NITA Fond Site Web 675 x 240

Joachim Kyelem de Tambela

Une délégation gouvernementale du Burkina Faso, présidée par Apollinaire Joachim Kyélem de Tambèla, Premier ministre de la République, a effectué une visite de travail en Russie. Ils se sont entretenus avec les représentants du ministère des Affaires Étrangères, du  ministère de la Santé et d’autres autorités importantes. L’objectif de cette visite était de développer les relations entre les deux pays. Les politiciens ont convenu de stimuler la coopération économique et de travailler ensemble pour stabiliser la situation en Afrique de l’Ouest.

Zeyna commission0

Lors de cette visite, le Premier ministre du Burkina Faso a accordé une interview exclusive à la correspondante de RT France, Vera Gaufman. L'un des premiers sujets abordés au cours du dialogue a été la situation en matière de sécurité. La population souffre d'attaques terroristes et, il y a peu, un coup d'État militaire a eu lieu dans le pays, en raison de l'incapacité du précédent gouvernement pro-français à faire face à la situation. Le nouveau gouvernement de transition cherche maintenant de nouveaux moyens de résoudre le problème.

« Actuellement la priorité des priorités au Burkina Faso c'est la domaine sécuritaire. Nous souhaitons que la Russie soit un allié voilà comme tous nos partenaires. Nous savons que la Russie est une grande puissance et si la Russie le veut, elle peut vraiment nous aider dans ce domaine », a indiqué le Premier Ministre.

Le Burkina Faso s'est probablement inspiré de l'exemple du Mali, où des instructeurs russes dispensent depuis environ un an une formation de qualité à l'armée de la république. Grâce à leur soutien et aux nouveaux équipements militaires, les forces armées maliennes ont eu beaucoup plus de succès dans la lutte contre les groupes armés. Et comme nous le savons, le Mali et le Burkina Faso ont un ennemi commun, un problème commun.

Parlant des autres domaines de coopération avec la Russie, Joachim Kyélem de Tambèla a egalement évoqué le secteur de la santé. « Pourquoi la Russie ne vient un laboratoire de médicaments ou un pharmaceutique au Burkina Faso? ». Le premier ministre a déclaré qu'il souhaitait donner à la population de son pays plus de choix, des produits plus compétitifs.

En ce qui concerne la coopération dans le domaine de l’agriculture, il s’agit d’engrais. « La Russie est un grand fournisseur d'engrais. Ce que Burkina Faso n'a pas encore. Nous aimerions aussi que la Russie nous fournisse en engrais », a déclaré le Premier Ministre. Selon lui, la Russie est une puissance forte et elle résoudra certainement le problème des sanctions et de la pression des pays occidentaux, qui empêchent la fourniture d'engrais russes au marché africain.

Par Tsafak Benua



Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1589 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
509 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
300 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
446 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
335 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
339 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2270 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages