurité et que sais-je encore
Vive le cnsp vive la refondation du bouffon Tchiani. Vive tazartché version Issoufou ! Matcinga!!! N'est-ce-pas. N'est-ce-pas mon ami géniteur d'un de ses oncles ?
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Malam
3 mois ya
Niger
Pas de pays amis valables pas de nourriture pas de médicaments pas d'eau potable pas d'électricité pas d'argent dans les banques pas de salaires pour les enseignants donc pas d'école pas de sécurité pas de gouvernement actif d'indépendance économique=pas de souveraineté pas de sécurité et que sais-je encore
Vive le cnsp vive la refondation du bouffon Tchiani. Vive tazartché version Issoufou ! Matcinga!!! N'est-ce-pas. N'est-ce-pas mon ami géniteur d'un de ses oncles ?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1049 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
490 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
422 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
310 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
316 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages