dimanche 27 novembre 2022

4263 lecteurs en ligne -

fraren

Crise militaire au Burkina : « des pourparlers sont en cours » (Présidence du Faso)

Paul Henri Damiba Pr transition BF

« Des pourparlers sont en cours pour ramener le calme et la sérénité » suite à un mouvement d'humeur déclenché par certains éléments des Forces armées nationales ce vendredi 30 septembre 2022 à Ouagadougou selon un communiqué de la Direction de la Communication de la présidence du Faso. Les habitants de la capitale, Ouagadougou, ont été réveillés ce vendredi par des tirs dans plusieurs zones stratégiques de la ville.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

COMMUNIQUÉ

Le Président du Faso, Chef suprême des Forces armées nationales, le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA,au regard de la situation confuse créée suite à un mouvement d'humeur de certains éléments des Forces armées nationales ce vendredi 30 septembre 2022 à Ouagadougou, invite les populations à observer la plus grande prudence et de rester calme face à certaines informations qui circulent notamment sur les réseaux sociaux.

Des pourparlers sont en cours pour ramener le calme et la sérénité. L'ennemi qui attaque notre pays ne souhaite que la division entre Burkinabè pour accomplir son action de déstabilisation.

Restons unis pour le triomphe de la paix et de la sécurité.

Direction de la Communication de la présidence du Faso

.

Commentaires  

-1 #1 Zorey 30-09-2022 15:17
l'Afrique de l'ouest est en ébullition.
Terrorisme et instabilité politique.
Mauvaise gouvernance et terrorisme.
Manque de vision stratégique.
La France, un pays colonisateur, paternaliste, arrogant ne peut pas être crédible pour jouer le rôle d'un partenaire.
Tant que la France s'immisce dans les affaires des pays africains qu'elle avait colonisé, le terrorisme va continuer à déstabiliser ces pays.
Toutes choses pour dévier l'Afrique du chemin de développement. Orienter les ressources vers la lutte contre le terrorisme au détriment des investissements structurants.
Tant que les gouvernants ne se mettent pas résolument au service du peuple, l'instabilité politique fera tache d'huile en Afrique.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TOTO A DIT 30-09-2022 17:10
Quand TOTO A DIT dit au pays de Thomas Sankara , est ce l'ironie du sort ou le comble de l'ironie se traduisant par l'Arroseur Arrosé .....?

Quand moins de 72 heures auparavant , le prisonnier Colonel à la MACA , le Colonel Zoungrana écrivait une lettre au Président également Ministre de la Defense Damiiba , pour l'envoyer au front afin de faire face aux terroristes et que Damiba traîne des pieds ...
Quand dans l'entretemps ... les hommes du Colonel occupent les points névralgiques et stratégiques ....

Que faire ???

Quand TOTO A DIT partage, es tu tenu d'aller à la ligne ...

Le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana était devant la chambre criminelle de la cour de cassation ce jeudi 22 septembre 2022 relativement à sa demande de liberté provisoire. Il était accompagné de son avocat Me Paul Kéré pour plaider en sa faveur.

Pour Me Keré, dans le contexte actuel du Burkina Faso, la place de son client n’est pas à la Maison d’arrêt et de Correction des Armées (MACA). « Mon client est un soldat, un très bon soldat. Avec son unité Mamba Vert, leur dynamisme sur le terrain n’est plus à démontrer. Sa place n’est pas derrière les barreaux. Il veut aller combattre. Et il faut lui laisser ce droit d’aller défendre le pays», a-t-il argumenté, en confiant que le prévenu a même récemment adressé une lettre au Président du Faso dans ce sens.

A Suivre
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 TOTO A DIT 30-09-2022 17:21
Suite 1 et fin
« Mon client a écrit au ministre de la Défense qui n’est rien d’autre que le Président Damiba pour dire qu’il est prêt à aller au front et que toute cette histoire de coups d’État est derrière lui. C’est un patriote qui veut aller combattre au front et ça, c’est louable. On attend la réaction du Président», a-t-il laissé entendre.

Pour l’avocat, sa liberté provisoire est même «un principe d’équité quand on sait la situation que vit le pays actuellement»

Et patatrassssss!!??

La plupart des artères principales de la ville de Ouagadougou, sont prises d’assaut par les éléments de forces de l’ordre armés jusqu’aux dents.
Les périphériques de la primature sont sous hautes sécurités par les éléments de l’Unité de la Force spéciale Cobra.

Interrogé, un des leurs a laissé entendre qu’ils sont sortis pour le bien de la Nation Burkinabè.

"Nous voulons un vrai chef de guerre qui va libérer le pays"

TOTO A DIT dit comme dirait l'autre , Allons seulement , la roue du changement tourne..... Tourne inexorablement à son rythme et son temps ....

Que donneraient ces dits pourparlers dont parlait Damiba .....: ??????
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 TOTO A DIT 30-09-2022 22:26
:lol: :D
TOTO A DIT dit et confirme , les pourparlers dont parlait Damiba ne sont que du BLUFF DE DIVERSION....

LE BURKINA A UN NOUVEL HOMME FORT A LA PERSONNE DU CAPITAINE IBRAHIM TRAORÉ !!!!!

Sauf éventuel accord et amendements dans la hiérarchie militaire ,c'est l'homme à ce moment précis ....
ADIOS DAMIBA!!!!
BIENVENOS CAPITAINE !!!!

Et aller à la ligne pour le partage, est ce forcé...

Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba


A la suite d’une journée de confusion entamée dès l’aurore avec des tirs dans plusieurs zones stratégiques de Ouagadougou, un groupe de militaires a annoncé ce soir la destitution du LCL Damiba, accusé de dérives par rapport à l’idéal du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR).

Conduits par le capitaine Ibrahim Traoré, les nouveaux putschistes, qui se réclament toujours du MPSR,.ont annoncé plusieurs mesures :

 ✓la suspension de la constitution

 ✓la suspension de la charte de la Transition

✓ la dissolution du gouvernement

 ✓la dissolution de l’Assemblée législative de la Transition

✓ l’instauration d’un couvre-feu de 21h à 5h00

✓ la fermeture des frontières jusqu’à
nouvel ordre
✓ la suspension de toute activité politique

 ✓la suspension des activités des OSC
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 TOTO A DIT 30-09-2022 22:28
Suite et fin
la convocation prochaine des forces vives de la nation pour désigner un président civil ou militaire.

Le Capitaine Ibrahim Traoré était, selon certaines sources, en poste à Kaya (Centre-Nord) en tant que responsable de l’artillerie.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com