NITA Fond Site Web 675 x 240

Assimi Goita et Ibrahim Traore

Dans un communiqué publié le dimanche 18 juin 2023, le gouvernement de transition burkinabé a annoncé avoir pris acte et saluer "la décision courageuse" des autorités du Mali de transition de demander le retrait sans délai de la MINUSMA. Les autorités du Faso ont par la même occasion demandé au SG des Nations unies (ONU) de prendre les dispositions nécessaires pour le retrait des troupes burkinabés engagées au Mali. Le Burkina Faso est pourtant le plus grand contributeur de la mission onusienne avec des contingents engagés depuis 2013 dans son pays voisin et l'actuel président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, a aussi fait partie des casques bleus burkinabé déployés au Mali notamment dans la région de Tombouctou.

Zeyna commission0

Dans le communiqué signé par son porte-parole, le gouvernement du Burkina Faso a annoncé prendre acte de la demande de « retrait sans délai » de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) et, "salue cette décision courageuse" formulée par les autorités maliennes de transition devant le Conseil de sécurité réuni pour sa 9350ème session, le vendredi 16 juin dernier à New York.

"Le Gouvernement burkinabè félicite le Mali pour ce choix assumé, qui est conforme à la vision stratégique de l’Etat malien dans la lutte contre le terrorisme et pour la restauration de la paix et de la sécurité au Sahel. Il encourage le Gouvernement et le Peuple frère du Mali dans cette affirmation de la souveraineté de l’Etat malien et l’expression de la volonté des Maliennes et des Maliens à être les seuls maîtres de leur destin", poursuit le communiqué dans lequel, le gouvernement burkinabé a invité la Communauté internationale "au strict respect des choix opérés par le Mali".

Dans le communiqué, les autorités de transitions burkinabés ont également demandé au Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies de bien vouloir prendre les dispositions utiles pour le retrait des troupes burkinabè engagées au Mali dans le cadre de la MINUSMA. "Il réaffirme sa solidarité au gouvernement malien et à l’ensemble des peuples du Sahel dans la lutte contre le terrorisme et demeure fidèle à l’idéal de bâtir en toute indépendance et en toute responsabilité un monde de paix, de sécurité et de développement partagé pour toutes les Sahéliennes et les Sahéliens", conclu le communiqué.

Des contingents de casques bleus burkinabé engagés depuis 2013 au Mali

Pays voisin du Mali, le Burkina est le plus grand contributeur de la MINUSMA avec des contingents de 850 soldats (BFA BAT) régulièrement déployés à Tombouctou et à Ber. Les soldats de la paix ont d'ailleurs l'une des premières troupes étrangères à être déployées au Mali dès janvier 2023, au début et au plus fort de la crise sécuritaire, d'abord à l'aéroport de Diabaly au sein de la Mission intégrée de stabilisation du Mali (MISMA) de l'Union africaine (UA), avant d'intégrer la MINUSMA. En plus des 140 gendarmes burkinabés déployés à Gao, ainsi que les bataillons Badenya (1-7) puis Gondaal (1-5) ont servi successivement dans les zones de Tombouctou et Ber ainsi que Leré et Goudam, où ils ont été l'objet de plusieurs attaques et embuscades menées par les groupes armés terroristes (GAT) comme en octobre 2018 à Ber où à TakoumBaout en juillet 2015. Tout récemment, le vendredi 9 juin 2023, une patrouille burkinabé été "la cible d'une attaque complexe" près de Ber, dans la région de Tombouctou, où elle avait d'abord heurté une mine avant d'essuyer des tirs. Deux (02) soldats burkinabés ont été tués et plusieurs autres blessés.

Pour la petite histoire, l'actuel président de la transition burkinabé, le capitaine Ibrahim Traoré, a servi au sein du bataillon deployé en 2018 au sein de la MINUSMA. Dans son dernier rapport, le SG de l'ONU Antonio Guterrez a pourtant indiqué que les pays voisins du Mali sont favorables au maintien de la MINUSMA au regard de la situation sécuritaire et politique du pays qui est toujours assez critique.

A.Y. Barma (actuniger.com)



Commentaires

10
T3
10 mois ya
La valeur de l'homme n'attend point l'age. Ces deux jeunots sont entrain d'administrer des lecons de sagesse, de leadership et de patriotisme aux vieux gagas qui ont fini de ruiner et detruire le Niger.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
BLACKMARKET
10 mois ya
Petit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
10 mois ya
Quand dans l'entre temps, le Mali et le Burkina diversifie leurs partenaires sur la base du respect r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
10 mois ya
Suite et fin

Bagheri Kani,
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
Paf
10 mois ya
Solidarit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1645 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
304 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
448 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
337 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
344 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages