jeudi 2 février 2023

4488 lecteurs en ligne -

fraren

Wilfrid Balogbia : « L'attaque sur l’usine d’égrainage de coton est une attaque terroriste contre la République Centrafricain »

attaque usine Centreafrique

L'expert des affaires centrafricaines, Wilfrid Balogbia qui est le Président de la Jeunesse panafricaine de Centrafrique a qualifié l'attaque sur l’usine d’égrainage de coton de Bossangoa comme « une attaque terroriste ». Dans la matinée du 28 novembre, un avion a survolé Bossangoa de la préfecture de l'Ouham. Cet avion a lâché des projectiles sur l'usine de coton de Bossangoa sans faire de victimes.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

En commentant ce qui s'est passé, l'expert Wilfrid Balogbia a déclaré que «sur l’acte ignoble qui s’est produit à Bossangoa avec cet aéronef. Je condamne avec la dernière énergie cette attaque terroriste sur nos paisibles populations de Bossangoa. Il s’agit ni plus ni moins d’un acte terroriste que ces criminels ont posé. Nous avons l’habitude de connaitre des attaques des groupes armés dans notre pays, mais non plus une attaque perpétrée avec un avion. C’est un grand attentat contre notre pays et le peuple centrafricain » a affirmé Balogbia.

Wilfrid a évoqué l'implication de la France dans l'attaque terroriste sur le territoire de la République centrafricaine «ce rebelle aujourd’hui qui va se doter d’un avion pour commettre des bavures contre la population centrafricaine, si ce n’est pas une manouvre de la France ? ce sont des terroristes bien financés avec ces avions pour attenter à la vie des populations. En plus, vous n’êtes pas sans ignorer que le pilotage d’un avion demande une formation aiguée dans le domaine», il a ajouté «  la radio française Rfi que j’appelle radio de fausses informations, qui a diffusé l’information avant, alors qu’à l’intérieur du pays même, nous n’avions pas eu toutes les informations du terrain à ce moment-là. Ce qui prouve à suffisance l’implication de la France qui n’est pas à sa première basse besogne contre notre pays. Cet acte terroriste a été préparé depuis la France, certainement avec la complicité de certains fils véreux du pays qui se disent des opposants» a déclaré Wilfrid Balogbia.

Wilfrid a poursuivi ses propos en disant que l’usine d’égrainage du coton de Bossangoa qui a été visée représente un enjeu capital pour la relance de l’économie de pays, à travers le sabotage des efforts de développement économique que les autorités de  pays sont en train de déployer, cette usine est pourvoyeur d’emplois aux habitants de la ville.

Sur ce dont la République centrafricaine est témoin de la part d'opposants politiques qui tentent de déstabiliser le pays « plus récemment, nous avons suivi la déclaration que les opposants comme le BRDC publient là montrant leur mauvaise foi de tout faire pour renverser le régime en place.  Lorsque ces opposants se trouvent dans le pays, ils ne prennent jamais de position. Mais, lorsqu’ils sortent pour se retrouver dans leur paradis en France, c’est de là qu’ils vont commencer à inventer des histoires pour déstabiliser le pays» a déclaré Wilfrid.

Au terme de sa déclaration Wilfrid Balogbia a demandé aux autorités de poursuivre les efforts de sécurisation du pays, avec l’appui de partenaires de la Russie et du Rwanda pour mettre définitivement hors d’état de nuire les groupes armés. Ainsi, la population sera libre pour vaquer à ses occupations quotidiennes et de contribuer au développement de la République centrafricaine.

Adama Kouyaté

.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com