Sidebar

E SIM actu niger

NITA Fond Site Web 675 x 240

mission cedeao 2020 07 20

La mission de médiation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), envoyée à Bamako pour résoudre la crise politique persistante au Mali, a recommandé la formation d'un gouvernement d'union nationale, avec des membres issus de tous les regroupements politiques (pouvoir, opposition, société civile).

Zeyna commission0

Conduite par l'ancien président du Nigéria, Goodluck Jonathan, La délégation communautaire a également recommandé la création d'un comité technique à mettre en place par la CEDEAO pour suivre la mise en œuvre des mesures proposées, qui incluent également la reconstitution de la Cour constitutionnelle dissoute, ainsi que la résolution du différend sur les 31 sièges de l’Assemblée Nationale.
Trois jours durant, la mission envoyée par le Président en exercice de la CEDEAO, le Président Issoufou Mahamadou du Niger, a rencontré toutes les parties en vue de trouver une solution à la crise sociopolitique qui secoue actuellement le Mali.
Elle a notamment tenu des consultations avec le Président Ibrahim Boubacar Keita, le Premier ministre Boubou Cissé, l'Imam Mahmoud Dicko, les membres de la collation M5-RFP, ceux de la majorité au Parlement, des juges, des chefs des missions diplomatiques, des membres de la société civile, ainsi que des groupes de femmes et de jeunes.
Lors d'une conférence de presse organisée à la fin de la mission, la délégation de la CEDEAO a souhaité que le gouvernement d'union nationale soit basé sur le consensus, tout en tenant compte des recommandations issues du dialogue national inclusif et du processus d’Alger de mise en œuvre de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali.
La mission de la CEDEAO propose, en outre, que 50% des membres de ce gouvernement soient issus de la coalition au pouvoir, tandis que l'opposition et la société civile en fourniront respectivement 30 et 20%.
Pour la mise en œuvre de ces recommandations, la mission de M. Jonathan a proposé qu’un comité technique soit mis en place par la CEDEAO. Ce comité comprendra des représentants du Gouvernement, du Parlement, de la société civile, du pouvoir judiciaire, des associations de femmes et de jeunes et la représentation de la CEDEAO au Mali.
Seulement, la mission a regretté le fait que la coalition M5-RFP, soutenue par l'opposition, continue de demander la démission du Président IBK. Aussi, a-t-elle exhorté tous les Maliens au respect des lois du pays et ses Institutions, en particulier les moyens constitutionnels d'accéder au pouvoir, conformément au Protocole de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance.
En outre, la mission a encouragé toutes les parties prenantes « à recourir au dialogue et à la négociation pour résoudre la crise sociopolitique de bonne foi et dans la confiance mutuelle en vue de maintenir la paix et la sécurité dans le pays ».
Cette mission de bons offices, outre le Président Goodluck Jonathan, se compose du Ministre nigérien des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Kalla ANKOURAO, du président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean-Claude Kassi BROU, du Commissaire aux Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO, le Général Francis Behanzin, ainsi qu’une équipe technique.

ANP



Commentaires

7
Nostradamus
3 années ya
Nous savons tous que ces mediations ont pour seul soucis de sauver le regime pas de retablir la serenite et l'ordre democratique au Mali. Le syndicat des dirigeants corrompus, mal elus est pret a tout pour sauver un des siens, le soldat Keita, mais le peuple malien a tenu bon et doit tenir bon et ignorer ces mediations hypocrites qui ne seraient jamais intervenues si les maliens s'etaient couches apres la premiere repression policiere. Quand des pyromanes deguises en pompiers, des dicateurs corrompus jusqu'a l'os deguises en democrates, des usurpateurs qui doivent leur fauteuil de president a ces memes cours constitutionnelles scelerates comme celles du Mali viennent a mandater des missions de mediation dans des conflits politiques majeurs identques a ceux qu'ils ont fini de preparer chex eux, alors il n'y a de sortie de crise pour les maliens que de mepriser ces mediations, maintenir leurs revendications qui est le depart du soldat Keita. Quand un president trahit la confiance placee en lui par le peuple souverain, alors il doit degager et repondre de ses actes. Aujourd'hui c'est Keita, demain ce sera issoufou mahamdou qui a fait pire que l'homme qu'il cherche a sauver.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Hum
3 années ya
La crise Malienne a
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
125 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
153 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
363 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
229 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
249 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2241 vues
 
 
Cérémonie de réception d’un don de 71 véhicules 498 motos et 270 réfrigérateurs solaires du gouvernement allemand à travers l’UNICEF
1981 vues

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages