NITA Fond Site Web 675 x 240

Macky Sall message nation

Le président de la République, Macky Sall, a déclaré lundi à Dakar avoir pris la décision de ne pas être candidat à l’élection présidentielle du 25 février 2024. ‘’Ma décision longuement et mûrement réfléchie est de ne pas être candidat à la prochaine élection du 25 février 2024. Et cela, même si la Constitution m’en donne le droit’’, a-t-il annoncé dans un discours retransmis par la RTS.

Zeyna commission0

‘’Je sais que cette décision surprendra tous ceux et celles, nombreux, dont je connais l’admiration, la confiance et la fidélité sincères. Elle surprendra aussi ceux et celles qui souhaitent me voir encore guider la construction du pays’’, a ajouté Macky Sall, poursuivant : ‘’Le Sénégal dépasse ma personne et il est rempli de leaders également capables de pousser le pays vers l’émergence.’’

Le président de la République a déclaré qu’il n’avait ‘’jamais voulu être l’otage de cette injonction permanente à parler avant l’heure’’ d’une candidature à son nom à l’élection présidentielle.

‘’Mes priorités portaient surtout sur la gestion d’un pays, d’une équipe gouvernementale cohérente et engagée dans l’action pour l’émergence, surtout dans un contexte socioéconomique difficile et incertain’’, a argué M. Sall en parlant des raisons pour lesquelles il ne s’est prononcé que maintenant.

Un ‘’code d’honneur et un sens de la responsabilité historique’’

‘’Contrairement donc aux rumeurs qui m’attribuaient une nouvelle ambition présidentielle, je voudrais dire que j’ai une claire conscience et mémoire de ce que j’ai dit, écrit et répété ici et ailleurs, c’est-à-dire que le mandat de 2019 était mon second et dernier mandat’’, a-t-il dit. ‘’C’est cela que j’avais dit et c’est cela que je réaffirme ce soir.’’

Le chef de l’Etat affirme avoir ‘’un profond respect pour les Sénégalais et les Sénégalaises qui [l]’ont lu et entendu’’, ce qui l’emmène à respecter, dit-il, sa promesse faite de ne pas être candidat au scrutin présidentielle de l’année prochaine.

‘’J’ai un code d’honneur et un sens de la responsabilité historique, qui me commandent de préserver ma dignité et ma parole. Je rends ici un hommage à mes prédécesseurs, les présidents Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade’’, a-t-il ajouté.

Ses prédécesseurs ‘’ont contribué chacun à construire l’image de ce Sénégal démocratique qu’il faut perpétuer’’, a-t-il dit, ajoutant : ‘’Je ne saurai faire moins [qu’eux].’’

‘’D’ici la transmission du pouvoir au futur président de la République, Inch’Allah (s’il plaît à Dieu), le 2 avril 2024, j’assumerai avec responsabilité et fermeté toutes les charges qui incombent à ma fonction’’, a-t-il promis